Comment faire la pire version de Robin des Bois... Encore une comédie française qui détruit un héros

Avis sur Robin des Bois : La Véritable Histoire

Avatar FloYuki
Critique publiée par le

La question assez difficile à se poser maintenant par rapport à Robin des bois, c'est de savoir quel est son pire film ? Certains disent que c'est la version de Ridley Scott et il est vrai que cette version est mauvaise, mais vous vous doutez bien que lorsque la comédie française veut parodier des icônes de ce genre, ça va forcement être pire. J'ai détesté ce long-métrage dès la bande-annonce et je l'avais regardé mais je voulais l'oublier. Aujourd'hui, je le regarde à nouveau pour en faire une critique et m'en débarrasser. Il faut savoir aussi que c'est le premier film à avoir lancer les tendances de parodie de personnages iconiques comme Aladin. Et que dire sur ce film ?

Positif

Voleurs: Le fils de Marianne, Raoul (Jaouen Gouévic) est un garçon qui ne se laisse pas faire et il faut admettre qu'il sauve un peu les choses. Enfin un personnage attachant qui pense au bien de sa communauté mais aussi de sa mère (même si, j'aurais été lui, j'aurais fait en sorte que Marianne trouve un homme bien meilleur que ça). Mais bon, c'est l'intention qui compte et cet enfant est probablement le meilleur personnage de tout le film. C'est lui qui aurait dù être le Robin des bois de ce film, sa mentalité correspond bien mieux.
Petit Jean (Ary Abittan): C'est le seul personnage non détestable du lot en fait. Il se bat pour le peuple en volant les riches afin de donner aux pauvres. C'est un bien meilleur Robin des bois que ce qu'on a là. Franchement, ça aurait été plus intéressant de le suivre lui plutôt que le Robin super naze qu'on a.
Le prince (Antoine Khorsand) est un garçon naïf qui règne sur le royaume mais qui se fait exploiter par le shérif. Le coup de l'enfant naïf fonctionne ici même si il est assez simple.)

Le shérif de Nottingham (Gérard Darmon): C'est un shérif qui ne fait qu'appliquer la loi et utiliser le jeune prince de 13 ans afin d'avoir le plus de privilèges possible. Certes, il est égoïste et détestable à voler les pauvres et ne penser qu'à lui, mais il est un personnage qu'on comprend mieux que le Robin. Et lui, il a l'excuse de l'âge pour agir tel qu'il le fait. Je préfère le supporter lui plutôt que Robin, on a un méchant intelligent et qui passe mais rien de plus (Et il ne vaut pas Alan Rickman qui restera le meilleur shérif de Nottingham).

Musiques: Là, il faut admettre que les musiques originales sont assez sympathiques en vérité. Elles ont un petit ton épique qui fonctionne et colle assez bien avec ce qui se passe à l'image. C'est juste dommage qu'elle exagère dans une ou deux scènes car ça fait plus musique d'action. Mais bon, ça reste de la bonne musique.

Inattendu: Il est que la vraie raison du pourquoi Alfred a vendu le bar à p**** à Robin était inattendu. Là, j'avoue que je me suis fais avoir. En plus, c'est sympa de voir Robin payer pour ses actions.

Costumes: En terme de costumes, ça passe. En effet, les différents costumes des personnages ne sont pas brillants mais ils sont assez convaincants pour les spectateurs.

Négatif

Personnages: Robin des bois (Max Boublil) qu'on devrait plutôt appeler radin des bois mais bon le « scénario » est une autre histoire. C'est un arnaqueur qui exploite des enfants et qui cherche à se faire de l'argent à tout prix, un héros détestable qui ne pense qu'à sa tête. Il n'hésite même pas à voler de pauvres aveugles. Soyons sérieux deux minutes, est-ce que cette personne vous inspire l'espoir d'avoir une Angleterre libre ? Et même sans ça, pourquoi en avoir fait un personnage aussi cruel avec les autres, il n'a même pas de justification pour être ainsi ! Et ne me sortez pas le coup du « il faut connaître l'histoire pour le savoir » car il faudrait déjà que ce long-métrage adapte la vraie version de Robin des bois. A la fin je n'avais qu'une envie, c'est d'avoir le personnage en face de moi afin de le frapper et le torturer, je vous jure que c'est la version la plus détestable du personnage qui existe.
Tuck (Malik Benthala) est le partenaire de Robin dans ses combines et c'est un imbécile qui essaye de nous faire rire alors qu'il n'y arrive jamais. Le fait qu'il ne soit pas un homme de foi ici n'est pas dérangeant, mais ça reste un personnage très difficile à supporter de part sa stupidité. En plus, il est rapidement gonflant avec ses « tu dis ça parce que je suis homo / juif ? ». C'est pas possible de faire un personnage aussi détestable sans le faire exprès.
Marianne (Géraldine Nakache) est une cruche qui est juste folle amoureuse de Robin. Oui, la Marianne qui apprend à connaître Robin avant de tomber amoureuse de lui me manque. Quand je vois cette Marianne, j'ai juste de la peine pour Géraldine Nakache et pour son traitement dans ce film. Marianne n'est pas une cruche amoureuse de Robin parce qu'elle le trouve beau, c'est censé être la nièce du roi Richard qui fait de son mieux pour aider les pauvres et Robin après avoir appris à le connaître lui et son groupe de voleurs. Vraiment, je n'ai que de la peine pour cette version de Marianne là, elle méritait un bien meilleur traitement que ça.

Introduction: Voir un homme cagoulé poursuivre une femme jusqu'à ce que Robin la sauve aurait pu être une bonne introduction si on avait pas vu la tête du frère Tock pendant ce sauvetage, sachant qu'on reconnaît l'acteur et on sait directement qu'il est de mèche avec Robin). Mais surtout, il ne fallait pas montrer Robin arnaquer la dame en détresse à ce point. Quand on voit cette introduction, ça ne donne pas très envie de savoir ce qu'il va se passer dans la suite et pourquoi Robin est comme ça.

Relation: Je dis non, cette relation est une catastrophe. Robin ne veut pas de Marianne parce qu'il la trouve moche puis il veut se la faire alors qu'il la trouve toujours moche et puis la voit belle et tombe amoureux d'elle. Là où Marianne est folle amoureuse sans raison de Robin puis déçue et le rabaisse puis retombe amoureuse de lui après qu'ils les aient aidé. Navré mais cette relation est très mal développée et elle arrive même à me faire regretter celle de la version de Ridley Scott (oui, à ce point).

Copyright: Non mais vous êtes sérieux à mettre la chanson « Celebration » ? Vous avez clairement décidé de détruire l'univers de Robin en fait avec vos copyright. D'accord que les musiques ne sont pas faciles à composer mais vous ne pouvez pas me faire croire que vous ne pouviez pas faire de musique originale pour ce moment alors que vous le faisiez avant. Prenez au moins des musiques dans le thème la prochaine fois, histoire de donner un petit peu de crédibilité.

Histoire: Robin créait des petites arnaques pour avoir de l'argent et il a la possibilité d'acquérir un bar à p**** (désolé mais c'est réellement comme ça qu'ils le disent). Pour cela, il faut qu'il arrive à monter et à réussir un gros coup afin de l'obtenir. On est d'accord qu'il n'y a rien qui va dans ce que je viens de vous dire ? Pourtant, c'est bel et bien l'histoire de ce film. Et c'est une histoire inintéressante parce qu'on va juste suivre un enfoiré qui ne mérite pas d'avoir quoi que ce soit.

Jeu d'acteur: Non, ce n'est pas un bon jeu d'acteur ça. On a des personnes / humoristes pour certains, qui ne font que se jouer eux-mêmes et rien de plus. Il y a quelques acteurs comme Gérard Darmon (qui s'ennuie à mourir) et Géraldine Nakkache, mais la majorité du casting ne s'en sort pas parce qu'il ne joue pas bien ou se joue lui-même (surtout Malik Bentalha qui joue, encore, l'idiot qui se fait avoir et qui ne comprend rien).

Evolution: Il n'y a pas. Robin est toujours cupide, se considère toujours comme le meilleur et a toujours envie d'être riche afin de vivre une meilleure vie, et ce malgré qu'il soit avec Marianne. Aucune personnage n'a réellement évolué dans ce long-métrage et c'est triste de voir ça. Robin aurait pu être plus convaincant si il avait appris à penser aux autres avant soi, mais comme c'est raté à la fin...

Cameos: Je n'arrive pas à comprendre. Que les Daft Punk fasse un cameo qui fait plus placement de produit dans Tron l'héritage, d'accord. Mais là, on a un cameo inutile de leur part dans ce long-métrage. Pour celui de M. Pokora, ça passe mieux (surtout qu'il fait un bien meilleur Robin de Max Boublil) mais ça reste inutile, malheureusement.

Langage: « J'te claque la bise » ? Quelqu'un peut m'expliquer pourquoi les comédies la majorités des mauvaises comédies françaises qui racontent une histoire se passant à une certaine époque se sentent obligés de parler à la jeun's comme ça ? A part créer des anachronismes, ça ne sert à rien, ce n'est même pas drôle.

Homophobe: Que Tuck soit gay et amoureux de Robin, pourquoi pas, mais on nous dit clairement que l'homosexualité est moche dans ce long-métrage. Même si ça ne se veut pas progressiste, l'homosexualité n'est pas un sujet de moquerie et le harcèlement de Tuck non plus d'ailleurs.

Dialogues: C'est un détail assez perturbant, comment on peut croire qu'on a des valeurs alors qu'ils volent les pauvres, les aveugles, les vieux et les infirmes ? Surtout quand c'est la lâcheté qui pousse à ne pas voler les riches ? Pardon mais les dialogues sont aussi mal écrits que le scénario.

Musique convoi: Seul bémol de la musique, celle lorsque le vrai convoi arrive. Qu'est ce que c'est que cette musique qui n'a aucun rapport de près ou de loin avec Robin des bois ? J'en parle ici car c'est une des seules musiques qui n'est pas du copyright et qui ne fonctionne pas.

Références: Au début, il n'y en a pas et on se dit que ça va bien se passer. Et puis arrive une référence trop voyante sur les Daft Punk et qui n'a rien à faire là. A ce moment là, on se dit que les références sont mauvaises, forcées et donc, inutiles même pour le plaisir des fans.

Longueurs: Comme dans la majorité des mauvaises comédies françaises, certains moments durent beaucoup trop longtemps, uniquement pour rallonger certaines blagues. Comme on dit, les plus courtes sont les meilleures et d'autres comédies l'ont mieux compris que ce film.

Malaisant: Purée, mais il y a des scènes ultra-malaisantes dans ce long-métrage, je me demande comment réagirait les personnes qui ont joué dans ce film en revoyant ces quelques scènes malaisantes ? Non vraiment, ces quelques scènes mettent très mal à l'aise.

Fin: C'est une bonne fin oui, mais ce n'est pas une fin méritée pour Robin qui est toujours le même enfoiré. Sérieusement, il aurait mieux valu le voir mourir que de voir cette fin. Franchement, c'est un échec cette fin car elle nous montre aussi que Robin n'a pas changé.

Nom: Comment Robin a trouvé son nom ? De la même manière qu'Han Solo a trouvé son nom dans son spin-off. Sérieusement, il regarde la forêt et dit « Robin... des bois » ? Comme ça ? On est d'accord qu'il y a un gros souci en terme d'écriture du scénario là ?

Anachronismes: On a parlé du langage mais si il n'y avait que ça, pourquoi des enfants qui lavent des chevaux en demandant une pièce ? D'où il y a des platines de DJ dans cette matière ? Bref, il y a pas mal d'anachronisme et c'est rapidement insupportable.

Action: Alors là, c'est surcutté comme pas possible et c'est assez difficile de suivre les scènes de combats dans ce genre de circonstances et avec une mise en scène non soignée. Vraiment, l'action est insupportable dans ce long-métrage.

Humour: Vous vous attendiez à un bon humour ? Mais vous espérez pour rien. Même en tant que parodie, l'humour est raté. Non mais là, on est au fond du puits pour l'humour, comme pour Les nouvelles aventures d'Aladin et sa suite.

Prévisible: Il y a des moments qui se voyaient venir dans ce long-métrage, n'importe qui arrive à voir comment l'histoire va avancer en le regardant. Malgré quelques moments inattendus, la majorités des évènements étaient prévisibles.

Mise en scène: Elle est très mauvaise. C'est mal filmé, mal cadré et la majorité de la mise en scène est simple sans réussir à tout nous faire comprendre. On peut aller jusqu'à dire que la mise en scène est absente de ce long-métrage.

Emotion: Soyons honnêtes, pourquoi on ressentirait quoi que ce soit pour Robin dans ce long-métrage ? Sérieusement, les moments sérieux ne peuvent pas être pris au sérieux avec un gamin qui n'évolue pas dans sa tête.

Caméra tremblante: C'est une des raisons du pourquoi la mise en scène est ratée, parce que la caméra tremble beaucoup dans certaines scènes alors que ça n'était pas nécessaire. Navré mais c'est réellement mal filmé.

Décors: Il y a des décors qui font plutôt faux quand même. C'est peut-être dû à la photographie mais les décors de ce long-métrage ne sont vraiment pas convaincants, même ceux de la forêt ne sont pas réussis.

Inutile: Est-ce que le moment où Frère Tuck essaye d'embrasser Robin dans le lit a servi à quoi que ce soit ? Et bien non. Il y a quelques scènes inutiles dont on aurait pu se passer dans ce long-métrage.

Relentis: Quelques ralentis inutiles qui ne servent à rien dans la mise en scène et la narration. On aurait pu largement s'en passer parce que ça ne sauve pas le long-métrage.

Tension: Pour croire à de la tension, il faudrait déjà que les personnages soient attachants ou qu'on ait des raisons de s'inquiéter, et ce n'est pas le cas ici.

!!! PARTIE SPOIL !!!

Dette: Robin vole de l'argent aux pauvres afin de rembourser une dette qu'il doit à un certain Alfred ? Ca ne l'excuse pas d'exploiter les enfants et de voler les pauvres mais ça prouve surtout que c'est bien un imbécile. Il ne s'est jamais dit qu'il se ferait plus d'argent en volant les riches que les pauvres ? Plus le film avance et plus il énerve en fait.

Vengeance de Marianne: Voir Marianne se venger de Robin fait quand même plaisir. Ca ne rattrape pas le traitement qu'elle a eu mais c'est déjà un peu plaisant de la voir rabaisser Robin, c'est tout ce qu'il mérite de toute façon.

Manger ?: Le shérif veut manger Robin pour qu'il souffre ? A mon avis, il devient plutôt cannibale à ce niveau là. Mais ça aurait été plus logique de parler de torture plutôt que de ça.

Au final, ce film est une daube que je vous conseille d'éviter, même si c'est juste pour satisfaire votre curiosité. Je rappelle aussi que c'est à cause de ce long-métrage qu'on a eu les « comédies parodiques » comme Aladin et Cendrillon, et comme eux, ils sont horribles. On a peut-être deux ou trois personnages qui s'en sortent dans le lot et une partie des musiques qui s'écoutent mais tout le reste est à jeter. Robin et Tuck sont détestables, l'histoire n'a aucun rapport avec l'univers de Robin des Bois, la mise en scène est horrible, les décors font faux, les ralentis sont inutiles, l'action est gerbante, l'humour est une catastrophe, il n'y a pas de tension, pas d'émotion et surtout, pas d'évolution... Bref, je ne vais pas refaire la liste mais je vous conseille de fuir cette version quoi qu'il arrive. Et aussi, ne venez plus jamais me dire que la version de Ridley Scott est la pire, parce que cette version française est la pire insulte jamais faite à Robin des Bois. La seule chose que ce film a réussi, c'est de me faire détester Max Boublil, rien de plus. Il m'a aussi fait détester Robin des Bois pendant un moment mais j'ai fini par l'aimer à nouveau en revoyant les autres version avant celle-ci.

Sur ce, je vais directement revoir les versions avec Errol Flynn, avec Kévin Costner et le Disney pour oublier cette horreur à jamais.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 149 fois
1 apprécie

FloYuki a ajouté ce film à 2 listes Robin des Bois : La Véritable Histoire

Autres actions de FloYuki Robin des Bois : La Véritable Histoire