Affiche Shadows

Critiques de Shadows

Film de (1959)

  • 1
  • 2

Critique de Shadows par Pravda

C'est comme si, lassé de voir le cinéma prendre la poussière, enfermé dans ses codes immuables et routiniers, John Cassavetes avait voulu faire souffler un vent de liberté sur ce film en expérimentant, apprenant même, lors de sa réalisation. Shadows, ce sont des acteurs qui improvisent, ne sont pas entravés par des marquages au sol. La belle Lelia, forte et fragile. Ben, mystérieux et... Lire l'avis à propos de Shadows

22 3
Avatar Pravda
8
Pravda ·

Impro c’est tout.

Au cours d’une des dernières séquences qui achève de faire de nos personnages des perdants au vu de la dérouillée qu’ils se prennent dans un local à poubelle, l’un des combattants met un poing directement sur la caméra, à deux reprises, l’occultant totalement. Déclaration d’intention on ne peut plus claire de la part de Cassavetes, qui pour son premier film, bouscule au... Lire l'avis à propos de Shadows

25
Avatar Sergent Pepper
6
Sergent Pepper ·

"Un drame, c'est plus beau quand ça swingue."

"Un drame, c'est plus beau quand ça swingue." C'est un peu ce que semble nous dire Cassavetes tout en demandant à Shafi Hadi et Charles Mingus de jouer toujours plus fort. Dès son premier film, l'élégant new-yorkais appose sa griffe : des acteurs en liberté, un cinéma qui rue dans les brancards, bavard, empli d'une énergie débordante. Et un but ultime : le spectateur doit finir comme ses... Lire la critique de Shadows

24
Avatar takeshi29
9
takeshi29 ·

She's dealing with the raccoons, man.

C'est toujours difficile de juger un premier film : moins d'expérience, plus de fraîcheur, moins de maîtrise, plus d'originalité. On devrait les considérer en étant moins exigeants sur la forme, et plus le fond ; bon, on pourrait aussi les juger comme des films normaux de réals avec dix ans de métier ; là, beaucoup boiraient la tasse, mais certainement pas John Cassavetes. Sur fond d'histoire... Lire l'avis à propos de Shadows

10
Avatar El-Lukiñho
7
El-Lukiñho ·

Critique de Shadows par Alligator

Troisième film de John Cassavetes que je vois (après "Opening night" et "Meurtre d'un bookmaker chinois") et une nouvelle fois, j'ai beaucoup aimé. Celui-là est son premier. Mazel tov! On sent évidemment cette grande liberté, propre à ce cinéaste, bien au delà du procédé d'improvisation en vigueur pour la direction d'acteurs sur ce film. Cette liberté se lit aussi dans la manière de filmer, la... Lire la critique de Shadows

6
Avatar Alligator
8
Alligator ·

Des ombres très vaguement intéressantes !!!

Ce n'est pas le premier style "Nouvelle Vague" dans le Pays de l'oncle Sam puisque Morris Engels est parvenu à faire de la "Nouvelle Vague" quelques années avant la "Nouvelle Vague" de manière plus fraîche et dynamique avec "Le Petit Fugitif", mais c'est un des rares films américains style "Nouvelle Vague". John Cassavetes pour son premier film réalise ce qu'il appelle une improvisation dont le... Lire la critique de Shadows

6
Avatar Plume231
4
Plume231 ·

Critique de Shadows par Adrast

Si on surfe sur la nouvelle vague, on en est aux prémices, car la bête ressemble plus à un A bout de souffle ou à un 400 coups qu'à un La chinoise. En clair, tout est d'une simplicité confondante, rien n'est obscur et ne paraît outrageusement intello. Et pourtant, il y a du plaisir à voir se remuer la caméra, pour le réalisateur comme pour le spectateur. En filmant trois frères et sœur... Lire la critique de Shadows

4 1
Avatar Adrast
6
Adrast ·

Critique de Shadows par Cinemaniaque

Une etoile pour la musique (mythique Mingus), une pour l'audace de faire un film totalement en improvisation, et une pour un petit je ne sais quoi qui fait le charme du film. Film phare du cine inde americain, irremediablement lie a la Nouvelle Vague quoi qu'on en dise, Shadows a quelque chose de touchant dans ses erreurs, quelque chose d'excusable dans ses interpretations parfois approximatives.... Lire la critique de Shadows

5
Avatar Cinemaniaque
5
Cinemaniaque ·

L'ombre de l'ennui.

S'ancrant dans la nouvelle vague Americaine à l'aube des années 60, ce film porte à mon sens tout les clichés de ces films qui se veulent intellectuels et novateurs alors qu'ils ne sont qu'un conglomérat maladroit et bordelique d'idées balancées pèle mèle sans subtilité. Même si l'innovation dans le cinéma est une bonne chose, même si il convient de tenter de sortir des sentiers battus pour... Lire l'avis à propos de Shadows

3
Avatar Poulpie
3
Poulpie ·

Critique de Shadows par Biniou

Annoncé comme une révolution, un vent de folie donnant un coup de vieux à ce qui se faisait au même moment dans le pays de l’oncle Sam, une sorte d’équivalent américain d’A bout de souffle, Shadows correspond, et c’est à assez rare pour être souligné, à cette description. En grande partie improvisé comme il est précisé à la fin, le film de Cassavetes explore la vie d’une fratrie new-yorkaise... Lire l'avis à propos de Shadows

3
Avatar Biniou
7
Biniou ·
  • 1
  • 2