Ceci n'est pas un film sur les indiens !

Avis sur Sept ans de réflexion

Avatar Bondmax
Critique publiée par le

Le mec qui a inventé l'UGC Culte est un génie, quel bonheur de voir cette comédie de Wilder sur grand écran et bien sur Marilyn, aaaah.
Alors "The Seven Year Itch" raconte l'histoire des hommes de Manhattan qui comme les indiens il y a 500 ans envoient leur femme à la campagne, pendant que ceux -ci restent travailler tout l'été. Bien sur, ces hommes en profitent alors pour voir ailleurs, mais pas Mr Richard Sherman, lui il n'est pas comme tout les autres.

Mr Sherman, lui il sait résisté aux femmes, pourtant il a un charme magnétique, il appelle la bête tapis au sein de chaque femme. Enfin, c'est ce qu'il croit, parce que si il y a un truc à savoir avec Sherman, c'est que cette homme à une imagination débordante. Wilder met donc à profit cette imagination dans de nombreuses séquences hilarantes, très bien incorporés au récit. Que ça soit, les différentes scènettes où Richard explique à sa femme comment il a sur résister à de nombreuses femmes, ou encore la dernière où sa femme débarque avec un flingue. C'est du très bon.
Donc tout va bien pour Mr Sherman, jusqu'à ce que la nouvelle voisine débarque. Cette nouvelle voisine qui pourait très bien être Marilyn Monroe comme il le dit dans le film. Une voisine dont on ne connaîtra jamais le nom.
Que dire de Marilyn sauf qu'elle irradie l’écran dès qu'elle apparaît, bon c'était déjà le cas dans Some Like it Hot, mais là en couleur et sur écran, c'est le rêve quoi. Et puis cette voix, cette voix !
Sherman n'y résiste donc pas, c'est un homme tout de même. S'en suit alors d'excellentes scènes entre Tom Ewell (très bon acteur que je ne connaissais pas du tout ) et Marilyn dans l'appartement de Sherman. On a également le droit à l'une des scènes les plus mythiques de la carrière de Marilyn, celle de la robe qui se soulève au dessus de la bouche d'égout. Mais bon les scènes excellentes avec Marilyn ne sont pas ce qui manque, on peut noter aussi le moment où Sherman imagine qu'elle raconte tout de son aventure avec lui en direct à la télé.

Mais Ewell et Monroe ne sont pas les seuls qui sont excellents, les second rôles sont très bon également. Que ça soit le psychologue qui nous réserve une des meilleures séquences du film lorsqu'il étudie le cas de Richard, ou encore le concierge qui arrive toujours au mauvais moment pour récupérer les tapis avant qu'ils soient attaqués par les mites. Et puis bien sûr, cette pagaie. Comment on emballe une pagaie d'ailleurs ?

Seven Year Itch est donc une excellente comédie de Wilder, peut être pas du niveau de Some Like it hot, mais qui reste très drôle et nous délivre des séquences savoureuses, servies par deux premiers rôles de très haut calibre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 412 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

Bondmax a ajouté ce film à 2 listes Sept ans de réflexion

Autres actions de Bondmax Sept ans de réflexion