Et si on passait à autre chose?

Avis sur Skyfall

Avatar ptitpraince
Critique publiée par le

Skyfall m'a laissé le même goût qu'un The Dark Knight Rises. La sensation de voir un film bancal où on se fait un peu chier et où le réalisateur a tenté de nous dire des choses profondes de façon tellement gauche que ça en devient presque risible.

Avec Skyfall Sam Mendes tente d'amorcer une nouvelle ère pour James Bond. Nouveau Q (qui devrait plaire aux minettes), nouveau M (qui devrait plaire aux fans de Harry Potter), une nouvelle Moneypenny (qui devrait plaire à pas mal de monde elle, la coquine). Reste la question de James Bond. Daniel Craig a pris un sacré coup de vieux depuis Casino Royal. Il y a de fortes chances que ce Skyfall soit son dernier.
Ce James Bond est donc celui où on dit "mec, t'es trop vieux, raccroche, tu sers plus à rien, t'es même plus capable de viser correctement". Sauf que ça ne l’empêche pas de s'accrocher à un ascenseur à Shanghai, d'éviter une rame de métro bondissante et de se battre contre une armée de guérilleros et un hélicoptère armé d'une gatling. Pas mal pour un vieux qu'on veut envoyer à la retraite.
Le truc qui m'a empêché de rentrer vraiment dans le film c'est son scenar un peu con. Le vol d'une liste d'agents infiltrés par hacking c'est plausible. On l'a vu récemment avec Anonymous et surtout Lulzsec. Mais le film s'égare dans une vision ridicule du hacking. Comme dans les années 90. Dans Skyfall un hacker peut faire sauter un immeuble avec son ordi. Vraiment? Qui peut croire à ça? Le film aurait plus du se concentrer sur une course contre la montre (éviter la diffusion des noms). Il n'en aurait que gagner en suspens et en tension.
Assez rapidement on se dit "tout ça pour ça". Toute cette histoire de liste volée, d'explosions, de métro détourné pour...une vengeance. Une simple vengeance. Mouais. Personne n'y croit. Sam Mendes aurait pu s'inspirer de Die Hard 3 (une fausse vengeance qui cache le plus gros braquage de banque de New York).
Le film se compose de trois phases : James Bond tout vieux qui sert à rien, James Bond qui fait du James Bond et un tower defense complétement bizarre. Et c'est cette dernière phase qui sauve tout le film. Pendant les dernières vingt minutes on n'est clairement plus dans un James Bond. Mais dans une sorte de remake de "Maman j'ai raté l'avion" version hélicoptère de combat et dynamite. J'ai trouvé ça vraiment fun. Du grand n'importe quoi mais fun. Au passage, je n'ai pas compris pourquoi cet agent ultra expérimenté qu'est Monsieur Bond emmenait M dans son vieux manoir d'enfance pour attirer de dangereux terroristes. C'était vraiment la meilleure solution? Perso j'aurais mis les services secrets sur les rangs. Sérieux, un terroriste peroxydé se baladant avec une armée ça se trouve facilement en Angleterre non?
Quant à Javier Bardem il aurait pu être un méchant génial si sa présence à l'écran ne dépendait pas de James Bond. Imaginez un The Dark Knight où le Joker n'apparaitrait que lorsque Batman est également à l'écran. Silva n'a aucune vie propre, aucune psychologie bien à lui. Il finit par sonner creux et pourtant on sent que Mendes voulait en faire l'alter ego de James Bond. Un méchant doit avoir sa propre vie si vous voulez en faire un personnage charismatique.

C'est marrant mais plus ça va et plus j'ai l'impression que Casino Royal, malgré quelques gros défauts (pitié le début de la séquence à Venise) est une exception dans l'ère Daniel Craig de la saga James Bond. Quantum of Solace était pas génial et Skyfall suit le même chemin. Il y a toujours un putain de problème de rythme dans les trois films avec Daniel Craig. Et pire, dans les deux derniers, de scenario. Je ne comprends pas le succès de ce Skyfall. Ça reste un film regardable. Mais de là à le qualifier de chef d’œuvre ou je ne sais quelle connerie faut pas pousser. J'espère que le prochain film prendra une direction bien plus épique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 346 fois
5 apprécient

Autres actions de ptitpraince Skyfall