Affiche Rocky IV

Critiques de Rocky IV

Film de (1985)

Assassine Creed

T'as pas mal ! - J'ai pas mal ! Si vous voulez considérer la toute puissance de Balboa, pensez au foot ! Rocky c’est ce boxeur qui part dans l’est enneigé en pleine guerre froide pour affronter le champion local en représentant l’Amérique. A la fin, c’est toute la Russie qui scande son nom. Balboa tabasse le... Lire la critique de Rocky IV

46 33
Avatar zombiraptor
7
zombiraptor ·

Sly chez les soviets

Nous retrouvons Rocky Balboa bien loin du prolo que nous avions suivi dans le premier opus et les bas quartiers de Philadelphie ont laissé la place à une sorte de mini manoir immonde, à la décoration aussi épurée qu'un bon gros gâteau d'anniversaire américain (1). Il passe son temps à lustrer sa femme et à parler à sa voiture. A moins que ce ne soit l'inverse. (2) C'est là qu'Ivan Drago, belle... Lire l'avis à propos de Rocky IV

40 17
Avatar Pravda
6
Pravda ·

"J'ai envoyé plus d'hommes à la retraite que la sécurité sociale"

Sans déconner j'aime beaucoup "Rocky 4". Sérieux. Tout d'abord c'est le 1er Rocky que j'ai découvert. Et sans même avoir eu le temps de m'attacher au personnage ou à l'univers j'avais déjà commencé à chérir le kitsch qui enrobe cette épisode comme l'emballage qui entoure un Ferrero Rocher. Le flashback crypto-gay rendant hommage à Apollo Creed était tellement hilarant qu'il désamorçait de... Lire l'avis à propos de Rocky IV

42 9
Avatar Matrick82
5
Matrick82 ·

L'Ouest contre l'Est.

Pour un des plus prodigieux événements de la décennie : l'Est face à l'Ouest, l'âge contre la jeunesse, pour le combat des hommes de bonne volonté entre l'ex-Champion Apollo Creed qui s'attaque à la montagne de muscle de l'Union Soviétique, Ivan Drago ! Quatrième film de l'hexalogie Rocky (sans compter les spin-off ; Creed : L'Héritage de Rocky Balboa & Creed II), écrit et réalisé... Lire la critique de Rocky IV

19 3
Avatar HITMAN
8
HITMAN ·

Bons Baisers de Russie

Balboa tabasse le soviétique ! Avant même le générique, le ton de Rocky IV est lancé avec l’affrontement de deux gants, l’un symbolisant les USA et l’autre l’URSS. Véritable œuvre de propagande pour l’Amérique Reaganienne comme rare un film peut l’être, ce quatrième opus de la saga Rocky reprend là où le troisième se terminait,... Lire la critique de Rocky IV

34 10
Avatar Docteur_Jivago
5
Docteur_Jivago ·

Réhabilitation obligatoire

J'ai tout vu, tout lu, tout entendu à propos de ce film. Grand fan de Stallone même dans ses heures les plus sombres (il y a toujours un acteur, une actrice à qui on pardonne tout, même le pire, pour moi, c'est à ce Monsieur), je souhaite réhabiliter ce film. Si on revient à l'époque où il est sorti, celui-ci a été un hit tout comme Rambo II du reste sorti la même année. À cette époque, Stallone... Lire l'avis à propos de Rocky IV

28 14
Avatar Jasco
10
Jasco ·

Hybris

On ne va pas se mentir: Rocky IV ne raconte presque rien, ce qui en fait un épisode résolument à part dans la saga. En effet, chaque opus se caractérise par sa volonté de donner une leçon de vie, des conseils simples mais d'une implacable justesse où résonnent générosité, droiture et ténacité. De cette fibre initiatique, il ne reste pas grand chose dans Rocky IV qui... Lire l'avis à propos de Rocky IV

4 2
Avatar Amrit
7
Amrit ·

Vers une nouvelle guerre froide ?

Après avoir crée le personnage de Rambo, Sly revient en 1985 à son personnage fétiche, celui auquel il doit sa gloire, et parvient encore à surprendre et à faire évoluer son héros, alors qu'à priori on n'attendait plus grand chose de cette franchise croyant qu'elle avait épuisé toutes les options. Je note 8/10 comme pour Rocky 3 L'oeil du Tigre, mais le film reste très... Lire l'avis à propos de Rocky IV

8 4
Avatar Ugly
8
Ugly ·

Ca passe ou ça casse

En pleine ère reaganienne, l'épisode joue ainsi avec l'air du temps et s'accapare la guerre froide. "Rocky IV" c'est un peu Rocky contre les soviets. La célébration de valeurs humanistes, incarnées par l'idéal démocratique américain, Stallone, contre la mécanique d'un corps robotisé, incarné par Dolph Lundgren, en figure métaphorique d'un communisme déshumanisant dont il serait le jouet et le... Lire l'avis à propos de Rocky IV

6 2
Avatar Lorelei3
10
Lorelei3 ·

Toute la salle s'était levée durant le combat final

Les français qui ont maintenant une vision biaisée de ce film du fait de leur anti-américanisme de façade ont aussi la mémoire courte. 5 millions d'entrées et des spectateurs debout durant les 10 dernières minutes du film. Debout ! Je n'ai revu cela qu'une fois en 35 ans de cinéphilie : quand je suis retourné le voir 10 jours plus tard. Aucun autre film n'a jamais fait ça... Ceux qui ont vu... Lire la critique de Rocky IV

7
Avatar Laurent Kasprowicz
10
Laurent Kasprowicz ·