Affiche Rois & Reine

Critiques de Rois & Reine

Film de (2004)

Le roi de l'asile, la reine de l'ennui

Nora, veuve posthume (oui on peut se marier avec un mort en France sous certaines conditions, c'est véridique), a tout pour être heureuse (ou pas, au moins elle a un mec riche), sauf que voilà, son père est mourant, et elle veut confier son fils à son dernier ex en date, un musicien bohème un peu à l'ouest... et interné. Une dichotomie entre deux personnages bien atteints chacun dans... Lire la critique de Rois & Reine

11
Avatar Jackal
7
Jackal ·

Critique de Rois & Reine par Delta

Après 10 minutes, je me suis arrêtée et demandée pourquoi est-ce que je trouvais ce film aussi chiant, lui qui avait de si bonnes critique et un si beau casting - sauf Emmanuelle Devos - que je n'avais jamais pu supporter. J'ai remis en route, prête à jouer au solitaire devant mais décidée à le voir par principe, et j'ai vu le temps défiler assez lentement. Et pourtant, pourtant, petit à petit,... Lire l'avis à propos de Rois & Reine

23 1
Avatar Delta
9
Delta ·

Cavalier seul

Rois et reine, faites la liaison : rois zé reine Reine de qui, reine de quoi ? Reine d'un suicidé, reine de son enfant, reine de son père, reine de son amant, reine de son mari, reine de son servant anglais ; Femme, sans âme, de bulles de temps en bulles de temps, froide - l'orgueil essoufflé -, petite fille sans mère, à peine soeur, mère seule ou accompagnée, amante, épouse ; toujours la même,... Lire la critique de Rois & Reine

17 2
Avatar slowpress
10
slowpress ·

Critique de Rois & Reine par unfilmunobjet

On ne m'avait pas prévenu et j'en suis sorti bouleversé. Un des plus beau film que j'ai pu voir. C'est une oeuvre qui prend son temps pour poser son regard sur le monde et qui, à mon sens, est très "littéraire" dans son approche... mais il y a une créativité cinématographique tout à fait exceptionnelle. Extrême sensibilité, finesse, humour, personnage touchants et complexes, distribution... Lire la critique de Rois & Reine

7
Avatar unfilmunobjet
10
unfilmunobjet ·

Sortir par le haut du traditionnel cinéma d'auteurs

Incroyablement romanesque et (un peu trop?) foisonnant, cet époustouflant "Rois et Reine" explose littéralement de l'ambition de prendre à bras-le-corps les étapes les plus douloureuses d'une expérience humaine, et en premier lieu la mort de ceux que l'on aime,... et que l'on assassine. Entre Bergman et le roman photo, Desplechin n'hésite pas, il... Lire l'avis à propos de Rois & Reine

4
Avatar Eric Pokespagne
9
Eric Pokespagne ·

Critique de Rois & Reine par SolenneB

«Rois sans aroi, Reine sans arène, tour trouvée, fou à lier, cavalier seul». La phrase de Michel Leiris, (Le Ruban autour du cou d’Olympia), est le point de départ de Rois et Reine, le film d’Arnaud Desplehcin sorti en 2004. Le roi, Ismaël, un musicien, est interné dans un asile psychiatrique par des membres de sa propre famille. La reine c’est Nora qui a refait sa vie après sa séparation d’avec... Lire l'avis à propos de Rois & Reine

4
Avatar SolenneB
9
SolenneB ·

Nora et Ismael (et les autres)

Les films de Desplechin m'ont toujours paru un peu froid. Celui-ci en est un des meilleurs exemples. "Rois et reine" a toutes les qualités intellectuelles de son cinéaste : un scénario remarquable par sa construction, ses parallèles, ses jeux de miroir, ses références, une mise en scène novatrice, avec une caméra constamment proche des personnages, fouillant leurs visages à la recherche de la... Lire l'avis à propos de Rois & Reine

8
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

Rois du monde

Je continue mon exploration, à tâtons dans le noir, du beau cinéma, hybride et étrange, d'Arnaud Desplechin. Comme dans Un Conte de Noël, le film qui m'a servi de découverte de cet univers jusqu'alors inconnu, subsiste le thème inaltérable de la perte, du deuil. Se remarquent les mêmes personnages imparfaits, écorchés vifs, au cœur et l'âme noircis et brisés, à la fois faibles et forts, et qui... Lire la critique de Rois & Reine

5 2
Avatar B-Lyndon
8
B-Lyndon ·

Des rois et une reine ?

es rois, une reine ? Les femmes semblent clairement être en infériorité numérique, à en croire le titre du film de Desplechin. En même temps, nous rappelle Ismaël, le personnage joué par Matthieu Amalric (notez la consonance épique et historique du nom), elles n'ont "pas d'âme". Mais, l'unicité de la reine s'explique peut-être par le fait que Nora, incarnée (à merveille, on en reparlera) par... Lire la critique de Rois & Reine

5 1
Avatar Nwazayte
9
Nwazayte ·

Critique de Rois & Reine par Ripailloux

J'avais vu il y a de cela un an ou deux "Un conte de Noël", du même Arnaud Desplechin, et le film m'avait laissé un sentiment bizarre. Une profonde amertume sur la vie, sur la famille, sur l'humain. Depleschin ne me semble jamais dépeindre des vies banales, et surtout pas des vies heureuses. Au contraire, il est pour moi un terrible fataliste de l'humanité... Rois & reine, sorti en 2004, n'est... Lire la critique de Rois & Reine

5
Avatar Ripailloux
9
Ripailloux ·