Attention, gros nanar pédant!!!!

Avis sur Sans nouvelles de Dieu

Avatar Spanish_Fry
Critique publiée par le

Sur le papier, l'idée est plutôt bonne, jugez plutôt: le Paradis c'est le cinéma français periode Nouvelle Vague en Noir et Blanc (le film s'ouvre sur un hommage aux 400 coups avec le même plan d'ouverture, logique, y aiment la culture les français) et l'Enfer c'est le cinéma américain (mais plutôt gros blockbuster et couleurs criardes, logique, y sont méchant les ricains) le tout sur fond de "combat" entre le bien et le mal entre les 2 pour sauver (ou non) l'âme d'un boxeur reincarné dans la peau de Penelope Cruz...

Ça commence à partir en vrille, là, non? Le film est ambitieux, mais c'est trop pataud et passé l'idée originale, ça devient n'importe quoi!!!

Epaulée par un Fanny Ardant -qui fait du Fanny Ardant- (ref Nouvelle Vague oblige), Victoria Abril -qui est l'envoyée du Ciel pour sauver cette âme et éviter que l'Enfer ne gagne- est aussi accéssoirement chanteuse de Cabaret (?! ouais, peut être en référence à Lola de Jacques Demy). No comment, elle chante dans se première scène... Dois-je en dire plus?

Gael García Bernal est l'envoyé de l'Enfer, et cabotine à mort!! Mais la palme revient quand même à Penelope Cruz (n'oublions pas que c'est un homme reincarné en femme) qui en fait des tonnes, mais des tonnes!!! Pour résumer, elle se remet l'entre-jambe en place toutes les 5 minutes, elle marche en Cow-boy pendant tout le film et elle parle comme une caillera de pacotille (mention spéciale à la scène où elle se prépare pour sortir sur fond de Kung-Fu Fighting, rien que pour cette scène, elle le mérite son Oscar!!).

Un bon petit nanar pédant, que son final rédempteur ne sauve bien évidement pas!!!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 711 fois
2 apprécient · 4 n'apprécient pas

Spanish_Fry a ajouté ce film à 1 liste Sans nouvelles de Dieu

Autres actions de Spanish_Fry Sans nouvelles de Dieu