Doit-on se méfier de l'hôtel ou de ceux qui y passent la nuit ? Un sympathique thriller à voir.

Avis sur Sale temps à l'hôtel El Royale

Avatar FloYuki
Critique publiée par le

Le cas de ce long-métrage est particulier, je n'étais pas trop tenté d'aller le voir au cinéma mais j'ai changé d'avis en voulant enchaîner avec un autre film après Bohemian Rhapsody. Mon choix s'est porté sur celui-ci (sinon c'était En liberté mais il m'intéresse un peu moins que celui-ci). Je suis donc allé le voir en salle et je ne me rappelais que très peu du trailer mais j'avais mes petites attentes. Au final, c'est un film fort sympathique mais pas forcément adapté à tout le monde.

  • Positif

Personnages: Ce sont tous des personnages dont on apprend leurs histoires petit à petit ainsi que leurs secrets. Le père Daniel (Jeff Bridges) est un voleur qui a organisé un casse et est venu récupérer son argent qui est caché dans l'hôtel. Il se fait passer pour un prêtre pour passer inaperçu. Par contre, il souffre de problèmes avec sa mémoire, c'est triste pour lui qu'il ne puisse pas se souvenir de tout mais ça reste un personnage qu'on a envie de connaître. Darlène (Cynthia Erivo) est une chanteuse qui cherche à aller de l'avant mais à du mal à avancer à cause d'un producteur qui refuse de la respecter comme il se doit. Elle est venue à cet hôtel pour se changer les idées et c'est la seule personnage attachante de tout le film. Emily (Dakota Johnson) cherche à se cacher de Billy Bee pour se sauver, elle et sa petite sœur Rosie. Ça se comprend, qu'elle préfère le fuir quand on voit le pouvoir qu'il avait sur sa sœur. Ça et le fait qu'elles ont été battues par leur père quand elles étaient plus jeunes. Ce n'est pas étonnant qu'elles cherchent à fuir, elles ont eu une vie triste. Laramie (Jon Hamm) est un agent qui est venu enquêter sur cet hôtel, il sait qu'il s'y passe des choses bizarres et il fait en sorte que tout le monde reste à l'hôtel tant qu'il n'a pas trouvé ce qu'il cherche, raison compréhensible quand on est un agent infiltré. Miles (Lewis Pullman) est un concierge avec une histoire qui nous le rend attachant, un ancien tireur d'élite qui a décidé de changer de vie en devenant concierge, ça se comprend. Sinon, depuis qu'il est concierge, c'est un raté dont personne n'a jamais fait attention, le pauvre. Billy Bee (Chris Hemsworth) est le chef d'une secte qu'il a créé, il adore attirer et utiliser les jeunes filles pour faire des combats et lui obéir au doigt et à l’œil. Oui, c'est un pédophile manipulateur qui a de quoi se faire craindre, surtout quand on voit à quel point il a réussi à attirer la petite sœur d'Emily par amour. Bref, ce sont des personnages intéressants à suivre du début jusqu'à la fin du long-métrage.

Montage: Le long-métrage est monté en fonction des personnages et des lieux pour créer les différents actes du film. C'est une bonne idée qui nous permet de découvrir le long-métrage du point de vue de plusieurs personnages, que ce soit un moment qui est déjà arrivé ou qui se passe après. Cette construction me rappelle un peu «Les Huit Salopards» lorsqu'on découvre l'organisation des tueurs avant que la diligence n'arrive.

Reprises: Parfois, on nous remontre une scène que l'on a déjà vu sous un angle différent ou du point de vue d'une autre personne. C'est du bon boulot car il ne semble pas y avoir d'incohérences dans la reproduction de ces scènes et c'est intéressant de revoir la scène du point de vue d'autres personnages.

Mise en scène: Au départ, il y a de quoi penser que la mise en scène ne sera pas importante mais on change d'avis au fur et à mesure. Donc, la mise en scène est bien travaillée avec ses décors qui nous aident à comprendre les personnages et le choix des plans qui aide à renforcer certaines situations.

Plans séquences: Le fait que la moitié des plans sont des plans séquences est une bonne idée, ça nous permet de mieux voir le travail des acteurs et ça évite les cuts entre les plans. Chacun son avis mais un film avec beaucoup de plans séquences fonctionne mieux parfois, c'est le cas ici.

Ambiance: On a une ambiance pesante et très réussi, on ne sait jamais ce qui va arriver et à quel moment. D'ailleurs, quelle que soit l'ambiance, elle est très réussie par le jeu des lumières et des ombres ainsi que dans le jeu des regards des acteurs.

Fin: Une fin agréable pour certains de nos personnages qui ont réussis à se reconstruire une vie et réaliser certains de leurs rêves, c'est beau pour eux. Surtout quand on sait que ce n'est pas facile de reconstruire sa vie après ce genre d’événement.

Décors: Ils sont très beaux et ils arrivent à rajouter une bonne ambiance à l'hôtel. Surtout les décors dans l'hôtel, ils sont vraiment de toute beauté, on sent que le budget a bien été utilisé pour faire de beaux décors.

Introduction: C'est une façon intéressante de commencer le long-métrage et ça nous donne envie d'en savoir plus sur cette fameuse mallette cachée sous le plancher de la chambre et sur l'identité du tueur.

Musiques: Ce ne sont pas d'excellentes musiques mais ce sont des musiques assez cool qui collent bien en fonction de ce qui se passe à l'écran. Et puis, j'aime bien le style de ces musiques.

  • Négatif

Jeu d'acteur: Il y a de quoi être mitigé sur le jeu d'acteur. On a les acteurs qui jouent très bien comme Lewis Pullman, ceux qui font le travail comme il se doit sans être excellents comme Chris Hemsworth ou Cynthia Erivo et ceux qui ont décidé de ne pas jouer ou presque comme Dakota Johnson (déjà qu'elle ne jouait pas très bien dans Cinquante Nuances de Grey, là elle est encore moins motivée). Donc, c'est un mélange de bon, de moyen et de mauvais jeu d'acteur, c'est gênant mais pas dramatique.

Attente: Bizarrement, je m'attendais à une chasse à l'homme avec Chris Hemsworth qui se met à pourchasser les clients et, à la place, on a eu une découverte de clients avec leurs secrets et un grand perturbateur qui va aggraver les choses. Après, ce n'est pas un grand drame en soi mais c'est pour ça que je voulais voir ce film à la base. Enfin, ce n'est pas un drame et ça reste un film qui sait raconter son histoire.

Représentation: Je n'ai aucun problème avec le fait que Danielle fait une représentation mais, pourquoi avoir mis des plans d'elle en train de chanter en flou et entre deux noms du générique de fin ? Ça n'aurait pas été mieux de laisser le générique de fin défiler avec la musique en fond sonore ? En tout cas, ça aurait beaucoup mieux fonctionner de cette manière. C'est difficile de filmer une star, n'est-ce pas?

Miles: Miles est un personnage intéressant mais on sent vite qu'il a quelque chose à cacher, surtout avec le père Daniel. C'est dommage qu'il se soit fait grillé aussi vite, ça aurait été mieux que le père Daniel le voit en panique en allant le voir dans sa chambre pour commencer à douter plutôt que de voir les spectateurs commencer à se méfier dès qu'il rencontre le père Daniel à la réception.

Faux-raccord: Je veux bien que Darlène frappe à la porte du concierge et retourne à coté du prêtre mais elle a fait un petit peu trop vite. Le plan aurait du durer une ou deux secondes de plus pour être un peu plus cohérent mais bon, un faux-raccord ne va pas gâcher le visionnage de ce long-métrage.

Longueur: C'est difficile à croire mais certaines scènes ont été légèrement rallongées alors que ça n'apporte rien. Heureusement que ces longueurs ne sont pas très nombreuses, si il y en avait eu plus, ça aurait été beaucoup plus difficile.

!!! PARTIE SPOIL !!!

Première mort: Attention, quand je parle de première mort, je ne parle pas de celle au tout début du long-métrage mais de la première dans les clients de l'hôtel. L'agent est le premier à mourir, il se fait tuer par Emily qui le considérait comme un danger, la mort est peut-être arrivée un petit peu trop tôt non ? Enfin, elle arrive au bout d'une heure de film alors qu'il fait 2h24 (environ). Ce n'est pas un drame étant donné qu'on est presque à la moitié du long-métrage.

Flynn: Donc le père Daniel s'appelle Flynn en vérité, on est d'accord pour dire que c'est un gros clin d’œil au film «Tron» ? En tout cas, je ne pense pas que ce long-métrage ait choisi ce nom par hasard, ils ont du le choisir pour nous rappeler que Jeff Bridges a joué le rôle de Kevin Flynn dans «Tron». Après, je voulais juste en parler mais ce n'est pas un défaut pour autant.

Sac: Donc ce fameux sac qui a été caché contenait l'argent d'un des anciens partenaires du père Daniel, ça c'est une révélation qui marche. Après, il est vrai que ça aurait pu être autre chose dans le sac mais ça fonctionne bien comme révélation.

Masques: J'ai remarqué que le père Daniel et sa bande portaient des masques d'Illuminati pour leur braquage, enfin, la moitié d'un masque mais pourquoi pas après tout. Ce n'est qu'un détail remarqué pendant le braquage, rien de plus.

Au final, c'est un film fort sympathique dont je recommande le visionnage aux spectateurs fans de Thriller. Après, le film a un montage de très bonne qualité, les quelques plans séquences sont bien gérés et l'ambiance est bien réussie. Par contre, la longueur se sent un petit peu, le jeu d'acteur est mitigé et ce n'est pas une chasse à l'homme avec des clients qui ont quelque chose à cacher, comme la bande-annonce nous l'avait promis. Cependant, ça reste un long-métrage sympathique à regarder, tentez votre chance au cinéma ou attendez sa version téléchargeable mais, dans les deux cas, regardez le car il en vaut la peine.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 354 fois
2 apprécient

Autres actions de FloYuki Sale temps à l'hôtel El Royale