Le pouvoir des images

Avis sur Sinister

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Je n'en attendais vraiment pas du bon. Pour moi, ce devait être un navet dans lequel le beau Ethan Hawke s'était embourbé. Et bien quelle surprise.

J'ai beaucoup apprécié le scénario qui démarre vite et va à l'essentiel. En effet, il n'y a pas de scènes inutiles et je fus vraiment surpris de voir à quelle vitesse l'intrigue progressait. Les idées sont bonnes et assez bien exploitées : je trouve que ce récit est très flippant quand on y pense. Cela ne veut pas dire que c'est original, mais que l'auteur exploite assez bien ses idées et surtout parvient à distiller ses éléments par petites doses (ainsi, le héros ne regarde pas tous les enregistrements d'un coup, et c'est tant mieux, parce que c'est ce qui rend le film si particulier, le fait de regarder des films dans le film). Il faut tout de même noter une baisse de rythme sur la fin ; en effet, tout est intense tout au long et puis l'auteur installe un faux répit qui n'a d'autre conséquence que de sortir le spectateur de l'effroi dans lequel il baignait depuis la première minute. Du coup, y retourner s'avère moins facile que prévu et la résolution laisse donc presqu'indifférent. Surtout que cet ultime ingrédient qui permet au tueur d'agir est un peu stupide (je ne vois vraiment pas le rapport entre les deux, c'est gratuit).

Les personnages sont construits selon un trait de caractère simple. C'est bien ça permet d'aller à l'essentiel, une fois de plus. Le héros se complexifie tout de même à la fin, avec une remise en question un peu forcée, ce qui rend la chose crédible. Les vices de cette famille sont assez bien exploités tout au long du film, je regrette simplement que le professeur n'ait pas un plus grand rôle.

La mise en scène est plaisante : simple et efficace. Il y a quelques jumpscares, c'est vrai. Moi ça ne me dérange pas, je pense que c'est un ingrédient qui met le spectateur en condition assez rapidement. Surtout qu'il y a un réel travail d'ambiance, avec des scènes de nuit très réussies. Je suis moins convaincu par les séquences où les enfants rodent autour du héros sans qu'il ne s'en rende compte. Pourtant l'idée est très belle, mais dans l'exécution, quelque chose cloche. J'aime beaucoup le travail d'image et de son sur les films tournés en super 8. C'est sans doute ce qui fait le plus peur dans le film. Moins convaincu aussi par les quelques effets CGI même si là aussi l'idée est bonne (le visage qui boge sur la photo, ça aurait été plus efficace en étant plus discret, comme pour laisser un doute au spectateur : Est-ce que j'ai rêvé ou bien il a vraiment bougé ?). Les acteurs sont vraiment bons. Comme je l'ai déjà dit ailleurs, ce qui bluffe avec Ethan, c'est qu'il joue toujours à fond, peu importe le style de film. Et ce rôle de père égocentrique dépassé par les évènements, il le joue à merveille.

Bref, voilà un film franchement plaisant malgré quelques petits défauts. J'ai vraiment eu peur à plusieurs reprises durant le film, sans doute pour son discours méta (j'en suis venu à craindre que la fin du film ferait de moi un tueur ou un tué).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 418 fois
11 apprécient

Autres actions de Fatpooper Sinister