Avis sur

Sammy 2 par pierrick_D_

Avatar pierrick_D_
Critique publiée par le

Monsieur et madame Ritlefion ont un fils,comment s'appelle-t-il?Sammy,oui,c'est ça.Bon,OK,mais c'est le mois d'août,on peut bien rigoler un peu,non?A propos de Sammy,il s'est passé un truc pas ordinaire entre les deux films,à savoir que le nom du héros a gagné un m.Il faut cependant savoir que dans le titre original du premier film,il y en avait bien deux.Peut-être,mais c'est suppositoire,restons dans la finesse,que les distributeurs hexagonaux ont pensé qu'un m ça ferait plus français.Comme dans Samy Naceri par exemple.Alors pourquoi en coller deux dans "Sammy 2"?Pas parce que c'est le 2 quand même?A ce compte-là,s'il y a un troisième opus,ce sera "Sammmy 3"!Non,les distributeurs en question ont dû réfléchir et se dire que,finalement,se référer à la vedette de "Taxi" n'était pas une si bonne idée,que ça faisait le mec qui lance des cendriers et cogne sur tout ce qui bouge,que ça donnait une image violente d'un personnage qui ne l'est pas du tout.D'où le retour du second m.Et voilà comment on écrit dix lignes à propos d'une lettre dans un titre,sans parler aucunement du film.C'était une petite démonstration à l'usage de ceux qui ne savent pas trop comment pisser de la copie sans se triturer les méninges.Mais venons-en au fait.Après le beau succès de "L'extraordinaire voyage de Samy",avec un seul m donc,il fallait s'attendre à une suite.Ben Stassen remet son ouvrage sur le métier en s'adjoignant les services en tant que co-réalisateur de Vincent Kesteloot,qui avait déjà collaboré au premier épisode et fera ensuite seul "Robinson Crusoé".Il était à prévoir que ça allait être moins bon,et ça ne loupe pas.D'autant que l'histoire de "L'extraordinaire voyage" se suffisait à elle-même et ne semblait pas vraiment appeler de suite.On ne voyait pas comment les auteurs allaient s'en tirer,et eux non plus apparemment.Ils se sont donc contenté de refaire "Le monde de Nemo" en inversant les rôles.Ce n'est plus le papa qui vient délivrer son fils emprisonné dans un aquarium,mais deux petits-enfants qui vont libérer leurs grands-pères.D'un aquarium,oui.Où il y a un poisson-clown,oui.Par conséquent,le film ressemble plus à "L'évadé d'Alcatraz" qu'à "Samy 1".C'est toujours très beau visuellement mais cette magnificence se trouve limitée par la faible quantité de décors.Là où le premier film proposait un foisonnement incessant de lieux différents par le biais du principe du voyage,on a ici une action se circonscrivant presque exclusivement dans cet aquarium,géant certes,mais un aquarium quand même.Autre grosse faiblesse du scénario,l'intrigue parallèle mettant en scène les aventures des petits-enfants,qui sont d'une niaiserie et d'une mièvrerie confondantes,même pour un film à destination des petits.Dommage,car la partie aquarium propose elle un humour plus adulte et plus caustique qui fait parfois mouche,comme avec le personnage de l'hippocampe caïd mafieux ou cette scène désopilante des "boissons à volonté".Au final donc un film bancal,parfois amusant parfois navrant,qui à l'inverse du premier démarre bien avant de s'essouffler rapidement.La musique a été "durcie" par rapport au film précédent et envoie des morceaux plus musclés comme le "Rock el Casbah" de Rachid Taha,sans que ça ne dynamise pour autant un scénario qui se traîne et se répète.Pour finir,établissons le palmarès du jour des comédiens blindés qui n'en ont jamais assez et sont venus,alléchés par la bonne odeur de l'oseille fraîche,faire une petite passe dans le doublage.Il y a ceux qui émargeaient déjà dans l'opus 1,Elie Semoun,Olivia Ruiz et Guillaume Gallienne.A noter par contre la défection de Dany Boon qui tenait le rôle principal de Samy,ou Sammy?Aurait-il eu honte?Ou a-t-il trouvé quelque chose de plus rentable à faire à ce moment-là?Cherchez pas trop,la réponse est assez évidente.En tout cas,Franck Dubosc n'a pas hésité à prendre la relève et s'est engouffré dans la brèche sur le mode "t'en fais pas,mon pote,si tu veux pas du chèque,je le prends!".Et il y a les petits nouveaux,Fred Testot et surtout François Damiens,le plus malin de la bande,qui,belgian connection oblige sans doute, a réussi en sus à faire embaucher ses deux fils.Car voyez-vous,on sait pas combien de temps la fête va durer,et ainsi que le dit le proverbe,tout ce qui est rentré avant l'hiver ne craint pas la gelée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 425 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de pierrick_D_ Sammy 2