Si tu sens l'sommeil

Avis sur Si tu tends l'oreille

Avatar Alex La Biche
Critique publiée par le

Chère Shiziku,

Tu m'as charmé. Oui, jeune fille je fus ton serpent et tu m'as charmé. Peut-être parce que nous sommes pareils tous les deux. Ou plutôt parce que j'aurai voulu être comme toi. Ton réveil m'a fait plaisir. J'ai respecté ta détermination et j'aurai voulu avoir la même à l'époque. Je t'ai soutenu dans ton application quand je n'ai jamais osé m'investir comme toi au même âge. J'ai espéré trouver ton apaisement dans ta propre mise à l'épreuve car tu le mérites. Je sais que le passage à l'âge adulte peut faire peur et, toi, tu as su prendre ton courage à deux mains et de la bonne manière. Je vois en toi comme un modèle, comme un idéal, et on doit te choyer. Et ce que qu'a fait Yoshifumi Kondo, le réalisateur, je ne lui pardonne pas.

Car je t'ai aimé trop tard. Bien trop tard pour 1h50 passée ensemble. La faute à Kondo qui a rendu ta vie chiante comme la pluie. Il te fait balader, croiser des chats puis des gens, et c'est chiant. Il y a une intrigue amoureuse ambitieuse qui s'est formée et qui promettait, celle du triangle, mais c'est sous-exploité. La principale, celle avec Seiji, je ne l'ai aimé qu'à moitié. Je ne peux que l'aimer car c'est grâce à lui que tu t'affirmes. Mais d'un autre côté je la déteste car elle fait un peu pitié. J'espère que tu n'auras jamais à revoir le moment où tu improvises un chant lors-qu’ensuite sa famille te rejoint. J'ai eu une baisse de tension, presque un malaise. Mais ce n'est pas de ta faute, celle de Kondo.

Tu ne méritais pas un traitement de la sorte. Dès les planches de story-telling on devait se douter que le travail n'était pas à la hauteur de ton personnage. Pas de scène forte sans forçage, tout semble bidon. De tes courses vers la bibliothèque à celles dans ton imagination, on n'en voit pas l'arrivée. Les moments magiques sont factices, comme si on devait impérativement en mettre pour faire comme les grands du studio Ghibli. Shiziku, tu n'es pas bien avec eux.

Viens plutôt avec moi. Je fais de bonnes crêpes et je connais Le Chanteur, par cœur, de Balavoine.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 187 fois
2 apprécient

Alex La Biche a ajouté ce film d'animation à 1 liste Si tu tends l'oreille

Autres actions de Alex La Biche Si tu tends l'oreille