Krasinski reste à quai

Avis sur Sans un bruit 2

Avatar Archonte
Critique publiée par le

Aïe ma note et mes acouphènes, ça sonne plutôt creux pour une suite que je voulais voir absolument comme un pigeon à pop-corns.

La recette avait bien marché au préalable, avec quasiment tout du long un seul univers dans une fermette en lisière de forêts et champs lugubres. Pour surprendre ce coup-ci façon Alien 2 quittant le vaisseau, Krasinski opte pour une évasion tout-terrain. Usine abandonnée, wagon de train, quais à bateaux de plaisance. Le hic, c'est que l'effet escompté sera presque bâclé. Autant le premier film avait vraiment son charme, là on s'embourbe dans une succession de jump scares prévisibles malgré quelques tensions bien amenées par séquences.

Une progression qui perd sa subtilité, allant de paire avec stupidité. Les personnages banzaïs gâcheront l'intrigue, alors que nous aimions la mère protectrice et sa fille sourde/muette bien interprétée par Millicent Simmonds. À l'inverse de pas mal d'avis, je trouve Cyllian Murphy légèrement en deçà, il n'apporte pas la plus-value émotionnelle au point de rupture. Comme Di Caprio dans The Revenant, est-il finalement un bien plus grand acteur pour des rôles smarts Peaky Blinders ? Bien plus que pour porter une barbe de clochard, je le pense sans dénigrer Cyllian que l'on adore tous. Le plus déplaisant, le plus agaçant même, reste l'utilité dévalorisante des acteurs noirs. Force est de constater qu'ils vont servir de chair à canon pour la patrie, au grand damne des clichés de films d'horreur.

Sans un bruit 2 exploite mal ses capacités de départ, à savoir une bonne intro, des bons plans et des bons monstres. Une émotion palpable le premier quart d'heure et cet attachement pour les valeurs de solidarité d'une famille en survie. Le grand public finira cependant par comprendre la caisse de résonance ici, cette suite servira seulement de passerelle pour un Sans un Bruit 3.
Moralité, le maître en la matière restera Je suis une Légende, donnant une chair de poule graduelle sans besoin d'un deuxième et troisième film.

En résumé, un peu frustré globalement. J'aimais de base cette simplicité de Krasinski à la fois juste et profonde, qui s'est un peu perdu dans ce second volet passable mais bling-bling.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 89 fois
2 apprécient

Autres actions de Archonte Sans un bruit 2