Il faut être moderne !

Avis sur Roméo + Juliette

Avatar SanFelice
Critique publiée par le

Bon, alors, sur le film lui-même, soyons bref, il ne mérite pas qu'on s'étende trop dessus.
Il y a Brian Dennehy, donc ça fait 1 point.
Il y a la chanson de Radiohead en générique de fin, donc ça fait 1 point.
Il y a Claire Danes toute mignonne, donc ça fait un point.
Nous voilà à trois points, et c'est bien l'extrême maximum que je puisse donner à ce machin.

Revoir ce film m'a interrogé sur certains détails.
La film reprend le texte original de Shakespeare et calque par-dessus une mise en scène qui se veut très moderne, filmée façon clip, avec Mercutio en drag queen, hip hop, Verone transformée en quartier de L.A. et le conflit des familles en guerre des gangs. Si, encore, Luhrmann avait cédé à son goût du kitsch, comme on le voit dans certaines scènes (les ailes blanches de Juliette), ça aurait pu se justifier. C'est du mauvais goût, certes, mais au moins c'est une idée de mise en scène.
Mais là, la seule "idée" consiste à vouloir mélanger l'ancien anglais du texte avec une certaine contemporanéité de l'image. Créer une sorte de choc.
Pour montrer que Shakespeare reste toujours moderne.
Et c'est là que je m'interroge.
Être moderne, est-ce que c'est devenu un critère esthétique ?
Est-ce que le texte de Shakespeare devient meilleur parce qu'on montre qu'il s'applique de nos jours ?

Il y a une sorte de dictature de la modernité. Il faut être moderne, ou faire moderne.
L'art du XXème siècle est rempli d’œuvres "modernes" qui n'en sont pas moins des horreurs.
Et "être moderne" est devenu gage de qualité. Devant Sophocle, on s'exclame : que c'est moderne !
mais non, bande de dégénérés ! Vous confondez "moderne" et "intemporel". Sophocle n'est pas moderne, Sophocle a juste tellement décrit l'âme éternel de l'homme que son œuvre est toujours vraie, intemporelle donc. Et il en va de même pour Shakespeare.
La différence ?
Ce qui est moderne est forcément appelé à devenir démodé tôt ou tard.
Avez-vous déjà essayé de lire du Nouveau Roman de nos jours ? C'est juste affligeant de prétention et de bêtise. Et pourtant moderne. Un de mes collègues, proche de la retraite, m'a même dit : "dans ma jeunesse, tout le monde devait lire Robbe-Grillet, mais je ne le ferais plus de nos jours."
C'est au nom de la modernité qu'on a voulu s'affranchir des règles les plus évidentes de l'art.
C'est au nom de la modernité qu'on a subi Jack Lang.
C'est au nom de la modernité qu'on a eu La Révolution Culturelle ou les Khmers Rouges.
Alors non, pitié, Shakespeare n'est pas moderne.
Sinon, on l'aurait oublié depuis longtemps.

Voilà pourquoi je préfère Shakespeare vu par Kurosawa à celui vu par Luhrman.
Et oui, en 2016, j'assume : je suis un vieux con réac' ! Mais si la modernité c'est voir Mercutio se déhancher avec sa robe et sa perruque, alors au secours !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3037 fois
56 apprécient · 11 n'apprécient pas

SanFelice a ajouté ce film à 1 liste Roméo + Juliette

Autres actions de SanFelice Roméo + Juliette