Critiques de Rome, ville ouverte

Julien4041
8
Julien4041

Critique de Rome ville ouverte ( Roma città aperta)

Ce film sorti en 1945 et réalisé par Roberto Rossellini que certains considèrent à juste titre comme le premier néoréaliste d’Italie est un film que je qualifierai de documentaire poignant qui...

il y a 5 ans

Aurea
9
Aurea

Résistants de l'ombre

Titre évocateur pour ce très beau film de 1945 en noir et blanc, particulièrement représentatif du courant néoréaliste . A Rome c'est la fin de l'occupation nazie et la Gestapo recherche un des...

il y a 11 ans

Sergent_Pepper
8

Chroniques du temps présent

Tourné dans Rome tout juste libérée alors que la guerre n’est même pas encore achevée, Rome, ville ouverte marque les débuts du fameux néo-réalisme italien, et quelques malentendus qui vont faire sa...

il y a 4 ans

Shamanlemiaou
9

L'humain et l'épreuve de la résistance

Le contexte est celui de la fin de l’occupation allemande en Italie. Rome a été déclarée « ville ouverte » (épargnée des combats). La gestapo traque le chef d’un réseau résistant : Manfredi. L’action...

il y a 9 ans

pphf
8
pphf

J'écris ton nom, liberté

Rome ville ouverte est considéré comme une date clé – le point de départ d’une conception renouvelée du cinéma, avec l’émergence du Néo-réalisme italien. Le film ne se laisse pas facilement...

il y a 8 ans

Docteur_Jivago
8

L'angoisse permanente

Deux mois après la libération de Rome, Roberto Rossellini tourne Rome Ville Ouverte, inspiré de quelques vrais récits et qui sera récompensé par la palme d'or. Il nous fait suivre un groupe...

il y a 7 ans

Alexis_Bourdesien
9

L'Histoire d'en bas

Rome ville ouverte n’est pas un film que l’on retient forcément pour sa folle technique, ses mouvements de caméra fougueux, malgré la présence de quelques séquences audacieuses. En effet, la...

il y a 8 ans

EIA
9
EIA

Critique de par EIA

9 parce que le film est très beau, émouvant, que tous les personnages sont bien campés, la réalisation maitrisée, que les séquences finales sont implacables de cruauté et d'espoir, de haine et...

il y a 9 ans

essen_ko
5
essen_ko

Critique de par essen_ko

Le Neo Realisme italien, c'est triste comme Zola et chiant comme Griffith. Mais putain, c'est quoi ce délire ? parceque ca a été fait apres la guerre, que ca a été revolutionnaire dans la technique...

il y a 12 ans

Cinemaniaque
9
Cinemaniaque

Critique de par Cinemaniaque

Au-delà du monument de l'histoire du cinéma, un vrai grand film à part entière : avec peu de matériel et de temps mais beaucoup de volonté, Rossellini rend son film, la base du Néoréalisme italien,...

il y a 11 ans