Je rêve d'un humoriste qui ne ferait pas du recyclage, et qui m'indemniserait si c'était le cas.

Avis sur Sans Tambour

Avatar Otakiron
Critique publiée par le

Il est indiscutable que Gad est talentueux, il a un pouvoir comique indéniable. Seulement depuis quelques années, on est un peu tous d'accord sur le fait qu'il s'est un peu perdu entre films moyens voire ratés, et publicités indélicates légitiment sujettes à polémiques, surtout dans cette période, si vous voyez ce que je veux dire.

Le stand-up qu'il incarne et représente sur scène avec brio depuis donc 20 ans (et que tout le monde copie jusqu'à l'overdose aujourd'hui et pour le coup sans apport artistique) est un peu sa marque de fabrique. Ses spectacles étant plutôt espacés, une nouvelle annonce suscite forcément l'intérêt. Certes, l'humour de l'observation du quotidien est facile, mais ça prend, et on rigole agréablement, surtout interprété comme il le fait si bien. Et je dois avouer qu'à une époque où l'humour n'en est plus vraiment ou est utilisé à des fins malsaines, un break sur nos petits travers fait un peu de bien.

J'attendais "Sans tambour" avec une certaine impatience, je reconnais. Surtout qu'il aborde des thèmes un peu plus délicats qu'auparavant, la religion par exemple. Et j'étais très curieux de voir ce que cela pouvait donner, surtout que j'ai horreur des shows qui virent au concert. On fait de l'humour ou de la chanson, faut choisir. Ici, point d’intermède musical, et tant mieux.

Malheureusement, c'est encore trop bon enfant, et Gad s’essouffle. Il ne s'agit pas de s'engager dans quoi que ce soit, mais tenter de nouvelles approches, peut-être un peu plus "adultes" finalement. J’espérais un aspect un peu plus incisif, mais c'est comme espérer voir une goutte de sang dans un jeu Nintendo.

Mais ce qui m'a le plus choqué c'est les vannes délibérément pompées sur son précédent spectacle. Et elles sont nombreuses. J'ai eu l'impression d'un "Papa est en haut 1.5", au prix du nouveau. Sans compter que le reste n'est plus tellement inspiré. Il n'en demeure pas moins qu'on passe un bon moment (enfin, sur l'inédit, soit 70% du show), mais rien de vraiment marquant. Sans parler des passages simplement paraphrasés de certaines de ses vannes, avec les mêmes gestuelles et mimiques.

Par exemple, il reprend le coup du médicament générique: "Si tu me donnes pas du doliprane, j'ai l'impression que ça va pas me guérir, j'aime pas le générique avec des noms bizarres ! Quand tu vas me voir, il arrive pas Gab Elamel !", ou "Les femmes dorment jamais vraiment, c'est comme la télé, elles restent en veille !", etc.

Et les déclinaisons donc, où ce n'est pas sa mère qui lui demande comment ça se passe dans ses représentations, mais c'est son fils. Ou encore quand cette dernière dit "alors ! y'avait qui ?", et là, c'est sa copine qui demande "alors ? y'avait qui ?" quand il va chercher son journal au kiosque...
Vous voyez ? Quand on n'a plus l'inspiration nécessaire, on décline. Et des passages comme ça, il y en a des tonnes. Sans parler des aphorismes clairement venus du net, limite transposés de 9gag...

Et pour le reste, l'inédit donc, ça fait doucement sourire, très légèrement rire, mais rien de renversant, ni même de créatif. Et ça tombe souvent à plat. C'est plutôt triste venant d'un humoriste qui a démocratisé tant de choses dans le stand-up. Il est donc urgent de se renouveler.

J'aime l'humour politique, qui critique, qui dénonce.
J'aime les humoristes qui composent des personnages et les mettent en scène, sans artifice, sans rien.
J'aime l'humour crade.
J'aime l'humour de la maîtrise des mots.
Et j'aime aussi l'humour stand-up.

Mais payer un nouveau spectacle que j'ai déjà vu à 25€, je suis pas sûr d’adhérer à ce genre d'humour. Et sur ce point, "Sans Tambour" est sans tabou.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 516 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Otakiron Sans Tambour