Affiche Saint Amour

Critiques de Saint Amour

Film de et (2016)

Near life experience

Après leur plongée vers Near Death Experience, marquant le fond d'une descente déjà bien amorcée par Mammuth, le joyeux duo Kervern-Delépine semble avoir décidé, avec ce dernier opus, de remonter la pente. Et comme rien ne se fête sans un verre à la main, c'est donc bien volontiers que l'on se laisse embarquer dans une savoureuse équipée sur la route des vins. Depardieu, ici Jean, en... Lire la critique de Saint Amour

26 6
Avatar Anne Schneider
8
Anne Schneider ·

2016 : L’odyssée du monospace

En ces fêtes de fin d’année, qui concluent une cuvée ponctuée de hauts et de bas, n’avons-nous pas besoin d’un peu d’amour ? Ce que l’on peut dès lors considérer comme certain c’est que le dernier film du duo grolandais nous en apportera, et quelle tendresse, quelle affection nous sont montrées tout son long ! Le périple de ce duo d’agriculteurs nous amènera alors... Lire la critique de Saint Amour

7 3
Avatar MonsieurBain
8
MonsieurBain ·

La beauté des ploucs

J'aime beaucoup le cinéma de Delépine et Kevern et ce film ne déroge pas à la règle, j'aime cet humour absurde, ces gens qui ne sont pas forcément bons, mais qui arrivent malgré tout à être réellement touchant. Saint-Amour c'est exactement ça, même s'il est sans doute un peu plus "gentil" que d'autres de leurs films. Si je pense que le film sort exprès en même temps que le salon de... Lire l'avis à propos de Saint Amour

18 1
Avatar Moizi
8
Moizi ·

Appelation d'Origine Incontrôlée

Incontrôlés et imprévisibles, telle est la marque de fabrique du tandem Kervern- Delépine, qui nous fait le coup d'une comédie sentimentale là où on s'attendait à de la déconnade entre potes dans le Beaujolais. Des libations, il y en a bien au Salon de l'Agriculture, mais pour mieux les dénoncer, par la voix de Depardieu, qui va tenter une désintoxication de son fils Benoît Poelvoorde, en... Lire l'avis à propos de Saint Amour

12
Avatar Zolotoï
8
Zolotoï ·

Des femmes, du vin, et des vaches.

La bande annonce de ce film est vraiment dégueulasse. Moche, sans rythme avec un titre écrit en times new roman rouge vif avec une ombre portée dégueulasse tout droit sortie d'un power-point de 2006 sur le "positionnement stratégique du marché des portails électrique en PVC à destination des particulier de la ville de Poitier". Mais bon, on ne juge pas un film sur la police de caractère de... Lire l'avis à propos de Saint Amour

6
Avatar Pom_Pom_Galli
7
Pom_Pom_Galli ·

Lendemain de cuite

˗ Pfff... Oh la la... Putain que j'ai mal à la tête !... Jéjé ! ... ˗ Jéjé ? ... ˗ JEJE ! ˗ Oui, Behind, qu'est ce qui se passe ? ˗ Ca fait combien de temps que je pionce à ton zinc, Jéjé ? ˗ Longtemps... ˗ Merde... J'ai atterri là comment ? ˗ Je t'ai vu arriver avant vingt heures. Tu t'es assis à la table du fond et tu... Lire l'avis à propos de Saint Amour

17 7
Avatar Behind_the_Mask
3
Behind_the_Mask ·

Ivres d'amour ?

A la différence des films précédents du tandem Delépine - Kervern, à peine "Saint Amour" a-t-il démarré qu'il semble pécher par manque d'agressivité, de pertinence "politique" quant à la situation des paysans français, qui est pourtant a priori le sujet d'un film commençant justement au Salon de l'Agriculture. On se retrouve, un peu dépités, dans une... Lire l'avis à propos de Saint Amour

13 7
Avatar Eric Pokespagne
6
Eric Pokespagne ·

Grand cru

Un pamphlet sur la vie, le désir, la fête, la tristesse et l'espoir. Saint Amour est un film à la robe délicate, aux saveurs enivrantes d'un patrimoine Français agriculteur fier mais souffrant; Dans ce tourbillon d'effluves alcoolique mais surtout ivre de vie et de sentiments, Depardieu et Poelevoorde nous offrent aussi une performance douée de cuisse et caractère. Ici, le rouge et le blanc,... Lire l'avis à propos de Saint Amour

6
Avatar Nicolas Gày
8
Nicolas Gày ·

Route d’arôme

Une certaine perplexité environnait Saint Amour. Pêle-mêle, on y trouvait l’agriculture, Poelvoorde, Depardieu, le vin…dès lors, "promouvoir" ce film auprès de ma moitié relevait de la rodomontade. Oui mais c’était sans compter sur l’atout-maître, l’argument "Groland" qui permettait d’aller direction non pas la Thaïlande mais dans les vignobles français. En entamant... Lire la critique de Saint Amour

12 8
Avatar RaZom
7
RaZom ·

Fils perdu, cheveux gras

Dès les premiers instants, l'ambiance est là. Le capital sympathie/talent du trio Poelvoorde- Kervern - Depardieu fonctionne à plein régime. Rarement le sourire quitte le visage, pendant plus d'1h30, juste concurrencé par quelques instants qui nous tireraient presque des larmes. Que dire de ce film à la fois tendre et corrosif, profondément humain, parfois de mauvais goût, bizarre,... Lire la critique de Saint Amour

13 4
Avatar Brune Platine
9
Brune Platine ·