C’est la fête à la saucisse

Avis sur Sausage Party : La Vie privée des aliments

Avatar Roch Prods
Critique publiée par le

Avec Sausage Party, la bande de Seth Rogen nous livre en quelque sorte une réinterprétation de Toy Story avec de la nourriture, dans un film d’animation pour adulte. Pour un adulte, car dans le film tout y passe : sexe en duo, en groupe, viol, sang, meurtre, alcool, drogue, insulte… et même religion. Un fourre-tout qui peut bien évidement choquer les plus sensibles. Mais avec le buzz qui entoure le film, vous le savez déjà non ? La « manif pour tous » étant partie en croisade contre le film, lui octroyant une publicité terriblement efficace et gratuite. Car oui, les polémiques, ce sont les meilleures publicités possibles. Cependant, vous qui avez cliqué sur cette article et subit la vie d’une saucisse à la première personne comme préambule, vous vous en foutez. Vous voulez savoir si le film est bon. Alors, autant ne pas tourner autour du pot, ce n’est pas forcément le cas.

Le problème du long-métrage, c’est qu’il y a un déséquilibre terrible dans ce qu’il nous propose. Comme quand vous allez manger un fastfood. C’est gras, mais on aime ça. Puis si on en mange trop, on ne se sent pas bien. Sausage Party c’est exactement pareil. Si le début nous met dans l’ambiance, rapidement on ne compte plus les « fuck » ponctuant les phrases d’une poire à lavement meurtrière, des nombreuses allusions sexuelle ou du « racisme » (à prendre avec des pincettes). Mais à trop vouloir être dans le trash constant… plus rien ne le devient. On fait une overdose de gras, tout devient normal, plus rien ne fait rire. Si au bout de 20 saisons de South Park consommé au biberon nous a appris une chose, c’est que l’humour gras doit être dosé pour pouvoir être efficace. Sinon, comme pour Sausage Party, tu te perds dans les méandre du vide passé les 15 premières minutes et plus rien n’a d’intérêt. En 1998 le film South Park faisait bien mieux.

l y a, cependant, quelques bonnes idées décimées à travers le film. La moutarde Hitler voulant anéantir les « juice » (à voir en VO pour les jeux de mots), m’a fait exploser de rire. Tout comme un préservatif usagé sur le bord de la route… « Tu n’imagine pas ce que j’ai vécu ! », hilarant ! C’est crade mais l’intervention du personnage fonctionne du tonnerre et c’est surtout dans les très courtes interventions que Sausage Party est le meilleur. Les références sont nombreuses et relèvent un tant soit peu l’intérêt.

Sur le bilan final… Sausage Party n’est pas fun et aurait gagné à être un format court. Il n’y a pas assez de travail derrière et n’est destiné qu’à choquer les associations catholiques/familiales/(nom de l’association que vous voulez) extrêmes. Les habitués de South Park, American Dad ou autres joyeusetés du genre seront probablement déçus. Tout comme je l’ai été. Et par pitié, parents, au lieu de vous offusquer sur les réseaux sociaux, prenez vos responsabilité et renseignez-vous AVANT sur ce que vous allez voir avec vos enfants. L’image est une éducation comme une autre.

Coffee Quest

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 178 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Roch Prods Sausage Party : La Vie privée des aliments