Les 7 fripouilles

Avis sur Sept hommes à abattre

Avatar Ugly
Critique publiée par le

A partir d'un scénario simple et d'une linéarité exemplaire, voici ce qui est considéré par beaucoup de spécialistes du genre (dont je fais modestement partie) comme une véritable perle de la série B. C'est aussi un western important dans la mesure où un véritable auteur se révélait, car c'est en effet le premier western marquant la collaboration entre le réalisateur Budd Boetticher et son scénariste Burt Kennedy, de même que c'est leur première collaboration avec Randolph Scott. Ce coup d'essai sera suivi de plusieurs autres petits joyaux du même tonneau réunissant le même trio Boetticher-Kennedy-Scott, dont l'osmose est totale.
Loin des considérations psychologiques qui marquaient le western à l'époque, en pleine vogue de "sur-western" (symbolisé par le Train sifflera trois fois, la Cible humaine ou 3h10 pour Yuma tourné la même année), le film s'attache à une étude de comportements, en poussant un sujet apparemment conventionnel jusqu'aux limites de son développement.
Ce bon vieux Randy endosse avec détermination sa panoplie de vengeur, emploi qu'il retrouvera dans plusieurs autres westerns, mais les seconds rôles ne sont pas non plus négligés, on y remarque notamment John Larch et surtout Lee Marvin dans une de ces inquiétantes figures de bandits, rôle qui révéla aussi ses grandes possibilités et qui le propulseront plus tard au rang de vedette. En revoyant ce film aujourd'hui, on s'aperçoit combien cette osmose entre une mise en scène rigoureuse et maîtrisée, un scénario intelligent et une interprétation parfaite est remarquable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 314 fois
20 apprécient · 1 n'apprécie pas

Ugly a ajouté ce film à 4 listes Sept hommes à abattre

Autres actions de Ugly Sept hommes à abattre