Affiche Snake Eyes

Critiques de Snake Eyes

Film de (1998)

Amérique sous images

Avec Snake Eyes, Brian De Palma affiche sa virtuosité visuelle sur tous les pores de son œuvre. Virtuosité tellement grandiloquente, qu’elle prend le pouls de son récit. Missile sur l’image collective que renvoie cette Amérique dégoulinante de corruption, critique acerbe de cette culture de l’instant, redéfinition de la notion même de l’Histoire où la vérité ne passe que par les écrans de... Lire l'avis à propos de Snake Eyes

25 1
Avatar Velvetman
7
Velvetman ·

Trompe-l'oeil

Snake eyes constitue sans doute le film le plus théorique de Brian De Palma qui, en grand virtuose qu'il est, s’amuse ici à conceptualiser sa réalisation jusqu’au moindre détail et dans chaque mouvement de caméra. Structuré à partir d’un scénario ingénieux de David Koepp (mais qui s’essouffle dans son derniers tiers), ce huis clos labyrinthique prend comme point de départ l’assassinat d’un... Lire l'avis à propos de Snake Eyes

24
Avatar mymp
8
mymp ·

Talent brut

Snake Eyes n'est pas le meilleur film de Brian De Palma. Il n'en est pas moins un excellent thriller et un bluffant exercice de style du cinéaste. Un mystérieux assassinat s'est déroulé au beau milieu d'un match de boxe devant 14 000 témoins, mais personne n'a vu quoi que ce soit ! A partir de là, il est facile de se dire que De Palma a tous les moyens pour nous envoyer une fois de plus du... Lire l'avis à propos de Snake Eyes

18 3
Avatar langpier
7
langpier ·

L'image manquante

Dans une scène de Scarface, Pacino/Tony Montana, la main ensanglantée et le nez cocaïné, regardait du haut de son building un ballon dirigeable sur lequel s’inscrivait en lettres lumineuses : "The world is yours". Cette affirmation, Rick Santoro l’a faite sienne. Flic ripou et survolté, il est le maître autoproclamé d’un empire de pacotille qu’il est persuadé de tenir dans... Lire la critique de Snake Eyes

16 2
Avatar Thaddeus
9
Thaddeus ·

Critique de Snake Eyes par SnakePlissken

Le scénario de ce film est consternant de banalité et totalement prévisible. Dès que vous verrez le méchant apparaître à l'écran, vous saurez que c'est lui (quelle subtilité dans le jeu !) et qu'aucun rebondissement ne viendra remettre ceci en question. Non, l'intérêt du film n'est décidément pas là. Par contre, la réalisation est une leçon de maestria cinématographique par le sieur De Palma :... Lire l'avis à propos de Snake Eyes

13 1
Avatar SnakePlissken
7
SnakePlissken ·

Les beaux restes de De Palma !!!

Brian De Palma avait encore quelques beaux restes de son immense talent des années 70-80 et de celui qui lui avait permis de donner son dernier sommet "L'Impasse" lorsqu'il avait réalisé "Snake Eyes"... Et je ne parle pas seulement pour le fameux faux plan-séquence d'ouverture mais pour la globalité du film. Disons que même si l'intrigue est souvent assez prévisible et que la fin est un peu... Lire la critique de Snake Eyes

8
Avatar Plume231
7
Plume231 ·

A Storm Shadow

Brian de Palma, c'est un peu carrément ma came; pour l'instant, aucun des films sortis à sa bonne période ( je précise, parce qu'après les années 2000, on s'est quand même mangé cette daube de Femme Fatale, sûrement ma critique avec le ratio le plus négatif ) ne m'a encore déçu. Pas même ce Snake Eyes, que j'avais... Lire la critique de Snake Eyes

6
Avatar FloBerne
8
FloBerne ·

Faux-semblants

Le cinéma, c'est l'art de l'illusion. Oui. Sauf quand De Palma s'y colle. Brian prend un malin plaisir à casser, pour notre plus plaisir, les artifices du 7e art et Snake Eyes s'offre (humblement, sous la forme d'un thriller géopolitique a priori convenu) comme un de ses films les plus radicaux en la matière. D'abord la scène d'ouverture, le fameux faux (mais jouissif) plan-séquence qui ne peut... Lire l'avis à propos de Snake Eyes

12
Avatar Nwazayte
7
Nwazayte ·

La fin d'une époque

Snake Eyes est un film qui peut se voir découper en deux parties distinctes, autant du point de vue de la qualité sur tous les plans que du rythme et de l'histoire. Tant et si bien qu'on ne sait pas trop quoi en dire à la fin puisque d'un côté on peut être impressionné par la maîtrise du réalisateur et de l'autre du côté bâclé de certains aspects du film. Chronologiquement, on peut analyser le... Lire l'avis à propos de Snake Eyes

6 1
Avatar Carlit0
6
Carlit0 ·

Un ballet de corruption et de trahison

Le brillant réalisateur de Mission impossible parvient à sublimer un scénario conventionnel en forme de puzzle par une mise en scène virtuose et inventive, dont on retient le long plan-séquence magistral en ouverture, et quelques travellings vertigineux. Il suffit à De Palma de ce plan-séquence de 16 mn pour installer l'action et l'atmosphère de son film, car il en tire parti... Lire la critique de Snake Eyes

16 3
Avatar Ugly
7
Ugly ·