Seven sisters, seven sisters away

Avis sur Seven Sisters

Avatar 00ced
Critique publiée par le

Faire un film de SF c’est partir avec un handicap sévère : celui d’être forcément comparé à d’illustres prédécesseurs qui ont pu poser les bases d’un genre très difficile à renouveler.

Seven Sisters ne déroge pas à la règle et se place dans la lignée des « sous-quelque chose » en l’occurrence un sous-Les Fils de l’homme, un sous-Matrix et un sous-Soleil Vert. Le film arrive néanmoins à présenter sa part d’originalité, on ne peut qu’être curieux de suivre cette grande fratrie composée de personnalités différentes se relayer chaque jour de la semaine pour n’en faire qu’une.

Même si une telle histoire implique des incohérences évidentes dès que l’on cogite un peu, le film garde le cap devant ce pitch somme toute fascinant au sein d’un univers surpeuplé oppressant. Néanmoins, l’époque est à la bagarre et Seven Sisters plonge dans les affres du film d’action lambda avec des retournements rocambolesques et une caméra au poing omniprésente. Parce que parmi les sept sœurs, il y a bien sûr la Noomi Rapace karatéka, qui, comme par hasard, devient l’héroïne principale. Cette deuxième partie du film en fait des caisses avant un final aussi facile qu’attendu, heureusement que la morale de l’histoire atténue cette frénésie du badaboum.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 82 fois
1 apprécie

Autres actions de 00ced Seven Sisters