Pourquoi faut-il voir Shaun of the Dead ?

Avis sur Shaun of the Dead

Avatar wasco
Critique publiée par le

[Désolée pour la taille assé conséquente de cette critique... (ainsi qu'aux éventuelles fautes d'orthographe...) ^^' N'oubliez pas lire le synopsis du film avant, c'est vrai que je n'ai pas résumé l'histoire globale, ce sera alors plus facile pour comprendre si vous la connaissez ! ;) (Voir lien) ]

Premier volet de deux autres films qui ne se suivent pas dans leur narration, ne formant pas une trilogie officielle mais qu'on appelle pourtant couramment la "Trilogie des Cornetto". Elle est composée de Shaun of the Dead, Hot Fuzz et The World's End.

Mais ici, on va continuer uniquement sur la première production de cette suite, et voir ce qui s'y cache.
En premier lieu, les points faibles (2) :
La dynamique et les scènes comiques se trouvent légèrement diminuées. Vers la fin du film plus précisément, (attention spoiler #1) à partir de la mort de la mère de Shaun jusqu'à la descente dans la cave du Pub. L'ambiance ce refroidit car plus triste et plus dur pour les personnages. (sortie spoiler #1) C'est vrai, cette scène s'adonne plus au combats contre les ennemis, aux tripes qui jaillissent ou aux coups de feu dans tous les sens. On peut cependant remarquer plusieurs clins d'œil à d'autres films qui se rapportent à ce genre, certes, mais la dynamique instaurée auparavant en est freiné, les blagues mises de côté un instant. Ça n'est reste pas moins bon, c'est seulement dommage par rapport au reste du film.

Ensuite, les acteurs jouent très bien, soit, cependant le personnage de Ed (alias Nick Frost) aurait pu être plus développé. Ici il n'a que le rôle du colocataire lourd qui ne prend pas sa vie en main ce qui empathie par la même occasion sur celle de Shaun. En effet, il est drôle car légèrement idiot mais on ne sait rien de sa famille, de ses précédents jobs, existants ou non. A vrai dire, si je compare à The World's End, le fait qu'il soit immature semble justifier le fait qu'il n'est pas très impliquer : il ne fait rien car il est bête et inintéressant. Et c'est franchement dommage comparé au troisième volet, qui lui offre une vrai personnalité, développée et beaucoup plus empathique.

En second lieu, les points forts (3) :
Le casting était un choix judicieux. Shaun of the Dead révèle des sujets "sociaux et humains" comme le dit Edgar Wreigh, mais ces thèmes sont traités principalement par le biais de la comédie.
Simon Pegg paraît alors l'acteur britannique le mieux placé pour se présenter, ayant auparavant joué dans 13 autres productions dont 9 rôles dans ce genre.
Mais le casting n'est pas fini, puisqu'il y a deux personnages principaux. C'est pour cela que Nick Frost en fait également parti, n'ayant pour sa part joué que dans 4 productions, toutes des comédies. Certes, d'autres acteurs auraient pu être choisis mais ces deux comédiens ont un atout, ils ont commencé ensemble. Une série les a réunis, Les Allumés, en 1999. Devenus alors de très bons amis, ils sont donc habitués à jouer en duo et forment alors deux très bons acolytes travaillant en symbiose, ceux que le réalisateur recherchait.
Ils savent apporter le degré d'humour qu'il faut à chaque scène et à chaque situation les plus improbables les unes des autres, ils vivent leur personnage à fond et très justement, toujours avec cette complicité visible et empathique.

La mise en scène est travaillée en détails permettant une lecture narrative plus fluide, plus claire, plus dynamique. Et Edgar Wreigh a su y apposer son style, notamment par le montage qui s'y ajoute, que l'on retrouve dans les deux autres volets. Rien de plus que les éléments activement utiles au spectateur ainsi qu'une série d'indices visuels pour la suite imminente ou éloignée de la narration. Les vêtements de certains personnages nous font deviner leur destin sans plus de détails sur la manière et les circonstances de leur fin ce qui nous fait accrocher, ou encore un montage dynamique nous présentant le plan du héros, qui revient à chaque fois mais différemment dès qu'il le modifie. Ce dernier permet également d'insuffler un côté humoristique à la situation, montrant à chaque fois des fins improbables comparé au résultat final réel et définitif de ce même plan.
Avec uniquement ces détails travaillés dont aucuns n'est laissé au hasard et ce découpage caractéristique, le style d'Edgar Wreigh est facilement reconnaissable et aisément captivant. Technique efficace pour le style humoristique qu'il veut faire ressortir.

Et en parlant d'humour, ce film n'en manque pas ! Chaque situation est prétexte à des réactions insolites ou à des propos décalés que les personnages nous présentent. A chaque situation qui le permet, des cascades ratées ou des actes à la base héroïques qui finissent par tomber à l'eau tranchent toujours avec des scènes plus "trash" ou plus tristes qui surviennent dans le film. Les personnages parodient les scènes habituelles et clichées de ce genre de film traitant de l'invasion des zombies, vue un million de fois.
Comme par exemple (attention spoiler #2) lorsque Shaun et Ed lancent des vinyles sur les morts-vivants pour les achever (seul objets qu'ils avaient encore), ils prennent tout de même le temps de ne jeter que ceux qu'il n'aiment pas ! (sortie spoiler #2)
Humour bel et bien présent et efficace, qui ne ralentit pas ni ne dévie pour autant le fil rouge de l'histoire. Toujours bien dosé, bien joué et apportant un souffle nouveau sans jamais porter atteinte au film de zombie.

Bref, Shaun of the Dead fait parti des bons films comédie épouvante-horreur qui ne manque pas de montrer ses qualités, à ne pas manquer même si l'on est pas adepte des zombies. C'est une bonne comédie divertissante et bien construite avec de réelles ambitions. Et je vous le recommande également pour simplement découvrir les acteurs et/ou le réalisateur plus en profondeur, découverte qui a été pour ma part forte constructive et intéressante !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 343 fois
1 apprécie

Autres actions de wasco Shaun of the Dead