Avis sur

Scream 3 par Aurélien Boucher

Avatar Aurélien Boucher
Critique publiée par le

Cotton Weary, l'un des survivants de la tuerie de la fac de Windsor, rentre tranquillement chez lui après avoir terminé le tournage de l'émission quotidienne qu'il anime. Le téléphone sonne. Au bout du fil, une fan... qui s'avère être un dangereux tueur, prêt à tout pour retrouver la trace de Sydney Prescott. La jeune femme reste terrée dans une maison surprotégée, afin d'effacer les souvenirs traumatisants dont elle a été précédemment l'héroïne malheureuse lors des massacres perpétrés à Woodsboroo et à Windsor. Le sujet semble quant à lui à la mode, puisque John Milton a décidé de produire un troisième film , "Stab 3", relatant les agissements du mystérieux tueur masqué. Mais la réalité rattrape à nouveau la fiction lorsque l'une des actrices principales est sauvagement assassiné sur le plateau. Qui s'acharne à vouloir détruire Sydney ? La clé du mystère ne remonte-t-elle pas aux origines de toute cette histoire ?

3 ans après le succès de SCREAM 2 et après la sortie de d'autres néo-Slasher né de la tendance SCREAM, les producteurs sortent l'ultime volet de la trilogie en 2000, avec toujours la même équipe, les mêmes acteurs ainsi que le même réalisateur. Sauf que la, tout change car ce n'est plus le même scénariste qui se charge de se troisième opus, et surtout les producteurs avait l'intention de se diriger vers une direction beaucoup moins violente après le choc du massacre de Colombine en 1999, donc le but n'était pas de choquer les jeunes ados après ce terrible drame. Ce SCREAM 3 a été largement moins bien reçu que les deux autres et malgré son très bon succès en salle, ce film marque le début du déclin de la tendance du néo-Slasher au début des années 2000.
Ce SCREAM 3 n'est pas raté, mais c'est un troisième volet de moins bonne facture que les deux autres. Le tout reste malgré tout correct.
Ce troisième film est moins prenant dans son rythme, et la tension marche beaucoup moins bien, et aussi avec le côté "devine qui est le tueur" qui est moins présent ici. Sinon l'histoire reste correct avec toujours les très bons personnages qui reviennent à savoir Sydney, Gale et Dwight qui restent bons et attachants, sans oublier les acteurs respectifs qui restent bons. Et on a le droit a de bons nouveaux, comme Lance Henriksen, Patrick Dempsey, ainsi qu'un très sympathique caméo pour Carrie Fisher avec un clin d’œil à la princesse Leia.
La révélation finale est assez bien foutue dans le sens

que l'on apprend de nouvelles choses par rapport à la mère de Sydney. Le tout fait un peu recton vu que le tueur se révèle être le frère de Sydney et qu'il tirer les ficelles depuis le début, et que les tueurs du premier n'étaient pas solitaire

Malgré ça, la révélation laisse sous notre fin vu qu'on n'est pas surpris de l'identité du tueur (du moins, on s'en fout un peu quand ça arrive, on est très loin de la surprise des deux autres films). Sinon, la où l'histoire est intéressante, c'est dans le côté mise en abyme avec le cinéma et la satire.

Le retcon cité plus haut fonctionne dans le sens où le film se moque des clichés des troisièmes volet des trilogies, surtout avec la scène avec Randy qui explique les règles des fins de trilogies pour donner de l'aide aux protagonistes. Le tout est aussi réussi dans le sens que le tueur est aussi un réalisateur

Par contre, le délire film d'horreur dans un studio de cinéma n'est pas exploité à fond. Le film reste malgré tout divertissant avec des meurtres corrects et une traque finale fun, la tension en moins. La réalisation reste correcte, tout comme la musique.
Le moins bon de la saga qui reste malgré tout correct et divertissant. Ce film marque le début de la fin du Néo-Slasher et de la saga SCREAM, jusqu'au retour de la saga en 2011.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 25 fois
Aucun vote pour le moment

Aurélien Boucher a ajouté ce film à 6 listes Scream 3

Autres actions de Aurélien Boucher Scream 3