Parents : Mode d'emploi

Avis sur Searching - Portée disparue

Avatar Behind_the_Mask
Critique publiée par le

Searching - Portée Disparue est formidable à plus d'un titre. Loin de la simple et unique critique de l'internet et des réseaux qui asservissent notre quotidien vue très rapidement par quelques uns, le film est d'abord une remarquable enquête en forme de thriller d'un père traquant les maigres petits cailloux blancs que sa fille a laissés sur la toile avant de disparaître du jour au lendemain.

Ce père, inquiet, largué, tenace, perdu, en colère, devient le seul élément d'ancrage d'un film sur une famille brisée suite à la maladie. Qui réalise que ce qu'il a de plus cher en ce monde lui est totalement étranger alors que son sang coule dans ses veines et qu'il a élevé du mieux qu'il pouvait.

Malgré cette mise en scène minimaliste, uniquement à base de fenêtres Windows, de recherches Google et de diverses vidéos, l'intérêt va crescendo dans une enquête qui réussit de très belle manière à tenir une tension constante oscillant entre fausses pistes, périodes d'abattement et rebondissements qui redonnent l'espoir de revoir cette enfant disparue.

Loin de la critique bêtasse de l'envahissement technologique, Searching - Portée Disparue souligne, au contraire, cette abyssale solitude perpétuellement connectée, qui donne littéralement le vertige, qui procure une véritable peur quant à la réalité de notre existence. Ce nombre d'amis qui ne cesse d'augmenter, et dont on ne connaît rien au final. Et tout ce décalage entre une existence virtuelle affichée et une vie réelle en niveaux de gris. La critique sera plus tournée vers les utilisateurs et autres abonnés de ces réseaux, détachés, faux, puis hypocrites et en quête d'une petite parcelle de célébrité croissant sur le malheur d'autrui, le temps d'un témoignage vidéo ou de cent quarante caractères anonymes qui crachent la bile comme un serpent son venin.

Dans Searching - Portée Disparue, la peur vient donc autant du sort peut être réservé à la disparue qu'à la prise de conscience, pour un père, que sa fille est devenue une inconnue qui lui a échappée, quelqu'un qui lui ment parfois et qui conserve certains petits secrets. Et la douleur que procure cette évidence entre en résonance, à l'écran, avec la force de ce père qui ne sait quoi faire de plus afin de résoudre l'énigme que représente à ses yeux la vie de sa fille. Ainsi qu'avec son attitude passée, un certain aveuglement, questionnant les relations père / fille au quotidien.

L'implication de John Cho n'est pas étrangère à la réussite d'une entreprise hautement casse-gueule, loin d'être inédite, mais qui menaçait soit de noyer son spectateur dans un flot d'informations non canalisé, soit de l'ennuyer ferme en limitant son horizon aux écrans d'ordinateur impersonnels et aux pages de divers sites communautaires.

Au contraire, le film reste vissé, malgré la modernité de ces outils, à l'aspect humain, le démultipliant en confrontant ce père à la mère de famille chargée, en tant qu'enquêtrice, de faire la lumière sur les circonstances de la disparition. Et de se questionner, de manière frontale, sur ce qu'un parent est prêt à faire pour sauver son enfant. Cet instinct de conservation de ce qui reste d'une famille meurtrie.

Behind était tellement enthousiaste qu'il était à deux doigts de mettre 8 sur le site. Jusqu'à ces cinq dernières minutes qui n'osent pas s'affranchir de certaines conventions hollywoodiennes dans le but, sans doute,

de ne pas choquer la ménagère optimiste

. Searching - Portée Disparue avait tout bon jusque là. Dommage qu'il ne soit pas allé jusqu'au bout de

ses intentions dramatiques et sans retour.

Behind_the_Mask, Gone Baby Gone.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1350 fois
39 apprécient · 1 n'apprécie pas

Behind_the_Mask a ajouté ce film à 1 liste Searching - Portée disparue

Autres actions de Behind_the_Mask Searching - Portée disparue