La Sheitan à ta mère

Avis sur Sheitan

Avatar thetchaff
Critique publiée par le

Sheitan, c'est un film qui provoque une réaction claire et franche. Soit on fait "BEUUUUURK !" en le voyant, soit on sort un "OH PUTAIN" toutes les 10mn et on adore. Par contre il vaut mieux ne pas le prendre pour un thriller ou un film d'horreur. Le but du film n'est pas de générer de l'angoisse, mais de générer de la gêne, et ce de toutes les façons possibles et surtout en rangeant la finesse au placard.

On a un groupe de djeunz, c'est un blanc, un noir, un asiatique et une originaire d'Algérie. Multiculturalité powa ! Ils sont invités par une certaine Ève (hum) fort séduisante (huuuuuuum) à rejoindre sa maison campagnarde. Même qu'elle va leur apporter des pommes rouges à croquer (nan mais ils sont sérieux ces cons ?), et même qu'ils se feront emmerder par un serpent à un moment (c'est tellement gros, c'est irrésistible :'D ). Les djeunz ont leur tchatche, on peut trouver ça fatigant voire caricatural (vraiment ?) mais c'est rempli de petits moments de spontanéité qui m'amusent, même en étant opposé à leur grosse beauferie. Le film ne tente d'ailleurs pas de leur pardonner leurs fautes, mais il présente bien le décalage entre leur vision du monde et la réalité, et comment ça les empêche de grandir. Avec cette bande, j'ai déjà de bons personnages à suivre pendant l'intro, ils assurent bien le show. Mais le film va entrer dans une toute autre dimension avec l'intervention de Vincent Cassel.

Son rôle est un gros choc. Il joue un paysan hyper caricatural avec une tronche exagérément flippante et un accent qu'on croirait sorti d'un sketch parodique. Il en fait des tonnes et c'était tellement poussé que ça m'a laissé bouche bée. Mer il et fou ! Il va flinguer toute sa crédibilité d'acteur avec ces conneries ! Le gars il n'en a rien à foutre, il fonce dans le tas avec son sourire de psychopathe. Et ça en devient hilarant. Mais le truc le plus fort, c'est que le but du personnage est de mettre les djeunz mal à l'aise, de façon intradiégétique. Mais il met le spectateur dans la même position, lui qui se demande ce qu'il est en train de voir. La gêne est forte, mais pour deux raisons différentes à la fois. Et toutes les situations suivantes vont servir, non pas à faire peur, mais à alimenter ce malaise devant des freaks. Le gros lourd qui n'acceptait pas qu'une fille lui dise non, il va expérimenter à son tour la gêne d'un harcèlement. Tout se joue sur les interactions entre des personnages qui n'arrivent pas à cerner les autres, qui se demandent s'ils ne sont pas entourés de personnes malsaines. Ces oppositions marchent parfaitement bien.

Je crois que j'aime beaucoup les films qui partent dans tous les sens. Sheitan colle à des personnages drôles malgré eux et ose des fautes de goût si prononcées qu'elles m'ont fait marrer. Sa mécanique opposée à celle des films d'horreur habituels a fait mouche chez moi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1319 fois
4 apprécient

Autres actions de thetchaff Sheitan