La dictature ordinaire

Avis sur Section spéciale

Avatar Palplathune
Critique publiée par le

Costa Gavras prend à bras le corps un sujet particulièrement ardu, la collaboration des institutions politiques et judiciaires Française durant l'occupation Allemande, et parvient à signer une œuvre tout bonnement passionnante.

Il décrit de manière fascinante la mise en place d'un système dictatorial cherchant à conserver les apparences légalistes et la manière dont les officiels de toutes natures s'y laissent prendre. Leurs réactions sont tout l'intérêt du film. Bien sur, certains s'y opposent, certains embrassent le nouvel ordre, mais la grande majorité a une position molle, se raccrochant a leurs quotidiens ou aux justifications officielles pour étouffer les éventuelles interrogations morales qui ne manquent pas de surgir.
C'est dans ces descriptions que le film de Costa Gavras livre toute sa pertinence, analyse aussi fine qu'effrayante de la manière dont la majorité se laisse sciemment berner par les artifices déployés par les dictatures tant que cela n'affecte pas trop son train train quotidien. Une analyse qui, hélas, ne risque pas de perdre en pertinence avec l'age...

La réalisation est extrêmement sobre, sans fioriture. La présence de très rares effets de style (le ralenti lors de l'assassinat de l'officier Allemand, les flashbacks illustrant le passé de certains des prévenus) surprend au sein de cette frugalité ambiante mais n'en ont que plus de force au final.
Le casting se fond parfaitement dans l'atmosphère austère du film, délivrant des prestations naturalistes et sans chichis. Particulièrement notables sont Michael Londsale et (plus surprenant) Claude Piéplu.

A (re)découvrir !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 730 fois
6 apprécient

Palplathune a ajouté ce film à 5 listes Section spéciale

Autres actions de Palplathune Section spéciale