"The world is yours" Tony, en es-tu sûr ?

Avis sur Scarface

Avatar Tystnaden
Critique publiée par le

Il est assez fou de constater à quel point ce film est mal compris par une grande partie des gens.
Je fus très réticent à regarder ce film principalement pour cette raison. J'avais l'immense peur d'une déception profonde où je verrais simplement quelques gangsters se tirer dessus à l'écran avec des miroirs, des tables et des vases qui explosent de partout. En gros, ce que véhicule l'image populaire de ce film c'est véritablement ça, un film d'action, bourré de testostérones avec des tueries en masse, des femmes nues et des hommes qui prennent de la coke à tout va.

(Je préviens d'ores et déjà que cette critique des spoils assez importants)

Scarface ce n'est pas du tout cela, ou du moins, ce n'est que la façade, et celle-ci cache bien les véritables enjeux du film si nous en avons une lecture très simplifiée et pas très réfléchie.
Brian De Palma n'essaye pas de montrer à quel point il est jouissif de gravir les échelons dans un tel univers afin de devenir le baron de la drogue parce que c'est génial de dominer tout le monde et de détruire tout sur son passage. Scarface est avant tout un film qui nous dépeint l'ascension d'un jeune homme fraîchement arrivé sur le sol américain sans trop de moyens, qui va finir par devenir un immense baron de la drogue en contrôlant un vaste empire. Cependant, cette ascension ne se fera pas sans un certain prix à payer. On nous montre bien tout au long du film que Tony ne sait pas où il va et qu'il court déjà à sa perte à mesure qu'il progresse dans une vie de folie, ce qui est très loin d'être un éloge absolu du gangster qui maîtriserait tout et deviendrait le maître du monde par le biais de moyens financiers excessifs.

En fait ce qui est principalement intéressant dans ce film, c'est qu'il nous propose de multiples réflexions sur les conséquences qui adviennent aux individus ayant une volonté excessive de domination, de pouvoir et de possession de tout ce qui les entoure. Cela conduit tout simplement le protagoniste à une chute terrible où il se voit tout perdre, y compris sa propre vie.

Tony Montana est déjà un personnage qui interroge dès les premières images du film, on sent qu'il s'agit d'une personne assoiffée de domination, qui a une profonde revanche à prendre sur la vie. A mesure qu'il va progresser dans l'univers mafieux jusqu'à atteindre une ascension totale, on le voit tout détruire sur son passage, il perd sa femme qu'il n'a jamais vraiment su aimer car il désire davantage la posséder que lui offrir ce dont elle avait fondamentalement besoin (le film nous montre également que la femme dans ces milieux ne fait rien de ces journées, ce qui la conduit à simplement sniffer de la coke pour passer le temps, un cauchemar et non pas une vie de rêve). Il tue également son meilleur ami, son plus fidèle bras droit, celui avec lequel il a toujours été. Il perd également sa sœur, qu'il voit mourir tragiquement de plusieurs balles dans le corps. Mais justement, là où Scarface est intéressant, c'est qu'il n'est pas ultra manichéen, Tony Montana n'est pas qu'un abruti sans cervelle qui est fondamentalement mauvais et qui n'a aucun éveil de conscience possible. Tony Montana est quelqu'un qui cherche à se faire un nom, à vivre de manière aisée car il a toujours connu la pauvreté, et qui souhaite par-dessus tout protéger sa famille de ce monde qu'il connaît si bien, ce qu'il ne va pas réussir à faire puisqu'il sera détruit par ce dernier.
Tony Montana ne sait pas s'y prendre, il ne sait pas aimer. Il vit dans la frustration et le ressentiment, mais il ne vit pas dans la haine totale, infondée et absurde.
Il est difficile de cerner la personnalité réelle de Tony, mais ce qui est sûr, c'est que je n'ai pas eu l'impression de tomber sur la caricature du salaud fini sans moral ou bien de l'enfant de chœur gentil comme un agneau.

Si j'ai beaucoup apprécié les idées développées par le réalisateur dans ce film, j'ai moins aimé la manière dont certaines scènes ont été réalisées car quelques unes d'entre elles auraient pu être bien plus riches en émotions, je pense notamment à la scène où Tonny tue Many, je la trouve très cliché et vraiment pas terrible en termes de réalisation, en grande partie à cause de la sœur de Tonny qui joue comme un pied et les zooms caméra insupportables sur son regard et sur celui de Many (seul le regard de Pacino est toujours extraordinaire). De même pour la scène de la mort de sa sœur, elle aurait pu être mieux réussie en étant accompagnée par une mise en scène plus créative et plus forte en émotion, j'ai donc également été un peu déçu ici.

En somme, Scarface reste un très bon film sur lequel il serait dommage de faire l'impasse tant il est bien plus complexe que la vision simplifiée que nous véhicule la culture populaire à son sujet.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 526 fois
7 apprécient

Tystnaden a ajouté ce film à 6 listes Scarface

Autres actions de Tystnaden Scarface