L' anti-Tarkovski

Avis sur Sans un bruit

Avatar Chaton_Marmot
Critique publiée par le

(attention, c'est long mais c'est con - et oui, total spoil)
J'ai lu quelque part sur ce site une citation de Tarkovski expliquant que la lenteur et le caractère peu explicite de ses films laissaient la place à l'implication active du "spectateur" - qui n'en était donc plus vraiment un.
Ici, nous avons l'exact inverse : un film dont les ellipses servent à dissimuler l'absolue débilité des prémisses ; dont l'ennui ne doit jamais servir à méditer sur les impasses du scénario.

Jamais le spectateur ne devra maintenir son état de veille en se demandant de quel monde parallèle, souterrain ou éloigné ont surgi les viles bêbêtes ; jamais ne s'interrogera sur la manière dont elles se dirigent à vive allure en se basant uniquement sur le son, mais sans disposer d'un sonar (sans quoi elles percevraient les mouvements de leurs proies) - sonar dont les chauve-souris, qui ne sont pas aveugles elles, et bien des animaux marins pas aveugles non plus, sont pourvus. Jamais ne se demandera comment elles s'en sortent sans percevoir les vibrations de manière tactile, voire les infra-rouges (la chaleur), et en détectant les bruits à grande distance, sans pouvoir les entendre à proximité de leurs proies. Jamais ne se demandera comment elles ont pu s'orienter dans le fracas des villes et des armes humaines, même à ouies rabattues, ni comment les humains ont pu rater un tel handicap de la part de leurs assaillants. Comme l'a dit un autre, un sifflet pour chien, et c'est fini.
Et au rythme où ça va, jamais ne se demandera comment il leur reste quelque chose à bouffer, à ces bestioles voraces qui vont devoir repartir pour une autre planète vite fait, heureusement qu'il y a foison de planètes habitées par des animaux comestibles dans l'univers, et pas loin en plus de ça.
Bien sûr, jamais ne se demandera comment une pareille famille a survécu, avec un marmot maladroit, et une fille SOURDE (ils auraient été sauvés par leur maîtrise du langage des signes, peu importe si les sourds sont bruyants)!
On ne se demandera pas non plus comment l'acteur masculin à tête de benêt espérait réaliser et jouer dans son propre film, alors qu'il ne sait déjà pas faire une seule chose correctement.
C'est l'audace de ceux qui ne doutent de rien, le brillant aveuglement des crétins.

Ce film est une redoutable mise à l'épreuve de la suspension d'incrédulité, hélas il lui manque l'action non-stop qui nous empêcherait de prêter attention aux incongruités.
En vrac, on ne se demandera bien sûr pas non plus d'où sort tout ce sable sur lequel ils vont de lieu en lieu (même si les feux au coucher du jour laissent comprendre que d'autres petites communautés ont pu s'organiser ensemble pour ce genre de tâche), d'où sort l'électricité dont ils font un usage prodigue en bons américains - j'ai toujours pas saisi l'intérêt des guirlandes lumineuses, ni des caméras de surveillance, et comme d'autres l'ont fait remarquer, ce sont plutôt des guirlandes de casseroles qu'il faudrait installer, voire des hauts-parleurs pour repousser les monstres hypersensibles au son.
il semblera évident qu'ils ont labouré les champs en silence. Et qu'ils n'ont pas choisi un logis en béton par exemple (sans parquet grinçant ), où l'on peut se barricader, et même l'insonoriser - soyons fous ! Bien sûr, des tatillons se demandent encore comment ils ont rempli un silo de grain - ça doit dater d'avant, hein ?

Alors forcément, si en plus on se met à recouper les infos, on se dit que le plus simple serait même de chasser les envahisseurs pour s'en nourrir - un peu de boucan pour les attirer/assourdir, un coup fatal, et hop ! emballez c'est pesé.
Les mauvais esprits reprochent à la mère d'accoucher dans de pareilles conditions - sans pièce insonorisée, dans un monde post-apocalyptique où les cris d'un nourrisson seront un appel à la becquée pour les vilains aliens.
Oui, mais il faut bien perpétuer l'espèce, aussi, l'idéal étant d'avoir plusieurs filles à faire copuler avec le fils dès que possible (à moins que les autres proches familles n'aient mieux à proposer, bien sûr). Comme quoi il était plus viable de se débarrasser du fils maladroit, bonne idée de le laisser mourir en retrait (à ceux qui se faisaient des illusions sur le film avant d'aller le voir, non, la bande annonce ne m'avait pas donné envie de le voir DU TOUT, et ce sont uniquement vos critiques élogieuses qui m'ont fait perdre mon temps devant cette merde).

En vrac : toujours laisser dépasser de gros clous dans les escaliers quand vous marchez pieds nus, surtout préférer perdre son temps à installer un système de surveillance video (sic) plutôt que des pièges, une barrière électrifiée aussi bien, voire de minces fils coupants, ou des guirlandes de boîtes de conserve tout autour de la propriété. Ou encore s'installer dans un moulin, tiens, près de l'eau (dont il est expliqué dans le film qu'elle couvre les bruits humains) comme certains l'on écrit aussi, à moins qu'on ne soit une famille de pur sang américains qui ne mettront jamais un poisson dans leur assiette, tant pis si c'est la seule viande qui reste à disposition (et puis c'est pas comme si on avait besoin d'eau pour vivre, voire pour cultiver le mais).
Et surtout ne jamais, au grand jamais, écouter des disques de Slim Whitman.

Et pour conclure, un florilège des critiques d'IMDB lui ayant mis la note 1 :

Great Movie if you turn off your Brain
This is a good movie if one is willing to overlook the hundreds, literally hundreds, of logical fallacies in this movie.
the father had in his possession a shotgun which (as we learn late in the movie) was perfectly capable of killing the monsters. Why he had never attempted this, we'll never know. Why the military wasn't brought in, we'll also never know.
I also couldn't get past the young boy who essentially grew up in this silent, dangerous world but acts like he was just dropped in from a happier time and place. And the nail... stair treads get hammered down from above, not up from underneath!

Absurd and thus, boring
The list of stupid, impossible things in this post apocaliptic world is endless.
Full electricity power in a devastated world without any generator at sight that would make noise and attract the aliens A couple that decides to have a baby who will cry, attract the aliens and have all the family killed in seconds A house sorrounded by acres of corn, an annual crop. Who cultivated it within the last 6 months? A nail in a step pointing up. How did that happen? Aliens that could beat all the armies in the world but are killed by a single shotgun of a smiling mother that has just lost her husband? This husband that only thinks about shouting loud to attract the alien that is about to kill his children instead of making a diverting noise like throwing a stone?

Why is it that they have huge ears that can hear any little thing including the sound of a hearing aid but they can't hear heavy breathing when standing right next to a person? Or the footsteps of people running through the forest and a corn field?

Why are the characters consistently shushing each other throughout the movie? Haven't they all lived like that since the invasion?

We are to believe that a four member family can live for over a year without speaking, belching, farting, coughing, or sneezing! Gimme a break!

The creature in this film is a generic Demagorgin from Stranger Things.

Having constant scary music and jump-scares in "quiet" scenes actually hurts the premise of this movie.

Boring, dull, completely nonsensical
I was absolutely dumbfounded by the actions of the characters and how these 'aliens' could even beat an organised human army of the middle ages.
The humans are stupid and the aliens are an incredibly flawed invader - Arnold from Predator could make a whole bunch of traps in the trees like he did in that film and wipe them all out in an afternoon. Overall, one of the worst movies I have seen in a while.

Surviving a weird monster apocalypse Dos and Don'ts
Build a proper soundproof room >Live near a loud noise >Create a constant loud noise >Put thick carpet down
Don'ts:
Have a baby >Leave loads of stuff everywhere on shelves and tables waiting to be knocked >Waste loads of electricity >Have wooden floors in your house >Leave your wife and baby in a clearly flooding basement

The aliens don't make any sense. How could they get to earth? How did they navigate? They make a clicking noise as if to be mapping with sonar yet they only respond to direct sounds. When they run towards sounds they would always be running into things. Doh tree, Doh truck, Doh wall... Doh stupid film.

The way the kids are sinking into the grain doesn't make sense, its grain not quicksand.

I was very conscious of my popcorn.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3436 fois
55 apprécient · 15 n'apprécient pas

Chaton_Marmot a ajouté ce film à 2 listes Sans un bruit

Autres actions de Chaton_Marmot Sans un bruit