Et si Retour Vers Le Futur était mauvais ?

Avis sur See You Yesterday

Avatar Real Cosmic M
Critique publiée par le

Attention : Critique avec beaucoup de spoilers

Vous vous souvenez de l'année 2015 ? En cette année Libération avait ressorti sa critique de Retour Vers Le Futur de l'époque de sortie du film. Et autant dire tout de suite que les fanboys français n'étaient pas du tout content. On était pas du niveau où ils signaient des pétitions pour faire virer les journalistes , mais on en était pas loin (sérieusement...les pétitions pour que les séries et films soient reprises ou décanonisés...ils doivent vraiment se faire soigner là). Je ne critiquerai pas Retour Vers Le Futur, mais la critique était du même niveau que les critiques presses actuelles : pédante, pétrie de condescendances ,ne cherchant même pas à analyser le film mais critiquant les intentions inventées par eux-mêmes et limite au point de sortir des phrases : *"Oh mais vous savez nous on fait du véritable cinéma ! On fait de l'art monsieur. On fait des bons films comme All Inclusive qui passe dans le Rex ! Pas dans un site qu'on peut le voir directement sur ordinateur ! Non ! Nos films sont de l'art monsieur!"*. Je caricature mais ses dernières années, on est clairement à ce stade. Tout ça pour dire qu'on peut remettre en cause certains points de Retour Vers Le Futur mais pas le faite qu'il soit un bon film et au final une bonne saga (toujours pas touché par la remakionite. Oui je viens d'inventer ce terme), qui a inspiré pas mal de films et de concepts...jusqu'à être cité dans Avengers : Endgame. See You Yesterday s'inscrit clairement dans cette démarche d'inspiration où un réalisateur a décidé, après d'avoir fait un court-métrage HBO sur ce concept, de le développer en long à la manière d'un Lights Out. Bref, sur le papier, le film et l'idée me paraissaient cool : Faire du Retour Vers le Futur / Effet Papillon avec des gosses mais dans un contexte social différent (pas de ville campagnarde fictive façon Hill Valley des années 80 mais le Brooklyn de nos jours) tout en lorgnant sur Blindspotting. Sur le papier, le film avait du potentiel. Les bandes annonces faisaient envie. Spike Lee était à la production mais en réalité, le film est à l'image des affiches : un ratage de A à Z.

Retour Vers le Futur version film afro et law cost

Je n'aime pas taper sur des films qui mettent en avant des minorités et qui donnent un contexte social où on sent la sincérité du réalisateur. Mais le film est mauvais. Bon il n'est pas tant que ça au niveau de la réalisation qui donne de temps en temps de superbes plans (notamment les images des enterrements qui sont géniales). Mais quand il s'agit de faire des effets spéciaux ou mettre en avant des éléments clefs de l'intrigue, là ça ne passe pas. On voit les fonds verts de certains plans pour lesquels on se demande pourquoi il n'a pas filmé en décor naturel (c'est le cas de la première tentative de saut dans le temps qui introduit le film). Autre chose vraiment discutable, les minuteurs dans le film. Les cinéastes. Arrêtez de montrer les minuteurs sur l'écran ! Si vous le faites, au moins que cela ait de la cohérence dans l'univers du film ! Ne le faites pas...pour le faire ! Et enfin. Les ralentis. Il y en a BEAUCOUP trop ! Le film est pratiquement composé à moitié de plans au ralentis. Qu'on les mette de temps en temps dans des scènes pour un effet comique ou héroïque, je peux le comprendre (le film en possède, pas de scènes comiques au ralentis mais des scènes "héroïques" oui) mais que cela fasse la moitié d'un film d'1 h 25 (on y reviendra sur la durée), cela fait cache misère. Mais vraiment. Et je ne parle pas de la scène piquée à Retour Vers le Futur 2 ou cette scène avec des hologrammes façon Iron Man . C'est comme si le réalisateur alignait des scènes pour faire science fiction, mais comme il le place dans un contexte où le film prend plus la direction d'un drame social, le mélange des genres ne fonctionne pas du tout. Tout fait tache et on n'y croit pas une seule seconde

Le film est un échec

Je ne vais pas trop parler des personnages car ils ont tous le même problème et il est inhérent à la structure même du film. Ou le film n'est pas complet (ce qui m'étonnerait vraiment) ou le film n'a pas d'arcs scénaristiques. Premièrement les personnages sont tous réduits à des clichés. Tous ! L'héroïne C.J Walker est soit disant une fille géniale mais reste impulsive au point de provoquer des catastrophes tout le long du film. Son meilleur pote Sébastian est un geek avec un semblant de raison mais n'influe pas dans la bonne marche du film. Le frère de C.J Calvin est la victime qui aurait pu être un Abbé Faria mais il est trop mal écrit au point que son seul traitement positif se trouve durant le 3e arc mais n'influe pas tant que ça. Le meilleur ami de Stéphane a un crush pour C.J mais n'est réduit qu'à un perso qui fournit une aide pour qu'elle puisse intervenir sans qu'elle croise son double dans la même timeline. Euh mec, même Avengers : Endgame n'a pas réussi ce coup alors tu pense qu'avec ton circuit imprimé doré tu vas réussir ? Et puis narrativement, cela enlève un élément scénaristique intéressant, le fait que les doubles d'elle-même existent dans la même timeline aurait pu être intéressant (sachant que pour Sébastian, il n'y avait pas de problèmes de ce coté là. Et c'est le gros problème du film : il évite volontairement un élément essentiel à toute création qui fait que le film a un intérêt : la transformation et l'évolution du personnage de C.J. C.J n'évolue pas de tout le film; elle reste la gamine surdouée qui veut sauver son frère jusqu'à la fin sans se soucier que son action a provoqué plus de "dégâts" qu'autre chose. Ce qui m'amène à mon second point qui fait que le film est problématique : la notion d'enjeu est mal gérée au point que l'enjeu est le sauvetage du frère...et c'est tout. Pas de réels conséquences inhérentes au voyages dans le temps, pas d'effets domino spectaculaires, mise à part envoyer la brute qui fait courir le bruit que lui et C.J ont couché ensemble à l’hôpital et...le faite que si ce n'est pas Calvin qui meurt c'est Sébastian. C'est tout. Le pire est que le film donne une incohérence que moi même je n'explique pas : l'avis de décès de Calvin. Comment ça se fait que dans la timeline auquel Sébastian est mort, l'avis de décès de Calvin n'a pas changé ? Et pourquoi ça change au moment du 3e voyage dans le temps pour que Calvin se sacrifie ? C'est n'importe quoi. Et autre chose qui est n'importe quoi : tous les enfants mis en avant, à savoir C.J, Sébastian et le meilleur pote Eduardo sont des génies. Du coup, le coté génial n'est qu'une fonction et ne fait pas partie de leur personnalités. Le pire est que ça se voit parce qu'on ne voit plus leurs personnalités limités que le faites qu'ils soient géniaux. Ce qui m'amène à mon 3e et dernier point : le réalisateur est tombé dans le même piège que David F. Sandberg et son Lights Out. Il est parti d'un concept qui fonctionnait peut-être bien en court-métrage, mais qui ne fonctionne pas du tout en long-métrage (sauf que pour Lights Out, il arrivait à faire un film correcte, même si donner de la consistance à son récit a fait autant de problèmes). D'ailleurs, le pire est que la première scène de classe résume parfaitement la situation du film.

La première séquence montre un dialogue entre C.J et son professeur joué par Michael J. Fox (oui, ils ont pris l'acteur principal de Retour Vers le Futur pour un caméo. Et ce n'est pas très beau à voir , car on sent que la maladie de Parkinson est passée par là). Le professeur pose cette question : "Si vous avez inventé une machine à voyager dans le temps, qu'en feriez-vous ?". Cette séquence dit absolument tout. C.J et Stefon Bristol se trouvent dans la même situation ; ils ne savent pas quoi faire de leur création : C.J au début a inventé une machine à voyager dans le temps sans but précis et Stefon Bristol a fait un film qui parle de voyage temporel sans donner du sens à son personnage principal. Elle a un prétexte : sauver son frère certes, mais pas d'objectif réel . Là où dans Retour Vers le Futur, Marty McFly voyage dans le temps accidentellement et essaye de rentrer chez lui mais doit réparer les conséquences de son voyage dans le temps. Doc Brown voulait de base voyager dans le temps par curiosité scientifique...et aussi gagner au loto. Ok c'est minimaliste mais au moins il avait une motivation. Biff Tanen a remonté le temps pour devenir riche etc...Et c'est pareil dans tous les films, la plupart du temps. Même Avengers : Endgame a compris ça !

Tout ça pour dire que le film est conceptuellement un échec ; il est raté. Non seulement l’exécution est limité, mais conceptuellement, le film est raté. Il ne sait pas où il va. Les conséquences sont réduites à qui meurt au final et on a l'impression qu'il manque des bouts de films. Et si c'est vraiment volontaire, la seule chose positive que je peux en dire est qu'on a l'impression que quelques soient les décisions qu'on prend, si on ne change pas le contexte sociale et les préjugés, il y aura toujours des morts dans la communauté afro-américaine. Sauf qu'il ne faut pas que le contexte seul de ton film soit intéressant; il faut que ton histoire et tes personnages soient intéressants. C'est pour ça que j'ai fait le rapprochement avec Blindspotting au début. Lui aussi il parle d'un postulat social assez proche, sauf que les personnages se remettent en question, évoluent, changent car ils ont la possibilité de changer de ne pas se laisser enfermer dans des cases ou être des victimes. Là, il n'y a rien de tout ça. Le film ne fait qu'aligner des scènes et une histoire qui n'a nul part où aller et qui me fait penser que le mec a regardé Retour Vers le Futur sans en comprendre le fond pour le transporter dans un contexte actuel de Brooklyn

Et puis, je ne voulais pas le dire mais le film est à la limite du plagiat de la saga Retour Vers le Futur Toutes les scènes y compris la fin sont des décalques des films. C.J créée la machine comme Doc Brown, elle parle à son professeur comme Marty parle au sien. Elle a des relations avec sa famille sauf qu'au lieu d'une famille de loser, elle a une famille aimante. Elle et Sébastian voyagent dans le temps avec un premier essai concluant comme le chien Einstein. Son frère meurt par balle par des bandits de la même manière que Doc Brown est tué par des terroristes. Elle voyage dans le temps comme Marty sauf que là c'est intentionnellement et non accidentellement. Elle empêche la mort de son frère mais contrairement à Doc qui est sauvé c'est Sébastian qui y passe. Elle remonte le temps façon Retour vers le Futur 2 avec l'avis de décès à la place de l'Almanach (on nous ressort même le tableau de Doc !). Elle essaye de sauver son frère mais Calvin préfère se suicider (il sort aussi une phrase pour nous faire comprendre qu'il en est conscience des changements temporelles mais là faut m'expliquer pourquoi !) tout comme Doc préfère rester dans le passé comme dans Retour Vers le Futur 3 (ce qui fait que le film "tue" Doc Brown dans ) et le film se finit avec C.J qui repart sauver son frère au ralenti comme...bah Marty qui part dans le futur afin d'arranger les problèmes des enfants qu'il a eu avec Jennifer (à l'inverse du 3 où la Delorean est détruit mais que le Doc dit adieu à son ami Marty car il est heureux avec sa nouvelle famille comme pour indiquer d'accepter le "deuil")

Un film catastrophique

Je n'ai pas vu le court-métrage dont il est issu mais j'ose espérer qu'il arrive à exploiter mieux le concept que ce film. Le film de Stefon Bristol avait TOUT le potentiel de donner une bonne version moderne de Retour Vers le Futur. Mais il est complètement foiré. Mal écrit, personnages caricaturaux, histoire qui ne va nul par et sans fond. Ce n'est même pas du niveau d'un film Disney Channel car dans ce style de film au moins on aurait une résolution Happy Ending au lieu de cette fin ouverte beaucoup trop grande et frustrante. Avec 1 h de plus le film aurait été complet. Mais non. Bref, si vous voulez voir un bon film de voyage dans le temps...Il y a Avengers : Endgame quoi. Ce qui est triste sachant qu'il y a une réplique dans Avengers : Endgame qui fait référence à tous les films de voyage dans le temps et concluant que Retour Vers le Futur n'est pas possible.

Avec tout ça je n'ai même pas parler du faite que C.J et Sébastian possèdent une fiole de protons. Comment c'est possible ? et qu'ils boostent leur engin avec du positron. Où des gamins au fin fond du Brooklyn peuvent se dégoter ces choses ? Emmet Brown a du commercer avec des trafiquants d'armes nucléaires pour sa machine bordel !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 490 fois
2 apprécient

Real Cosmic M a ajouté ce film à 4 listes See You Yesterday

Autres actions de Real Cosmic M See You Yesterday