The sound of silence

Avis sur Sans un bruit 2

Avatar Kowalsk
Critique publiée par le

Comme beaucoup, j’avais adoré A quiet Place, premier film de John Krasinski (réalisé avec son épouse Emily Blunt) et n’ai pas boudé mon plaisir devant ce second épisode. Car, en dehors de la scène d’ouverture (qui revient aux origines de cette nouvelle forme d’hostilité planétaire), il s’agit bien d’une suite... logique.
Alors, on peut toujours regretter que ça ne soit que cela, que les ambitions scénaristiques n’aillent pas plus loin, que le côté familialiste soit trop spielbergien et pas plus subversif (on est pas dans Starship Troopers). Mais le spectacle est bien là, brillamment mis en scène, et l’expérience toujours aussi palpitante et anxiogène. Rarement l’idée du son, du bruit que font les personnages, du langage articulé (ou pas), ce qu’ils entendent eux-mêmes (ou pas), n’a joué un rôle aussi central dans un film. Et ces questions-là sont, à mon avis, beaucoup plus importantes que de se demander quelle humanité véhicule les personnages... surtout dans un genre, le thriller d’anticipation, souvent beaucoup plus ronflant et tapageur. La force du film est précisément de faire l’économie du dialogue, ou presque. Le cinéma c’est aussi du corps.
À noter, point commun et fétichiste de Krasinski avec Tarantino : le gros plan de pieds nus féminins.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 106 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Kowalsk Sans un bruit 2