Avis sur

Shadows par Adrast

Avatar Adrast
Critique publiée par le

Si on surfe sur la nouvelle vague, on en est aux prémices, car la bête ressemble plus à un A bout de souffle ou à un 400 coups qu'à un La chinoise. En clair, tout est d'une simplicité confondante, rien n'est obscur et ne paraît outrageusement intello. Et pourtant, il y a du plaisir à voir se remuer la caméra, pour le réalisateur comme pour le spectateur. En filmant trois frères et sœur croupissant dans la ville, Cassavetes donne la parole à la pensée antisociale née des bas-fonds, des tripots et du jazz qui les fait sonner. Mingus en tête de file, la fanfare sonne juste, et les improvisations des acteurs ne paraissent pas tant exubérante que naturelles et « réalistes ». Le réalisme, après tout, c'est ce que poursuit le réalisateur en filmant d'une nouvelle manière, sans contraindre l'acteur à une place donnée, le laissant libre de mouvement et d'expression dans l'espace.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 391 fois
4 apprécient

Autres actions de Adrast Shadows