Avis sur

Scream 3 par Nicolas Montagne

Avatar Nicolas  Montagne
Critique publiée par le

Après les films d'horreur et les suites, Wes Craven (sans Kevin Williamson cette fois) s'attaque au concept de trilogie. On a de nouveau droit à des citations de la part de cinéphiles (celle de Star Wars étant attendue), mais on est forcé de s'apercevoir que le challenge est vite relégué au placard. Ici, il d'agit en effet de clore une trilogie, mais on arrête la démonstration cinéphilique pour se concentrer sur l'action.

Le principe général d'une trilogie: le dernier épisode apprend au spectateur quelque chose qu'il ne savait pas, ce qui change considérablement sa vision de la saga. C'est ainsi que Vador s'avère être un gentil à la base par exemple. Ici, le principe est le même puisqu'une chose, encore une fois totalement inattendue, nous montre à quel point tout ce que Sidney tenait pour vrai était faux.

Cette fois cependant, la sauce prend moins bien. Un peu trop de Scream tue le Scream. Peut-être dû à l'absence de Williamson au scénar, mais plus vraisemblablement à un problème d'essoufement de la saga avec le temps et le suites, Scream 3 fait moins peur et accroche moins le spectateur. La scène du début est largement en deça des deux premières scènes d'ouverture, même si elle fait perdre un personnage important, la scène de fin est totalement bidon, la révélation finale assez foireuse et les scènes d'angoisse en général sont relativement bâclées. Cela dit, on retrouve tout de même les personnages auxquels on s'est attaché, leur progression scénaristique, l'ambiance de la série et le tueur au couteau. Ce qu'il faut pour contenter un admirateur des deux premiers épisodes donc. Un bilan au final mitigé, qui ne doit son salut qu'au talent évident et à la grande expérience de Wes Craven.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 279 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Nicolas Montagne Scream 3