Rome ville ouverte (1945)

Avis sur Rome, ville ouverte

Avatar greenwich
Critique publiée par le (modifiée le )

Il s'agit d'un film en noir et blanc racontant la vie de résistants italiens traqués par les nazis dans Rome à la fin de la guerre. Le film s'inspire de plusieurs faits réels amalgamés. Le film tourné juste après la libération de Rome est le premier film néo réaliste italien. La description de vie des romains est brute, sans artifice, très réaliste. Les personnages sont authentiques. De nombreux acteurs ne sont pas des professionnels et leur interprétation est très naturelle. La mise en scène est très sobre. Les décors sont naturels tout simplement. De nombreuses scènes sont filmées en extérieur, dans la rue, et on voit la vie des gens. Il y a un aspect social également avec le problème du logement ou celui de l'approvisionnement en denrées alimentaires qui sont clairement évoqués. La tension monte progressivement pour devenir très forte dans la seconde partie du film. De nombreuses scènes ont une forte densité émotionnelle : la mort d'Anne Marie dans la rue, les scènes de tortures, l'exécution de Don Pietro ... c'est poignant ! La mort est montrée de façon crue mais sans voyeurisme. Aucune mort n'est héroïque, chaque mort est une tragédie. Le film est très émouvant, très humain.
L'affiche du film est magnifique, montrant la brutalité des uns, la peur et la réaction des autres qui essayent tout simplement de se protéger ... et le regard de cet enfant qui est plongé dans cet enfer. Superbes échanges de regards !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 290 fois
7 apprécient

greenwich a ajouté ce film à 2 listes Rome, ville ouverte

Autres actions de greenwich Rome, ville ouverte