JF cherche Institution pour dénoncer cette pourriture

Avis sur Sexe entre amis

Avatar SandV
Critique publiée par le

Partons du principe que j'avais envie de me vider la tête devant une petite comédie romantique et que je n'en attendais pas grand chose. J'aurais sans doute pu rire bêtement dans d'autres circonstances, je ne suis pas mauvais public.

Pitch :
Nous avons Jamie (Mila Kunis), Headhunter et Dylan (Justin Timberlake) directeur artistique à la recherche de nouvelles perspectives à New York. Ils vont donc se rencontrer, se baiser (mais sans sentiments, puisqu'ils sont tous les deux abîmés par de précédentes ruptures), s'amuser (avec des répliques nulles) se disputer et finalement s'embrasser, plein d'amour et de sentimentalisme à deux sous, avant un magnifique générique de fin.

Passons sur le principe de ces comédies romantiques téléphonées sans consistance, j'étais déjà prévenue dès la couv'. On pourrait argumenter qu'ils se moquent des comédies romantiques hollywoodienne, or cela s'arrête très vite dès lors qu'ils tombent amoureux et qu'ils rêvent à nouveau du prince/de la princesse charmante jusqu'à parodier les fameuses démonstrations amoureuses qu'ils critiquaient implicitement. C'est un peu comme retourner dans ses travers (ou comme ouvrir à nouveau son coeur ? Quel est le message du film ?). Bref, rien de nouveau sur la planète niaiserie.

Je voudrais dénoncer le film le PLUS HORRIBLE que j'ai jamais vu ! Qui a écrit les dialogues ? Vous trouvez normal, lorsque Jamie veut faire l'amazone au lit, que Dylan se sente tout d'un coup émasculé, qu'est-ce que ça veut dire sur la sexualité hétéro ? Que la femme est en dessous et l'homme au dessus, point final ? Quelle est cette problématique de "ce qu'il est permis de faire" développée tout au long du film ? Est-ce que réellement les femmes devraient se résumer à des filles romantiques (qui pleurent devant des films nuls) et les hommes à des obsédés sexuels émotionnellement incapables (sauf vers la fin, la belle affaire, lorsqu'ils reproduisent ce magnifique cliché hétéro de la (fausse) demande en mariage) ? Sans doute cela devait-il rappeller les comédies musicales (datant des années 30) mais celles-ci sont-elles vraiment des exemples dès lors qu'on connait le machisme qui y régnait, dans une perpétuelle caricature des personnages ?

Je voudrais dire au réalisateur qu'il ferait bien de se décoincer le cul lorsqu'il appelle son film SEXE ENTRE AMIS, que ce soit dans les scènes de sexe où la femme est considérée comme un être passif ("je me sens émasculé quand tu es dessus") et inférieur ("Tu m'as traité de femmelette") ou même dans la manière d'aborder la relation aux autres lorsque les pédés sont très explicitement stigmatisés ("non moi je suis pas homo et toi ?" "Bande de pédés, y'a-t-il un pédé ici?" etc). C'est vraiment TRES loin de la réalité et du message qui devrait être passé : Oui on peut aimer amicalement et baiser sans avoir de relations amoureuses. OUI il faut se libérer de ses tabous et de ses peurs. Hé bien, cher réalisateur, commencez par vous libérer de la misogynie des deux personnages principaux, de la dépréciation des homosexuels, du cul coincé dans les scènes de sexe et de la bêtise dont vous faites preuve dans ce film qui n'aurait jamais dû voir le jour. Même pour rire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 250 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de SandV Sexe entre amis