Un film aussi fou que passionnant !

Avis sur Sale temps à l'hôtel El Royale

Avatar Vampilou
Critique publiée par le

Il est vrai que lorsque l’on plonge dans ce film, on ne sait vraiment pas où il va nous mener et pendant la grande majorité, on ne le saura toujours pas, ça peut vous paraître particulier, ça l’est incontestablement, mais c’est ce qui fait son originalité. Effectivement, on peut se demander ce qui peut relier un prêtre loin d’être un ange, une chanteuse à la voix exceptionnelle, une femme mystérieuse, un vendeur qui n’en est pas un et une secte qui ressemble furieusement à celle de Manson. Eh bien, la réponse, c’est l’hôtel El Royale, c’est lui le cœur de cette histoire, lui le personnage principal, celui sur qui se concentre tous les secrets et qui va nous les révéler petit à petit. Croyez-moi, il cache de nombreux mystères, des éléments parfois très glauques, qui ont une véritable corrélation avec l’actualité de l’époque et j’avoue que ce réalisme est d’ailleurs assez effrayant, ça peut faire froid dans le dos. J’ai tout particulièrement aimé la réalisation de Drew Goddard, il a été totalement investi par l’état d’esprit des années 60, ses couleurs ultra flashy, sa liberté sexuelle, il y a un vrai côté érotique, rien de flagrant, c’est simplement une sensation qui se dégage. Visuellement, j’ai adoré son authenticité, c’est explosif, très vif et les effets spéciaux le sont tout autant, d’ailleurs, notons que c’est assez violent, certaines scènes peuvent être choquantes, il ne faut pas cacher que c’est effectivement sanglant. Pour les amateurs du genre, on peut vraiment y trouver un petit côté Tarantino, que ce soit par la folie de l’univers ou par justement cette violence sous-jacente, ou même par la façon dont il est construit, on peut être sensible à cette ressemblance, ce fut mon cas. En ce qui concerne le scénario, là aussi, c’est très original, il ne faut pas vous attendre à tout comprendre tout de suite, mais au contraire, il vous faudra vous laisser porter par les destins de tous ces personnages, pour enfin en entrevoir la finalité. C’est un huis-clos assez oppressant, où la psychologie y est primordiale, les réactions des uns et des autres vont constamment faire évoluer l’ensemble, leur avenir dépendra de chacun d’eux. C’est parfois brutal, mais c’est aussi très émouvant, je ne m’y attendais pas, mais finalement, on se rendra compte qu’ils sont tous là pour une raison, sauver ou être sauvé, se racheter, s’amender, dans tous les cas, l’humain y est omniprésent. Quant au casting, il est assez bluffant, Jeff Bridges est comme toujours excellent, Chris Hemsworth est très bon dans ce rôle à contre-emploi et j’ai eu un vrai coup de cœur pour Dakota Johnson.

En bref : Un film qui pourra vous paraître très particulier, qui est incontestablement unique, voire un peu décalé par certains aspects, mais qui se révélera passionnant, stressant et très intense !

Avis complet sur le blog

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 112 fois
1 apprécie

Autres actions de Vampilou Sale temps à l'hôtel El Royale