👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je viens tout juste d'achever mon visionnage de Soleil Vert. Tellement d'années que j'en entends parler et je comprends aujourd'hui pourquoi.

Il faut déjà se remettre dans le contexte de l'époque pour comprendre toute l'étendue du chef d'oeuvre. Je ne suis pas là pour faire un cours d'histoire, donc je m'abstiendrai.

Soleil vert est une oeuvre vraiment audacieuse, terrifiante, dont le sujet 36 ans après est toujours viable et crédible. La mise en scène de cet univers "futuriste" est vraiment bien pensé. Pourquoi "futuriste"? Car loin des films de science fiction de l'époque qui pouvaient offrir des voitures volantes et autres fantaisies pour les années 2000, les réalisateurs ont gardé un mobilier et une architecture propre à l'époque de la conception du film. Il n'y a aucune fioriture, rien de farfelue, et je les en remercie car cela aurait parasité le scénario en lui meme d'éléments parasites et inutiles. J'ai été marqué de voir la foule, très uniforme, de la population du New York de Soleil Vert. Le statut et les droits des hommes sont bafoués en tout point. Il remet également en question l'euthanasie et le respect du corps et de l'âme. On tombe face à un univers chaotique et corrompu, et bien que la scène se limite à une ville, on devine vraiment bien ce qui en est à l'extérieur.


Ce film est une réelle critique de la société de surconsommation, des énormes sociétés d'agronomies (américaines), de la destruction du monde par les hommes et de la corruption toujours aussi présente. On peut même la soupçonner après la scène finale du film, qui le rend encore plus effrayant. Il s'inscrit parfaitement dans notre politique actuelle de l'écologie, et c'est également pour cette raison que je le considère comme avant gardiste.

Mon seul bémol sera qu'on ressent à mon gout un peu trop les influences hippie de l'époque. Mais ce n'est pas forcement un mal.

Je pense que si j'avais vu ce film en 1974, sur un écran géant, j'aurais été vraiment choqué en tout point sur ce film, et qu'il m'aurait marqué à vie comme l'a été la première personne qui m'en a parlé.

Je vous le recommande fortement !
Hino
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Anticipation, ou comment imaginer le pire ...

il y a 11 ans

2 j'aime

Soleil vert
Sergent_Pepper
7
Soleil vert

Les injures du temps.

Se souvenir des belles choses : voilà le programme de l’humanité, ou de ce qu’il en reste, dans un 2022 imaginé par les années 70. «People were always lousy, but there was a world, once », assène...

Lire la critique

il y a 8 ans

92 j'aime

11

Soleil vert
Kalian
8
Soleil vert

There's no place for us to go

Pour un supposé chef d'œuvre, Soylent Green possède à mon goût pas mal de défauts. Des personnages simplistes, une intrigue qui se laisse suivre mais n'emballe jamais vraiment, une morale prout-prout...

Lire la critique

il y a 11 ans

75 j'aime

12

Soleil vert
Ugly
8
Soleil vert

De l'anticipation qui fait froid dans le dos

Richard Fleischer a choisi de placer une intrigue policière classique dans le cadre de la science-fiction, ça permet de creuser en profondeur le sujet adapté de l'excellent roman de Harry Harrison...

Lire la critique

il y a 5 ans

39 j'aime

18

Pixels
Hino
6
Pixels

A l'attaque !!

Pixels, c'est pas un film intelligent. J'aime bien les films pas intelligent. Il a comme défaut (et qualité?) d'être un teen movie. C'est culotté quand on part sur un film dont le sujet principal ce...

Lire la critique

il y a 7 ans

1 j'aime

Sound of Noise
Hino
7

Un monde en musique

Ce film aurait pu être une symphonie. Il avait tout pour : un concept vraiment sympa, une mise en scène presque intemporelle, un scénario assez faible pour laisser la place à l'essentiel : le bruit...

Lire la critique

il y a 7 ans

1 j'aime

True Detective
Hino
5

True Detective S01

True Detective ... J'en ai entendu tellement de bien que j'ai commencé à regarder. Après le premier épisode, j'étais sur ma faim. Après le second épisode, je comprenais pas ce que ça avait de bien. A...

Lire la critique

il y a 8 ans

1 j'aime