👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Shutter Island: analyse #4 ( SPOILER !!! )

Attention, là, je vais m'attaquer à un très grand film, l'un des meilleurs avec Leonardo Dicaprio sous la direction de Scorsese (avec Le loup de Wall Street ). Je veux parler bien sur de Shutter Island , la référence du genre thriller psychologique. C'est typiquement le film où il ne faut pas s'endormir. Tout ce que vous voyez à l'écran est très important pour la compréhension de l'histoire et surtout pour le dénouement final. Cette analyse aura pour but de mettre en évidence les indices laissés par Martin Scorsese qui m'ont permis d'arriver à la seule conclusion qui s'impose. Préparez-vous à embarquer sur le ferry en partance pour Shutter Island afin d'en décrypter tous ses mystères.


Teddy Daniels est-il Andrew Laddies ainsi que le 67ème patient d'Ashecliffe?



Pour répondre à cette question, je vais vous exposer comme dit en introduction les éléments de réponse que j'ai découverts pendant le film. Mais je peux répondre par l'affirmative en disant que Teddy Daniels de son vrai nom Andrew Laddies est bien un patient de l'hôpital psychiatrique d' Ashecliffe. Voici donc les indices qui permettent d'en arriver à cette conclusion.

1. Dès la première scène, on peut remarquer que Teddy a le mal de mer sur le ferry à cause d'une peur panique de l'eau. Cette peur est associée à l'origine de la tragédie dont il a été témoin, la découverte du corps de ses trois enfants dans le lac.

2. Quand Teddy présente son badge au directeur adjoint McPherson on peut constater les regards méfiants des gardiens, deux d'entre eux sont d'ailleurs armés. Teddy le remarque et dit



  • Vos gars sont un petit peu à cran Monsieur McPherson"

  • En ce moment Marchal, on l'est tous



Teddy étant un patient entraîné de par sa carrière de militaire et de policer, on peut tout à fait comprendre leurs réactions.

3. Teddy Daniels affirme à son coéquipier Chuck Aule que des clôtures électriques sont présentes sur tout le périmètre. Celui-ci lui demande comment connaît-il ce détail ? Teddy/ Andrew lui répond qu'il en a vu par le passé.
À ce moment, la réflexion que l'on peut avoir, c'est que s’il connaît ce détail, c'est parce qu’il est effectivement un patient de cet hôpital

4. Au moment où les Marshals doivent donner leurs armes à McPherson, on peut s'apercevoir que Chuck a quelque difficulté à décrocher l'étui de son arme qui est à sa ceinture. Ce qui vous en conviendrez est très bizarre pour un policier fédéral qui est dans le métier depuis 4 ans.

5. En arrivant dans la cour de l’hôpital, Teddy/ Andrew croise le regard d'une patiente qui lui fait un geste de la main comme pour lui dire chut. Cependant, Teddy est le seul à voir le geste de cette femme. Cela serait éventuellement le début d'une hallucination.

6. Lors de l'interrogatoire des infirmiers de l'hôpital, Teddy pose des questions sur la séance de groupe à laquelle Rachel Solando aurait participé sous la direction du Dr Sheehan. Lorsqu'il interroge une des infirmières sur Lester Sheehan, elle regarde du coin de l'œil Chuck, celui-ci fait de même.

7. Dans son rêve Teddy / Andrew voit sa femme, à un moment celle-ci est mouillée et saigne au niveau du ventre. Sa blessure est associée au meurtre qu'a commis Teddy /Andrew en tirant dans le ventre de sa femme.

8. Dans le réfectoire, les policiers, cette fois-ci questionnent les patients de l'institution. La seconde patiente, Madame Kearns est questionnée sur le Dr Sheehan ,elle pose son regard sur Chuck, l'instant d' après la caméra fait un plan sur celui ci, ce qui démontre encore une fois que ces deux personnages sont liés.
La patiente demande à Chuck de lui apporter un verre d'eau, à cet instant, elle écrit un mot sur le carnet de Teddy " RUN". Mais ce qui est le plus frappant lors de ce passage, c'est lorsque Chuck rapporte le verre d'eau. Celle-ci le boit d'un trait sauf que si vous faites bien attention, elle ne tient aucun verre dans ses mains. Ne croyez surtout pas que c'est un faux-raccord ! Ce moment est bien une hallucination de Teddy à laquelle nous, spectateur sommes témoins.

9. Le 67ème patient dont il s'agit et dont l'énigme plane pendant tout le film est bien évidemment Teddy/ Andrew. Lors de la réunion avec le personnel dirigeant, on apprend qu'il y a 42 patients dans le bloc A et B ainsi que 24 dans le bloc C, ce qui nous donne 66 internes. Par conséquent le 67ème patient est bien Andrew Laddies comme le pense Teddy, c’est-à-dire lui-même

10. La rencontre avec la fausse Rachel Solando: dans cette scène, on peut s'apercevoir que ses pieds sont secs et Chuck fait remarquer qu'elle n'a aucune égratignure, on peut donc en conclure que cette femme ne s'est jamais aventurée dehors pour prendre la fuite. Cette soi disant Rachel est enfermée pour avoir noyé ses 3 enfants, celle-ci ne se rappelle pas de son crime. Cet échange était nécessaire pour permettre à Teddy/ Andrew de se souvenir de son propre drame et les pertes de mémoire qui rappel son symptôme. D'ailleurs, la personne qui jouait le rôle de Rachel est en fait une infirmière, que l'on retrouve à la fin lorsque Teddy / Andrew se réveille après s’être évanoui.

11. Dans son second rêve, Teddy voit 3 enfants sur le sol tachés de sang, puis on le retrouve au lac et dépose la petite fille dans l'eau à ses côtés, on retrouve la fausse Rachel. Teddy / Andrew, inconsciemment, recolle petit à petit les pièces du puzzle. Dans ce rêve Dolores fait son apparition et comme pour la patiente que Teddy à vu a son arrivé celle-ci lui dit "Chut"

12. George Noyce, le prisonnier défiguré qui est enfermé dans le bloc C. Ce dialogue entre ce personnage et Teddy / Andrew est très intéressant. Celui-ci précise au Marchal qu'il n'enquête sur rien du tout, qu'il n'est qu'un " rat dans un labyrinthe". Il lui dit aussi que pour découvrir la vérité, il faut absolument qu'il laisse partir Dolores sinon il ne quittera jamais cette île. Il l'informe également que s’il tue Andrew Laddies il ne pourra pas quitter cet endroit.
Si nous interprétons les mots de Noyce , cela veut dire que l'affaire sur laquelle enquête Teddy n'est qu'une mascarade organisée pour lui afin de le soigner de sa maladie d’où l'expression "rat dans un labyrinthe". Pour se faire, il doit se débarrasser de sa culpabilité qui est le meurtre de sa femme, Dolores. Dans le cas contraire, il ne pourra pas guérir. Et bien entendu s’il tue Andrew Laddies, il ne peut évidemment pas quitter Shutter Island.

13. Le passage dans la caverne où Teddy rencontre la "vraie" Rachel Solando ne sert qu'a le conforter dans ses soupçons et dans sa paranoïa. Cette scène n'est qu'une vision de l'esprit de Teddy, nous sommes à ce moment précis dans sa tête et au paroxysme de sa schizophrénie. Rachel n’existe pas et n'a jamais existé ce n'est qu'un des protagonistes de l'histoire inventée par celui-ci.

14. L'entretien dans la Jeep avec le directeur et cette conversation sur le thème de la violence et de l'animosité nous permet de constater que le responsable de l'établissement essai de faire ressortir la nature profonde de Teddy/ Andrew et du danger qu'il représente.

15. À son retour de la caverne, il se rend dans l'enceinte d'Ashecliffe et à ce moment, nous pouvons observer que les grilles sont ouvertes alors qu'un panneau signale


Doors must be locked at all times.


Le personnel était donc à sa recherche ce qui explique la détresse des patients complètement apeurés lorsqu'ils aperçoivent Teddy / Andrew. Les médecins essaient de les rassurer en leurs disant de ne pas le regarder.

16. Lors de la révélation finale dans le phare, par le Dr Cawley et du Dr Sheehan sur l'état mental de Teddy et des preuves qu'ils apportent afin de le convaincre qu'il fait bien partie des patients depuis 2 ans, Teddy / Andrew arrive à prendre le revolver sur le bureau et tir sur le Dr Cawley, on y aperçoit des taches de sang sur le tableau qui se trouve derrière le médecin et qui disparaissent le plan suivant. On assiste à ce moment à une dernière hallucination de Teddy. Son arme n’est qu’un jouet !

17. Le pansement que porte Teddy / Andrew sur le front a également une signification. Il peut être connoté comme sa maladie, si vous remarquer bien à la fin, il ne le porte plus, car il est bel et bien guéri, l’expérience à donc bien fonctionné.


Conclusion



Andrew Laddies prend donc conscience de sa maladie et il est en voie de guérison. Son enquête n'était pas destinée à rechercher une personne disparue, mais bien une quête sur lui-même et précisément des souvenirs qui lui permettront de retracer le cheminement mental des évènements tragiques qui l'ont conduit à son internement à Ashecliffe.

À la fin du film Andrew simule une rechute, cependant la dernière réplique du film :


Vivre en monstre ou mourir en homme de bien


démontre qu'il est totalement conscient de ses actes, son double fictif à bel est bien disparu. Cependant, Teddy n’existant plus pour supporter ce poids, il choisit de se libérer de sa culpabilité et du fardeau qui le pèsent, en subissant une lobotomie transorbitale.

il y a 7 ans

317 j'aime

41 commentaires

Shutter Island
nm-reader
10

L'empathie du psychiatre, selon Scorsese

"Shutter island", est au départ un roman de Dennis Lehane, spécialiste des scénarios complexes, parfaitement taillés pour être adaptés au cinéma. En témoignent les "Mystic river" et "Gone baby gone",...

Lire la critique

il y a 8 ans

162 j'aime

26

Shutter Island
Torpenn
2

Lourd dingue

Il n'y a rien de pire à supporter qu'un film qui veut créer une ambiance par tous les moyens et qui n'arrive qu'à vous faire bâiller d'ennui ou frémir d'horreur devant tant de bêtise et de...

Lire la critique

il y a 11 ans

128 j'aime

277

Shutter Island
real_folk_blues
3

Va phare enculo

Moyennement convaincu mais néanmoins plutôt séduit par l’aspect esthétique lors d’un premier visionnage, c’est avec un sentiment mêlé d’agacement et de consternation que je réceptionne pour la...

Lire la critique

il y a 9 ans

70 j'aime

24

Shutter Island
ChrisTophe31
10

Shutter Island: analyse #4 ( SPOILER !!! )

Attention, là, je vais m'attaquer à un très grand film, l'un des meilleurs avec Leonardo Dicaprio sous la direction de Scorsese (avec Le loup de Wall Street ). Je veux parler bien sur de Shutter...

Lire la critique

il y a 7 ans

317 j'aime

41

Collatéral
ChrisTophe31
9
Collatéral

Il était une fois à L.A

En 2004, Michael Mann réalisait avec Collatéral, l’un des polars les plus jouissifs du cinéma américain et par la même occasion l’un de ses meilleurs films. C’est dans la cité des anges, le terrain...

Lire la critique

il y a 6 ans

94 j'aime

17

Creed - L'Héritage de Rocky Balboa
ChrisTophe31
9

Un boxeur au grand coeur

Comme beaucoup de monde, j'étais assez septique lorsqu'un spin off sur la saga Rocky a été annoncé. Ayant un grand attachement pour ce personnage depuis ma plus tendre enfance, ma réticence venait...

Lire la critique

il y a 6 ans

74 j'aime

23