Avis sur

Searching - Portée disparue par Philopathe

Avatar Philopathe
Critique publiée par le

Très bon moment passé devant ce film, découvert à l'occasion de la Cinexpérience #113

Le principe narratif est simple : on suit la recherche d'un père dont la fille est portée disparue... depuis des écrans d'ordinateurs, de téléphones et de télévision.
J'avais déjà pu voir d'autres films, courts et longs métrages, utilisant ce processus : ce n'est donc pas quelque chose d'inédit. Néanmoins je trouve la réalisation très intelligente et originale, car elle arrive à surprendre, amuser et captiver le spectateur, malgré un système qui pourrait vite devenir ennuyeux, s'il n'y avait pas toutes ces idées et ces astuces pour surprendre et retenir l'attention du public.

On a par exemple une musique de fond inquiétante qui accompagne les logos d'avant-film... et qui s'arrête soudainement pour afficher un simple écran d'ordinateur, ce qui crée une entrée en matière assez surprenante.
A un autre moment, l'animation d'écran de veille surgit dans l'écran noir dans une danse élégante et onirique, ce qui crée là encore un effet comique quand on sait qu'il ne s'agit en réalité que de l'économiseur d'un ordinateur.
Et puis, il y a toute la partie "enquête au sein de l'ordinateur" pour collecter les indices : on passe par la fouille de dossiers, la récupération de mots de passe, le fouinage sur les réseaux sociaux... ce qui fait un peu froid dans le dos et contribue à créer un climat inconfortable, dans le sens positif du terme.

Un autre critique a reproché au film de trop prendre le spectateur par la main, car on voit la souris du père qui défile aux endroits clés de l'écran et surligne parfois les morceaux de texte importants. Je comprends qu'on puisse avoir cette sensation. Cependant, je me permets d'objecter que ce système n'est pas fait pour dire au spectateur où regarder, mais plutôt pour lui permettre de suivre le regard du père. Sans cela, on ne saurait pas sur quelle partie de l'écran est portée l'attention du personnage principal, ce qui, je trouve, serait préjudiciable au récit. Ce système permet aussi de fixer l'attention du spectateur sur telle ou telle zone, ce qui l'incite à rechercher les indices cachés que le père n'aurait pas vus dans les autres parties de l'écran, et donc à se sentir plus malin que lui...
Alors non, pour moi, le système de surlignage ne signifie pas que le réalisateur prend le spectateur pour un imbécile, mais cherche au contraire a provoquer son flair et son intelligence.

Le jeu des acteurs est honnête, mais comme dirait mamie, "ça ne casse pas trois pattes à un canard".

Pour l'enquête, il est vrai qu'il y a parfois quelques invraisemblances, mais je crois qu'il faut, comme devant tout film, accepter le contrat et suspendre son incrédulité le temps du récit, arrêter de chercher la petite bête. J'ai honnêtement été très captivée par l'histoire et ses rebondissements, je me suis laissée berner et ai été surprise par la fin, malgré des indices qui, pourtant, étaient assez gros (le réalisateur réussit donc bien son coup en détournant notre attention et en parvenant à nous faire laisser de côté des éléments importants grâce à ses astuces de montage).

Je recommande donc chaleureusement ce film : tout d'abord pour son format qui, s'il n'est plus une nouveauté, réussit tout de même à se démarquer et à surprendre, ensuite pour son enquête, qui m'a tenue en haleine sur toute la durée du récit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 671 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Philopathe Searching - Portée disparue