Distribution&décors gut! mais le tout sans fureur #Choristes&Dead P Society +"Sieg Heil"(et Brexit?)

Avis sur Six Minutes to Midnight

Avatar PierreAmo
Critique publiée par le

«Sieg Heil»: Judi Dench, directrice d'école Anglaise, une sorte de Nadine de Rothschild, maitresse ès-bonnes manières pour ados Allemandes, mais aussi éducatrice "De la Grace, De l'Elegance, De la Confiance...où
"Appropriate attention, makes the appropriate impression" (un bon maintien donne une bonne impression).
...mais elle finira un moment par faire le salut nazi et crier «Sieg Heil»?!

____Film hélas pas vu au cinéma sur grand écran ce qui est une perte et aussi pas du tout le même film vu: ...notamment les scènes du château et plages tournées à Llansteffan "le secret le mieux gardé du Pays de Galles, une sorte d'île Neverland, connue seulement des habitants.
Film loué en VoD sur la base de sa distribution si alléchante:
car avec Jim Broadbent, à peine à l'écran, et dont je réalise j'ai quand même déjà vu 30 films?!
Judi Dench, encore moins à l'écran, et dont je conseille son trop méconnu 'Notes on a scandal' où en épatant contre-emploi, elle joue une tordue harceleuse.
Eddie Izzard, qui est producteur et ne parle ici que deux langues sur la possible trentaine ^^ qu'il connait en vraie dans la vie:

"Le Fürher dirait qu'il ne fait pas bien homme lui" chuchote une de ses élèves dans le film.
Wikipédia, sans doute écrit par lui, ^^ serait d'accord puisqu'il serait "unE humoriste et actrice britannique (...) dont la mère meurt d'un cancer à ses 7 ans (...) tira le plus grand réconfort des Monty Python, Steve Martin, Richard Pryor et du Benny Hill (...) renvoyéE de son cours de comptabilité, elle joua son premier spectacle dans la rue."

___Izzard remplace un prof disparu, qu'on retrouvera mort, et ses méthodes font d'abord penser à Robin Williams dans Dead Poets Society, car la première chanson qu'il apprend à des adolescentes Allemandes est osée (pour l'époque):

"La route est longue jusqu'à Tipperary Jusqu'à la fille la plus douce que je connaisse !"
est une chanson alors "répandue chez les soldats de l'Armée britannique".
Ce qui fait dire à Judi Dench, qu'il "faudra garder un oeil sur ce celui-là" (sous entendu, ce 'pervers') .
Tipperary est aussi chantée par les prisonniers dans 'La Grande Illusion' et encore par Gabin dans 'Un singe en hiver'...et wiki me dit dans Galipoli aussi, hi hi.
Mais hélas, c'est bien le seul point commun avec ces films.
'Six Minutes to Midnight' est hélas beaucoup plus pépère, et surtout prévisible, même par moi qui ne cherche pas à l'être et jamais ne cherche d'ailleurs à devancer un film, ce qui me gâcherait le plaisir, mais là, on voit beaucoup venir, et on a surtout le temps de les voir venir.

Alors je me suis raccroché à des détails sordides et/ou moqués ici ou là, sur SC:
de jolies statues dont je ne trouve pas le sculpteur (Reuther? 'Danse du feu')
__de jolis Pier (beaucoup de scènes)
__de jolis pieds (beaucoup de gros plans)
__un bel idiot, disant "sales boches" (sans être enrhumé)
(joué par un acteur amusant que j'étais content de bien reconnaître, encore hélas dans le même genre de rôle: il est le niais dans 'Hot Fuzz', un Kevin Eldon).

Au passage je découvre que cette très joyeuse "It's a long way to Tipperary" aurait été écrite par le fils d'artistes dont la négligence lors d'une tournée aurait causé son handicap à vie suite à une chute dans escalier de cave, brisant alors ses deux jambes...
ce qui rend en effet un chemin encore plus long, long...

« It's a long ,long way to Tipperary,
It's a long way to go.
It's a long way to Tipperary
To the sweetest girl I know!
Goodbye Piccadilly,
Farewell Leicester Square!
It's a long long way to Tipperary
But my heart's right there. »

Scène de la sculpture:
____Je n'ai rien trouvé sur le sculpteur sans doute faux donc, Reuther? qui aurait fait la pourtant pas mal 'Danse du feu'.

"seulement 7 dans le monde" dit le collectionneur privé qui se révèle un espion.
(ce sculpteur devait aimer les jambes...).
Une des deux danseuses (à toge très courte...), avec ses mains en l'air, tordues dans des directions opposées, sera revue plus tard, lors d'un plan à partir de l'entrée du bureau, et cette figurine semble alors dessiner dans les airs une croix gammée!?!
(ce qui m'a rappelé un de nos amusants professeurs d'Allemand, si cultivé...il se mettait dans la même position de profil que cette danseur...puis expliquait qu'il imitait:
"Jésus Christ crucifié sur une croix gammée" (sic)

(Reste des remarques pour l'instant perdues pour votre plus grand bonheur, 11/02/21)

(Ajouts et correction 23/02/2021)
Judi Dench et son «Sieg Heil»:

___c'est un projet sur une histoire vraie qui tenait très à coeur à Eddie Izzard: il l'aurait porté à bout de bras. Et je me demande si ce ne serait hélas pas pour sa possible lecture en filigrane d'un lien avec le Brexit et encore des débats actuels?!
Le nouveau professeur vient de tomber sur les gamines et la directrice en train d'écouter Adolf Hitler à la radio (mais heureusement à l'époque sans les appels d'auditeurs)
puis finir par un salut nazi enthousiaste.
Judi Dench le rejoindra dans son bureau après et lui en proposera son interprétation qui me rappelle des conversations et actualité récentes (Hitler ayant été utilisé par les extrémistes des deux parties du débat sur l'Europe en Angleterre pour en accuser l'autre):

En VO: " 'Sieg Heil' means 'Hail to Victory', Mister Miller, that's all. We shouldn't apologise for Passion, for Pride.
Why should we criticise a country that strives to be great?
My Brexhill was a wonderful town to grow-up in: the seaside, the Downs, a community.
As a little girl, I felt very safe.
My father dotted on me and he instilled in me, a sense of Pride. My teaching and my school is dedicated to that. These girls give me hope and that's why I joined in when they say 'Hail to Victory', Sieg Heil, Mister Miller"
(En VF): " (Sieg Heil) veut dire "Vive la victoire", Monsieur Miller. Rien de plus.
(heureusement qu'il s'appelle pas MUuller car j'aurais pensé à Louis de Funès et sa recette de Kartoffeln').
Judi ajoute "On ne devrait pas avoir à s'excuser pour sa Passion, pour être Fier. Pourquoi critiquer un pays qui s'efforce d'être grand?"
"Brexhill était une ville idéale pour grandir. Ses bords de mer, les Downs, la communauté.
Enfant, je me sentais très en sécurité.
Mon père était fou de moi. Et il m'a inculqué la notion de Fierté.
Mon enseignement et mon école sont dédiés à cela.
Ces filles sont ma vie; elles me donnent de l'espoir...et c'est pourquoi je me joins à elle quand elles disent "Vive la victoire", 'Sieg Heil', Mister Miller"

Lien Angleterre-Europe/UE/Brexit? " Je ne m'attends pas à ce que vous me compreniez" dit aussi Judi Dench à son récemment arrivé visiteur temporaire.
J'avais mes doutes sur cette lecture contemporaine qui expliquerait un peu les raisons que ce projet cinématographique trouve un financement.
Puis Judi Dench aura un autre mini discours qui ravive cette théorie.
C'est lors de la scène un peu similaire à la présentation des enfants Von Trapp dans "La Mélodie du Bonheur" qui commence aussi dans des escaliers et les invités regardant:

(Avant que 'ses' filles ne s'alignent en ordre de taille dans les escaliers descendant et chantent (et sifflent...je n'ai hélas pas encore retrouvé l'amusante chanson), Judi Dench/Bonnes Manières dit:
(En VO) "They say the Making of a great relationship is based on two things.
Firstly, appreciate the similarities.
Secondly, respect the differences.

Tonight, we link arms across the sea to celebrate a very special relationship.
On behalf of the Anglo-German Fellowship, may I present the Augusta Victoria College for Girls"
(En VF): "Une bonne relation se base sur deux choses.
Un, apprécier les similarités.
Deux, respecter les differences.
Ce soir nous joignons les mains au delà des mers pour célébrer une relation très spéciale".
(il est à noter qu 'a very special relationship' est le nom donné aussi désormais aux liens étroits entre l'Angleterre et les Etats-Unis?)

Et mon cerveau perverti fait hélas aussi le lien entre Judi Dench et...Philippe Uchan^^ et ses discours de "Député Valois" dans 'Bernie', qui "cherche un autre chemin que la violence... N'ayez pas peur Bernie Noël!... Il faut joindre et ouvrir les bras...(discours suivi d'un boom! avertissement: extrait violent).

Moins polémique et plus fun est le court exercice de prononciation en Anglais; Tongue Twister qu'elles répètent bien mieux que moi...

"I wish to wish the wish you wish to wish,
but if you wish the wish the witch wishes,
I do not wish the wish you wish to wish."
("Les chaussettes de l'archiduchesse sont-elles sèches ou archi-sèches?")
"Peter Piper picked a peck of pickled peppers".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 369 fois
7 apprécient

PierreAmo a ajouté ce film à 8 listes Six Minutes to Midnight

Autres actions de PierreAmo Six Minutes to Midnight