"Un dernier regard mes yeux, une ultime étreintes mes bras"

Avis sur Roméo + Juliette

Avatar Adèle What-What
Critique publiée par le

Le film aspire, il transporte dans la Vérone déchirée de Luhrmann: c'est l’atmosphère ocre, le coupé, le décalé, le lyrisme et le prisme de perspectives qu'offre ce film qui attire.

C'est un tout qui fait de ce film un hommage à la pièce de Shakespeare. Le théâtre du XVIIè est ici sublimé par l'extravagance, "l'hubris" de la mise en scène qui contraste avec pertinence une beauté vieille de quatre siècles: du hawaïen, des buildings, des cheveux roses et des costumes d'astronautes qui servent ici les vers ainsi que la justesse du texte et de la trame, tant et si bien que cela heurte à chaque visionnage.

La fameuse ouverture "two households both alike in dignity" à la mode du journal télévisé annonce la couleur du décalage qui amuse et ouvre le spectateur à des horizons qui amènent à voguer bien au-delà des planches où l'histoire est née et perpétuée.
Une fois la première "querelle" passée, on entre dans un monde bohème où l'ocre baigne, où la haine bien qu'omniprésente, n'est pas dominante. -Roméo remet en question; il souffre d'amour: "Pourquoi ? cet amour querelleur, Cette haine amoureuse, ce tout créé d'un rien, cette pesante légèreté, cette vanité sérieuse, cet innommable chaos des plus aimables formes "-.
La mort de Mercutio est splendide de justesse: un pardon est imploré, une paix est demandée, un innocent se trouve condamné et les jeux de Dicaprio et Perinneau sont parfaits.
2 Petits mots sur les scènes de fin: elles en sont violentes tant elles sont épatantes.

Frissons. Une excellente note pour un excellent film fort de tout, surtout de Beauté.

Note: Danes est pas ouf mais elle fait bien l’ingénue !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 268 fois
2 apprécient

Adèle What-What a ajouté ce film à 2 listes Roméo + Juliette

Autres actions de Adèle What-What Roméo + Juliette