Bande-annonce
Affiche Sexe, Mensonges et Vidéo

Sexe, Mensonges et Vidéo

(1989)

Sex, Lies and Videotape

12345678910
Quand ?
6.8
  1. 14
  2. 32
  3. 59
  4. 156
  5. 460
  6. 956
  7. 1447
  8. 938
  9. 284
  10. 84
  • 4.4K
  • 209
  • 1.9K

Graham collectionne les interviews vidéo de femmes qui racontent leur vie sexuelle. De retour dans sa ville natale, il retrouve un ancien copain.

Casting : acteurs principauxSexe, Mensonges et Vidéo
Casting complet du film Sexe, Mensonges et Vidéo
Match des critiques
les meilleurs avis
Sexe, Mensonges et Vidéo
VS
L'Art du Strip-tease

Titre choc pour film choc : en 1989, Soderbergh fait une entrée fracassante dans l’industrie cinématographique avec son premier long, qui rafle la Palme d’Or face à un Spike Lee mécontent, malgré son budget modeste et un scénario écrit en 8 jours ; flamboyant début de carrière pour le réal, consécration pour le cinéma indépendant. Bel objet de curiosité que ce premier film, au-delà de cette improbable success-story et de ses dehors sulfureux. Rarement un titre aussi tape-à-l’œil...

6
Un film à la réputation surfaite d'autant que Soderbergh a fait beaucoup mieux par la suite…

. Palme d'or à Cannes, on se demande vraiment pourquoi à moins que ce soit la prime à la lenteur. Il y a une idée dans le film, juste une et tout repose la dessus (y compris le titre du film) ça aurait sans doute pu donner un bon court métrage, mais 90 minutes, c'est un supplice, ça cause, ça cause et on n'a qu'une hâte c'est que ça s'arrête de causer, de plus la fin est bâclée. Côté interprétation c'est plutôt bien avec un James Spider troublant et une étonnante Laura San Giacomoy. Andie... Lire la critique de Sexe, Mensonges et Vidéo

Critiques : avis d'internautes (38)
Sexe, Mensonges et Vidéo
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
A dangerous method

A 26 ans et pour son premier long-métrage, l'américain Steven Soderbergh devenait en 1989 le plus jeune réalisateur à obtenir la Palme d'or à Cannes. Ce qui souligne au moins un mérite de "Sex, lies, and videotape", son propos avant-gardiste et sa mise en scène originale (plans fixes, lenteur, mise en abîme via la vidéo du titre...) qui a très peu vieilli, ce qui est significatif.... Lire l'avis à propos de Sexe, Mensonges et Vidéo

2
Avatar Val_Cancun
6
Val_Cancun ·
Découverte
Love Story

Malgré ses airs mineurs, sa candeur limpide et la simplicité de ses effets, le film de Steven Soderbergh reste pourtant une grande Palme d’Or. Grande parce que Sexe, Mensonges et Vidéo détient les caractéristiques d’œuvres qui hypnotisent et emmènent le spectateur vers des contrées insoupçonnées à la manière d’un David Lynch ou d’un Jim Jarmusch. Le postulat de départ est, cependant,... Lire l'avis à propos de Sexe, Mensonges et Vidéo

21 2
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·
Confessions infirmes.

Difficile de déterminer ce qui est le plus curieux dans ce premier film de Steven Soderbergh : son caractère un peu insolite, ou le fait qu’il s’est vu récompensé de la Palme d’Or en 1989. On peut comprendre que la modestie du projet titilla légèrement les esprits face aux autres films en compétition (Le Temps des Gitans, Pluie... Lire l'avis à propos de Sexe, Mensonges et Vidéo

30 5
Avatar Sergent Pepper
5
Sergent Pepper ·
L'homme à la caméra

Dernières répliques du film : - On dirait qu'il va pleuvoir. - Je crois qu'il pleut déjà. Je trouve ça sublime, vraiment. Le mec a quand même l'audace, le génie, le talent même de nous plonger dans l'enfer quotidien d'une vie monotone où sexe est synonyme de tabou, où mémère Van Der Kamp ou presque qui n'a jamais connu l'orgasme astique, frotte et fait briller pendant que Monsieur jouit avec la... Lire la critique de Sexe, Mensonges et Vidéo

32 4
Avatar Percolatrice
8
Percolatrice ·
A l'époque... et aujourd'hui...

A l'époque, on avait beaucoup parlé de "Sex, Lies and Videotape", on découvrait Andie McDowell et James Spader, et on était tombé sous le charme de Laura Sian Giacomo. On avait été assez bluffé par la légèreté ludique de la mise en scène de Soderbergh. Aujourd'hui ne reste guère qu'un petit film malin et plaisant,... Lire la critique de Sexe, Mensonges et Vidéo

8 3
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·
Toutes les critiques du film Sexe, Mensonges et Vidéo (38)
Bande-annonce Sexe, Mensonges et Vidéo