L'homme-fusée, lunettes à paillettes et coco-cocktail

Avis sur Rocketman

Avatar Glaucome Porte-pinces
Critique publiée par le

Rocketman - Dexter FLETCHER - US (2019)

Rocketman nous raconte la vie hors du commun d’Elton John, depuis ses premiers succès jusqu’à sa consécration internationale. Le film retrace la métamorphose de Reginald Dwight, un jeune pianiste prodige timide, en une superstar mondiale. Il est aujourd’hui connu sous le nom d’Elton John...

Une très bonne surprise.

Ce biopic, certes romancé, prend une forme tout à fait intéressante.

Sorti 6 mois après Bohemian Rapsody, le comparatif est aisé et certainement un raccourci, mais le réalisateur étant le même (en tous cas pour la finalisation de BR).
Cependant, la démarche est différente : en effet, Elton John n''étant pas parolier mais compositeur, les chansons ne font donc pas vraiment sens pour son biopic, en tous cas pas au niveau chronologique.
Le scénariste a donc choisi de ponctué le film des morceaux de la Pop Star en fonction du contenu par rapport aux événements plutôt que par rapport à l'importance chronologique.

Le film navigue entre drama et comédie musicale, et l'engagement esthétique, chorégraphique et musical permet à Rocketman d'avoir une couleur intéressante et cohérente.

L'autre point fort du film reste cependant l'acteur britannique Taron Egerton, qui signe une performance remarquable, notamment vocalement. L'acteur réinterprète TOUS les titres d'Elton, avec un talent et un grin évident, très agréable. Certains titres et été refondu concernant l'arrangement et ça marche malgré l'empreinte musicale du titre.
La force de l'acteur est aussi le point plus fragile : Taron est trop beau gosse et j'ai parfois eu du mal à voir Elton John. Après, à ses début, Elton était moins dégueulasse, donc il faut se transposer. Le fait de chanter lui-même permet néanmoins de rendre le personnage crédible, et les costumes époustouflants traduise l'imagerie farfelue de la star. On regrettera peut-être un côté beaucoup trop "léché" des dîts-costumes qui était plus cheap à l'époque et dans des matériaux et finitions moins précieuses.

Au final, Rocketman est pour moi un pari réussi qui dépeint sans trop de filtre la jeunesse riche et droguée d'une super star de la pop culture internationale.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 33 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Glaucome Porte-pinces Rocketman