👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Franchement, peu importe le contenu du film, moi j'ai vu "Emily Blunt", j'ai accouru. Oui, je suis comme ça.

Je suis quand même sortie assez mitigée : y a clairement des scènes pas mal, des moments visuellement époustouflants, mais pouvons-nous évoquer :


  • la musique. Sérieusement, je vois que c'est régulièrement présenté comme un atout dans vos critiques mais j'ai eu l'impression de m'avaler un film catastrophe tant elle est pompeuse et omniprésente. Poooumpooooumpoooooum. Limite, je m'attendais à voir Bruce Willis débarquer.


  • l'histoire. Oué, OK, les trafiquants de drogues ils sont méchants, et les américains ils sont pas toujours méga réglos. Et pis l'ami Benicio, il cache des choses, et on comprend que c'est une vendetta personnelle. Wahou, incredibeule. (Pardon, j'aime pas me la jouer meuf narquoise, mais bon, en soi ça casse pas trois pattes à une truite.)



Ce qui nous conduit au :
- personnage interprété par Emily Blunt : C'est assez sympa de suivre une personne paumée face à ce qui se passe, mais concrètement, est-ce que ça valait le dialogue "dis-moi Josh Brolin, qu'est-ce que je fous là exactement, je suis toute perduuuue" Ohlala, cette finesse qui fait qu'elle doit répéter plusieurs fois qu'elle est un peu paumée pour que le spectateur comprenne que...

Mais bon, moi je lui pardonne tout, à Emily Blunt.

Et terminons par l'aspect qui a le plus gâché mon visionnage :

C'est quoi, cette coloration de cheveux moisie, Benicio del Toro ?

harey
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Films vus (et revus) : 2015

il y a 6 ans

1 j'aime

Sicario
Vivienn
8
Sicario

Apocalypse Ñow

Ce qui fait de Denis Villeneuve, depuis maintenant quelques années, une véritable valeur sure du cinéma nord-américain, c’est qu’il est tout sauf un pur produit hollywoodien. Prisoners n’était pas...

Lire la critique

il y a 6 ans

150 j'aime

5

Sicario
Halifax
7
Sicario

Les dieux de la vengeance exercent en silence, traquant l'immoral au prix de la loi

Sicario c'est surement l'histoire d'une grosse attente et aussi d'un sentiment partagé lorsque l'écran s'est éteint. Partagé, très partagé même sur le coup. Sicario était plein de promesses, doté...

Lire la critique

il y a 6 ans

68 j'aime

7

Sicario
EvyNadler
5
Sicario

Tchéky Sikaryo

Voilà. C'est tout pour moi c'était Evy. Oh, ça va, vous êtes passés très près de "Ne jamais prendre le Del Toro par les cornes", donc estimez vous heureux, ce sera déjà pas mal. Denis Villeneuve...

Lire la critique

il y a 6 ans

58 j'aime

10

Avril et le monde truqué
harey
7

Avril et le monde truqué, uchronie steampunk à la sauce Tardi

Dans la France de Napoléon V, Avril Franklin vit seule avec son chat (qui parle ! ) Darwin depuis que ses parents ont disparu dans une étrange tempête magnétique à bord du paquebot téléphérique...

Lire la critique

il y a 6 ans

6 j'aime

3

The Lobster
harey
9
The Lobster

Critique de The Lobster par harey

Dans un futur proche, il faut être en couple pour être autorisé à vivre en ville. Les célibataires sont envoyés dans un hôtel où ils ont 45 jours pour trouver un partenaire avec lequel ils ont un...

Lire la critique

il y a 6 ans

4 j'aime

1

Une belle fin
harey
6

[Dinard 2014] Still Life

Préparez vos mouchoirs : Still Life fait passer le spectateur du rire aux larmes (ou fait rire et pleurer en même temps, c’est selon). Que ce soit par son esthétique ou son histoire, le film nous...

Lire la critique

il y a 7 ans

2 j'aime

2