Avis sur

Sicko par l'homme grenouille

Avatar l'homme grenouille
Critique publiée par le

On pourra, encore et toujours, rester septique face à la « spontanéité » des divers épisodes rocambolesques de ce nouveau brûlot de Michael Moore, autant qu’on pourra lui reprocher un regard clairement orienté, voire souvent déformateur. Cependant, il faut le reconnaître, c’est ce qui fait aimer et détester à la fois ce personnage atypique qu’est Michael Moore, un personnage construit sans cesse sur cet étroit éperon qui sépare le messianisme de la démagogie. Le discours n’est pas neutre, certes, mais il est remarquable dans son esprit sarcastique. Les trémolos sont parfois de rigueur, mais c’est parfois pour donner des moments d’une grande force. Il n’y a pas à dire, maître Moore est désormais rodé dans son style, et c’est un grand plaisir que de le voir à l’œuvre. Et franchement, rien que pour le portrait enchanteur qui est fait de notre beau pays, on a envie – l’espace d’un film – de croire et d’aimer Michael Moore !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 100 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de l'homme grenouille Sicko