Affiche Sans soleil

Critiques de Sans soleil

Documentaire de (1983)

  • 1
  • 2

Un visage et une voix

Sans soleil est un objet visuel étonnant, aussi simple que complexe, une grande toile où des pistes semblent lancées dans tous les sens, des réflexions, des ponts multiples entre thématiques, lieux et époques... mais où tout semble tourner en cercle concentrique autour d'un message central. C'est une belle énigme, fascinante, qui met très vite le spectateur dans une position instable et peu... Lire l'avis à propos de Sans soleil

63 2
Avatar Zaul
10
Zaul ·

Le voyageur intrigant

Si Chris Marker n’a jamais été réductible à l’appellation d’un cinéma « documentaire », Sans Soleil en est une des preuves les plus éclatantes. Il n’est pas plus aisé de trouver un qualificatif qui puisse résumer sa démarche, tant se mêlent l’essai, l’expérimentation, le journal intime, la réflexion méta, le bilan d’une vie de voyage et le regard sur les autres. Le... Lire l'avis à propos de Sans soleil

21
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·

Sans Soleil point de salut

J'ai étudié ce film à l'école pendant près d'un an. La première fois que je l'ai vu, je n'ai rien compris. La deuxième fois que je l'ai vu, je n'ai rien compris. La troisième fois que je l'ai vu, le prof a commencé à nous l'expliquer, et je n'ai toujours pas compris. Au bout d'un an ce film était devenu notre casse tête à tous, plus on le voyais, plus on pensait le comprendre, plus il devenais... Lire la critique de Sans soleil

22 2
Avatar Brieuc Etrillard
8
Brieuc Etrillard ·

Critique de Sans soleil par Nuinuit

Carnet de voyage, sensible, bavard, intelligent. L'image se marie très bien avec la voix off. Celle-ci se mélange et prends tantôt le devant sur l'image et tantôt s'y accorde musicalement. Les images parlent avant tout de l'Homme, de la masse, du rituel. Sans jamais tombé dans un voyeurisme trop concret. Elle laisse très largement notre esprit vagabonder/voyager à son rythme. Le contraste... Lire l'avis à propos de Sans soleil

8
Avatar Nuinuit
10
Nuinuit ·

Cette "poignance" des choses ...

Elle eut un jour l’idée d’écrire la liste des choses qui font battre le cœur. Ce n’est pas un mauvais critère, je m’en aperçois quand je filme. Nous dit Chris Marker au début de son "Sans Soleil" en faisant référence à Sei Shōnagon, dame d’honneur nipponne de l’époque d’Heian, elle même familière à l’exercice de la contemplation des choses.... Lire la critique de Sans soleil

6 2
Avatar Gabriël Salmon
9
Gabriël Salmon ·

Trop abstrait

Sans Soleil est typiquement le genre de documentaire dont j'ai du mal à en saisir exactement le propos, présentant une vision trop abstraite de son sujet. Certains y voient une approche de l'image et du temps proche de ce que faisait Deleuze. Pas de chance, je n'ai absolument rien lu du bonhomme. C'est un documentaire qui s'attèle à présenter trois pays, le Japon, la Guinée-Bissau et l'Islande.... Lire la critique de Sans soleil

3
Avatar batman1985
6
batman1985 ·

La Poétique

En introduction à Sans Soleil, Marker dit que le Japon de l'époque Heian a inventé une nouvelle forme de poésie, jouant, non pas sur la beauté de l'image, mais sur l'existence de l'image elle même. Mais peut être que Marker le dit en plein milieu du film. Ou a la fin. Je ne sais plus. J'ai oublié d'enregistrer. J'ai oublié de retranscrire la réalité, de figer ma mémoire. Et il y a eu une... Lire l'avis à propos de Sans soleil

7 2
Avatar W_Wenders
9
W_Wenders ·

Critique de Sans soleil par blazcowicz

Comme la majorité de gens (il me semble), je ne connaissais Marker que par son unique fiction, La jetée. Le style particulier en forme de roman photo accompagné d’une voix off avait tout de même un certain aspect documentaire, donnant une impression de nostalgie et de temps passé bien particulière. Ici on commence le film sans savoir de quoi Marker va parler, et il ne fait rien pour l’indiquer.... Lire la critique de Sans soleil

8
Avatar blazcowicz
7
blazcowicz ·

Critique de Sans soleil par Enid

Sans équivalent cinématographique, Sans soleil est un film prodigieux sur le temps, l'image, et la mémoire. Il est si ample et riche que le réduire à ces thèmes est un peu vain, et je ne me sens pas capable d'écrire quoi que ce soit qui puisse être à la hauteur de l'émotion qu'il m'inspire. Il me semble que c'est l'oeuvre la plus belle et la plus poignante que j'ai rencontrée. Lire la critique de Sans soleil

11
Avatar Enid
10
Enid ·

Voyage à Tokyo.

Difficile de parler de ce genre de films. Marker film le Japon et sa culture avec passion et attachement, son amour envers les chats. La bande-son, comme dans tous ses films, est très intrigante. Les passages hors du Japon sont moins intéressants, mais Marker filme le tour avec tant de beauté, d'humanité et de sincérité que c'est pardonné. On retiendra quelques phrases très belles, j'ai... Lire l'avis à propos de Sans soleil

5
Avatar MrOrange
7
MrOrange ·
  • 1
  • 2