Affiche Sazen Tange, le pot d'un million de ryôs

Critiques de Sazen Tange, le pot d'un million de ryôs

Film de (1935)

Critique de Sazen Tange, le pot d'un million de ryôs par RKM

Denjiro Okochi* tient le rôle de Tange Sazen, un rônin qui a des similitudes avec le personnage de Zatoichi : il est manchot, balafré et a un bon fond. C'était un personnage assez populaire dans les années 30 suite au succès d'une nouvelle publiée dans un quotidien japonais. Tous les studios l'ont adapté dans la foulée et plusieurs dizaines de films sont sortis sous forme de série (récemment en... Lire la critique de Sazen Tange, le pot d'un million de ryôs

42 3
Avatar RKM
10
RKM ·

Ne dépassons pas les borgnes

Difficile de vous parler de ce film après les critiques de real folk blues et de RKM, mais baste ! Essayons tout de même, vous n'aurez qu'à voir chez eux pour compléter... Tout d'abord, il s'agit d'un des trois seuls films qui nous restent de Sadao Yamanaka sur la vingtaine pondue en sept années de jeunesse, avant d'aller crever de la dysenterie au fin fond de la Mandchourie à... Lire l'avis à propos de Sazen Tange, le pot d'un million de ryôs

39 5
Avatar Torpenn
8
Torpenn ·

Gentil n'a qu'un oeil...

Attiré par le concept du personnage de rônin manchot borgne à grande gueule du film de Hideo Gosha (et accessoirement par son penchant féminin Lady Sazen), je me suis penché sur cette première adaptation en parlant de 1935, elle même inspirée des nouvelles à succès de Fûbo Hayashi, et première d’une longue série à venir. On peut dire que j’ai eu du pot ; c’est une merveille. Le film de... Lire l'avis à propos de Sazen Tange, le pot d'un million de ryôs

40 9
Avatar real_folk_blues
10
real_folk_blues ·

Eh oui, les japonais savent faire rire aussi...

Un des trois seuls films restants sur les vingt-trois de l'oeuvre du réalisateur Sadao Yamanaka, mort à seulement 28 ans de la dysenterie en Mandchourie, mais qui suffit à prouver la marque d'un cinéaste original... D'habitude quand on pense cinéma japonais, les termes de "légèreté" et de "comédie" ne sont pas du tout les premiers qui viennent à l'esprit, et pourtant ce film suffit à lui seul à... Lire la critique de Sazen Tange, le pot d'un million de ryôs

8 4
Avatar Plume231
8
Plume231 ·

C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes

On peut dire que c'est un bon film. Chapot, dirai-je même, pour évacuer maintenant mon envie urgente de faire ce mauvais jeu de mots. Bien, prend en considération, sympathique lecteur ponctuel ( le lecteur fidèle me connait, lui depuis le temps, je lui vais pas lui réexpliquer ) que je ne suis pas plus versé qu'un autre en cinéma nippon, voir même un peu moins, c'est un cinéma dont je... Lire l'avis à propos de Sazen Tange, le pot d'un million de ryôs

8 15
Avatar Petitbarbu
8
Petitbarbu ·

Critique de Sazen Tange, le pot d'un million de ryôs par MisterLynch

Il fallait que j'y arrive tôt ou tard dans mon exploration du vieux cinéma japonais à ce Sadao Yamanaka qui, vraisemblablement, à l'instar de Hiroshi Shimizu, Yasujiro Shimazu ou Heinosuke Gosho, semble toujours inédit dans nos contrées. Il est clair qu'en terme de distribution, pour peu que l'on creuse, l'exploration française est au mieux perfectible, seuls les grands noms pouvant se... Lire la critique de Sazen Tange, le pot d'un million de ryôs

Avatar MisterLynch
9
MisterLynch ·