Du Jean Genet dans le style Simenon

Avis sur Roubaix, une lumière

Avatar Félix Cheminet
Critique publiée par le

Un polar ample, crépusculaire et contemporain avec une mise à jour du logiciel simenonien : Maigret est désormais algéro-descendant et les femmes sont toujours des garces mais elles ont renoncé à séduire les hommes qui, eux, s'intéressent plus aux chevaux. Le tout, si près de la Belgique. À l'exception des scènes d'audition de la fin qui s'avèrent inutilement appuyées, le film est aussi splendide que Roubaix y semble glauque.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 178 fois
1 apprécie

Autres actions de Félix Cheminet Roubaix, une lumière