La fille à son père.

Avis sur Sex and Fury

Avatar Heurt
Critique publiée par le

La petite Kyoko voit son père se faire assassiner sous ses yeux. On comprend rapidement que le film est une histoire de vengeance. La jeune femme qu'est devenue Kyoko cherche à effacer le traumatisme qu'elle a vécu. Son but, faire payer les trois hommes masqués qui ont lâchement tué son père. Quand l'un d'eux lui tombe sous la main, elle ne le laisse pas filer, quitte à utilise son corps pour arriver à ses fins. C'est un film d'exploitation pure auquel on a à faire avec ce sex and fury, les filles y sont le plus dénudée possible. Bon parfois c'est tout de même justifié, notamment lors de la première attaque qui se déroule pendant le bain de l’héroïne. La scène révèle un véritable esthétisme dans laquelle on voit Kyoko nue affronter et terrasser une masse d'hommes au ralenti. Le combat se termine en extérieur sous la neige. Enfin la neige...c'est une espèce de neige qui ressemble plus à des billes de polystyrène qu'à de la neige. L’esthétisme n'est pas toujours aussi bon, mais le film contient tout de même de bons aspects visuels, l'image elle n'est pas excellente, c'est bien dommage. Certains passages auraient mérité d’être écourtés, on comprend dans ce contexte de sexploitation que le réalisateur soit dans l'obligation d'étendre les scènes de sexe, mais bon c'est trop long. Il est amusant de voir que seules les femmes sont complétement nues pendant ces scènes, les hommes ont eux toujours quelque chose autour de la taille. L'intrigue est simple mais le film reste bien mené.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 71 fois
Aucun vote pour le moment

Heurt a ajouté ce film à 1 liste Sex and Fury

  • Sondage Films
    Affiche Switchblade Sisters

    Les meilleurs films de série B

    Avec : Switchblade Sisters, Les Traqués de l'an 2000, La vengeance des infirmes, La Course à la mort de l'an 2000,

Autres actions de Heurt Sex and Fury