Affiche Shanghaï Express

Critiques de Shanghaï Express

Film de (1932)

Docteur H. et les Femmes

En 1931, Josef von Sternberg retrouve Marlene Dietrich pour un quatrième film, « Shanghai Express ». L’histoire est située en Chine, et, plus précisément, dans le train éponyme qui relie les villes de Pékin et de Shanghai. Le pays est en proie à la guerre civile, et c’est dans ce contexte dangereux que quelques voyageurs fortunés s’offrent le trajet en première classe à bord du Shanghai... Lire l'avis à propos de Shanghaï Express

11 8
Avatar Aramis
7
Aramis ·

Critique de Shanghaï Express par JimAriz

Ici le couple Joseph von Sternberg et Marlene Dietrich est à son meilleur. Le cinéaste réussit à créer dans les années 30 une atmosphère incomparable grâce à des décors sublime et une mise en scène d'une belle virtuosité tandis que l'actrice rayonne et ajoute du mystère dans cette architecture unique. Le résultat est un film d'une maîtrise et d'une beauté formelle quasiment inégalé dans le... Lire la critique de Shanghaï Express

8
Avatar JimAriz
8
JimAriz ·

Quand Lili Marlène devient Shanghaï Lily.

C’est drôlement bien, cette transposition de Boule de suif dans la Chine en guerre civile où les puissances étrangères (essentiellement européennes, mais aussi la Russie, le Japon et les États-Unis) avaient obtenu, au milieu du 19ème siècle des concessions, sortes de zones sous administration particulière et où tous les trafics cosmopolites possibles et imaginables mettaient... Lire l'avis à propos de Shanghaï Express

2
Avatar Impétueux
7
Impétueux ·

Magie de la séduction

L'un des plus fameux voyages du cinéma, et certainement l'un des plus beaux plastiquement : dans un univers martial sur lequel plane la menace d'un bain de sang, le raffinement de Joseph von Sternberg et la beauté irréelle de Marlene brillent de tous leurs feux. Tout est jeu avec la lumière, écrin pour l'échange amoureux, tantôt sensuel, tantôt désenchanté... Lire la critique de Shanghaï Express

Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

Marlene Express... IVE !

Il est peu de dire que Marlene Dietrich est divine dans ce film ! Elle est tour à tour : spirituelle ("It took more than one man to change my name to Shanghai Lily"), mystérieuse (avec son éternel demi-sourire), exaltée (c’est de ce film dont est tiré la fameuse photo avec son visage levé vers le ciel, les lèvres mouillées, ses mains sortant de l’ombre, l’une sur sa joue droite comme... Lire la critique de Shanghaï Express

Avatar Chicago
7
Chicago ·

Critique de Shanghaï Express par Ygor Parizel

Parfois on surévalue les classiques hollywoodiens des années 30 mais ce Shanghaï Express est réellement un grand film. La mise en scène est magnifique avec l'effervescence des protagonistes et figurants dans une gare ou un train, les militaires, les voyageurs qui courent, les images crées par Von Sternberg (et son chef-opérateur) sont contrastées. L'histoire est assez simple mais la qualité... Lire la critique de Shanghaï Express

Avatar Ygor Parizel
9
Ygor Parizel ·

Critique de Shanghaï Express par Marcel Kunwu

4ème collaboration de Dietrich avec Sternberg, ce "Shanghai Express" commence comme une satire contre le colonialisme européen en Chine et finit comme une amourette somme toute fade à la gloire du bon sens des blancs. Gloups ! Lire l'avis à propos de Shanghaï Express

Avatar Marcel Kunwu
6
Marcel Kunwu ·

Beiping to Shangaï

Un film qui n'a pas pris une ride, préservé dans du formol grâce à une modernité surprenante. Le chaos et la cruauté de la guerre civile ravageant la décennie de Nankin, bien que traité en arrière plan, est rendue avec finesse et acuité. Marlene Dietrich y déploie un jeu extrêmement sensuel et maîtrisé tranchant avec le conformisme des autres belligerents qu'elle surplombe de tout son charme. Lire la critique de Shanghaï Express

Avatar UgoGiganti
8
UgoGiganti ·

Mais Sternberg a fait bien mieux...

Le film n'est pas sans défaut : L'intrigue est très faible (et peu crédible), Clive Brook qui tient le premier rôle masculin n'est pas à la hauteur. La galerie de personnages secondaires (les voyageurs) ne vole vraiment pas très haut. On ne peut par ailleurs s'empêcher de penser à "Boule de Suif" de Maupassant, mais ce dernier contrairement à Sternberg ne s'encombrait pas d'une "morale... Lire l'avis à propos de Shanghaï Express

1
Avatar estonius
7
estonius ·