Ô Solo mio... (Oui, ce film m'a coupé toute envie de faire un vrai titre...)

Avis sur Solo : A Star Wars Story

Avatar Arkeniax
Critique publiée par le

Salut, Disney, ça faisait longtemps qu'on ne s'était plus vus.

"Salut ! Alors, tu as aimé notre film Coco ?"

Co quoi ?

"Laisse tomber. Dis donc, tu ne serais pas intéressé par un film sur Han Solo, par hasard ?"

Han qui ?

"Mais si, tu sais, le hors-la-loi au cœur tendre qui flingue tout le monde et qui sort avec princesse Leia, tout le monde aime Han Solo, regarde tous ces t-shirts que l'on vend à son effigie !"

Ah, je vous arrête tout de suite, si c'est pas un spin-off sur Dark Vador, je refuse d'entendre parler de l'univers Star Wars.

"Mais... Mais, attends, il y a une belle surprise pour toi dans le film !"

Vador ?

"Presque !"

Hmmmmm, ok, ça roule.

"Génial ! Par ici la monnaie !"

[2h15 plus tard]

...
L'idée d'offrir des épisodes spin-offs à l'univers de Star Wars m'a toujours semblé très bonne.
Non seulement parce que l'univers des Jedis et des stormtroopers m'a toujours paru trop vaste pour n'être contenu que dans une saga numérotée. Le nombre hallucinant de possibilités qu'offre une telle idée suffit à me donner le vertige.
Et la première idée qu'ils avaient eue, c'était Rogue One, de l'excellent Gareth Edwards, ironiquement un meilleur Star Wars que l’épisode VII sorti 1 an plus tôt. C'est certes voir petit pour un univers étendu, mais le film était un premier essai réussi.
Et maintenant, ils nous proposent un film sur Han Solo.
Je ne serai pas méga-objectif en disant que Han Solo n'est de loin pas mon personnage préféré de la licence, contrairement au consensus général.
Et voir ses origines nous être racontées en film me semblait tout sauf pertinent.
Mais que voulez-vous, je suis fan de Star Wars, j'ai donc eu un naïf espoir pour ce film. Faible, ceci-dit...

Et, oh mes Dieux, c'était pire que tout ce que je craignais !
Si vous êtes amateurs de l'univers Star Wars, n'allez pas voir ce film.
Si vous n'y connaissez rien à Star Wars, n'allez pas le voir non plus.
Ce film ne sert à rien.
A part nous raconter la jeunesse de Han Solo, mais on y reviendra après.

Ce qui saute aux yeux dès les premières minutes, ce sont les personnages.
Emilia Clarke joue le rôle de Qi'ra, que personnellement j’appellerai "Personnage féminin love-interrest, lambda et interchangeable qui aurait pu ne jamais exister sans que ça gêne le film".
Dès le début, elle nous est présentée comme la copine de Han Solo, ce au travers de dialogues insipides et clichés à base de "Je t'aime - Moi aussi ! - Viens avec moi ! - Non - Pourquoi ? - Chuis une sale race - Moi aussi, tkt - lol, ok" qui ne vont nulle part et qui se répètent 4/5 fois dans le film sans que ça n'apporte rien (vers la fin, je les suppliait de la fermer !). Ils ont essayé de lui donner un coté ambigu en lui faisant constamment changer de camps, mais c'est tellement inconsistant que l'on se doute des minutes à l'avance quand elle va trahir ses alliés et quand elle va finalement les aider. Ils essayent bien de lui donner un coté un peu badass, mais elle fait tellement rien d'incroyable que l'on s'en fout au final.
Il y a aussi Woody Harrelson, le pauvre, qui a joué dans tellement de bons trucs comme la saison 1 de True Detective ou Bienvenue à Zombieland, et qui se retrouve ici à jouer les mentors pseudo-crapuleux sans consistance.
Il y a bien sûr Lando Calrissian, qui lui au moins a un minimum de charisme, même s'il n'est pas bien utile au final; ainsi que sa copilote droïde, dont la personnalité se résume à vouloir libérer les droïdes de l'esclavage, ce qui ressemblerait à une bonne idée, mais est tellement traité par dessus la jambe que ça ne sert à rien...
Il y a aussi le pilote du début et la copine de Woody Harrelson que... J'ai déjà oublié...
Le méchant... Qui est naze...
Et Han Solo, qui est le cul entre 2 chaises... Un coup c'est un beau gosse qui balance des vannes, qui se moque de l'autorité et qui a toujours un plan B pour se sortir de toutes les situations, puis après c'est juste un débutant paumé qui a besoin d'être guidé pour avancer... Et il ne semble même pas le héros de son propre film, pour vous dire.

Cette impression vient du fait que le film passe son temps à vouloir teaser d'éventuels spin-offs de spin-offs, comme par exemple ces allusions aux aventures passées de Lando ou de Woody Harrelson, qui semblent là pour nous dire "regarde, on a plein d'idées pour d'autres films". Même Emilia Clarke y a droit à la toute fin du film, quand on apprend qu'elle bosse pour

Le putain de Dark Maul ! Le méchant le plus prometteur de la Prélogie Star Wars qui avait été dégagé comme une merde et qui semble être devenu un genre de super-baron du crime intergalactique ! Trop classe !

Ça par contre, j'avoue que j'aimerais bien voir un film là-dessus !
Le film essaye de se donner un coté Batman V Superman, en nous racontant une histoire tout en teasant d'autres films à venir, mais dans BvS, c'était de légères références à de possibles films, et ça s'accordait bien avec le propos du film, en nous montrant que Batman et Superman ne sont pas les seuls super-héros de la Terre, et que leur combat fratricide pour savoir qui est le plus digne de la protéger n'a pas lieu d'être.
Là, malheureusement, les teasings sont non seulement trop voyants, mais prennent beaucoup trop de place dans l'histoire.

Et bien évidemment, le scènario finit forcement par en pâtir.
Vous me croirez ou non, mais il faut bien attendre 40 minutes de métrages pour que les enjeux de l'histoire, à savoir Han, Chewbacca et Woody Harrelson qui doivent rembourser le méchant mafieux pas gentil, débarque. Les 30 minutes qui suivent servent à nous montrer toute leur opération pour récupérer de la marchandise de contrebande sur une planète minière, puis soudainement, des pillards, qui avaient 35 minutes plus tôt tenté de tuer nos héros, deviennent gentils, et déclarent que les méchants mafieux pas gentils... sont des méchants mafieux pas gentils, et qu'il faut donc les arrêter, ce que fait Han, après 3 ou 4 trahisons et retournements de situation prévisibles, puis c'est la fin...
Le film ne sait clairement pas ce qu'il est en train de faire : Un coup il nous parle de la jeunesse de Han Solo, un autre il veut nous raconter sa vie de contrebandier, puis d'un seul coup, vers la fin, notre héros se découvre une grande noblesse et décide d'aider la résistance à résister. Parce que pourquoi pas.
Je trouve ça assez dingue, ce film est censé être fan-service, donner aux fans de Star Wars exactement ce qu'ils veulent voir, et il n'est même pas capable d'avoir une structure de récit stable...
Je trouve ça démentiel que des mecs aient pu voir ce film, et déclarer en toute bonne foi qu'il pouvait être diffusé en salles...
On sent que le film a subi des reshoots à 80%, et on sent que ces modifications censées améliorer la qualité globale du film n'ont en fait fait que le plomber encore plus...
J'aimerais bien voir l'ancienne version, quand même, ça peut pas être pire que celle que l'on a actuellement.

Bon, cela étant dit, le film réussit à mener sa mission à bien, à savoir nous raconter les origines de Han Solo. Des origines lambdas et clichés comme on en voit dans des dizaines d'autres œuvres, mais des origines quand même.
Du coup oui, vous verrez Han rencontrer Chewbacca, dans une scène plutôt pas mal, d'ailleurs.
Vous le verrez rencontrer Lando Calrissian. Pour ce que ça apporte au film...
Et bien entendu, vous le verrez piloter le Faucon Millenium.
Évidemment.

Mais ça ne suffit pas à faire un bon film, très loin de là.
Même le divertissement est moyen, car les scènes d'action sont très peu nombreuses et filmées sans énergie ou parti-pris artistique. Il n'y a pas de chorégraphies soignées ou d'explosions stylisées, c'est juste de l'action basique comme on en voit beaucoup...
C'est un coup dur pour l'univers Star Wars, ça. Passer de J.J Abrams à Garreth Edwards puis ensuite à Rian Johnson, et en arriver à Ron Howard...
C'est quoi, la prochaine étape ? Le spin-off de Obi-wan par John Moore ?

Bref, Solo : non.
Je suis sorti de la salle frustré et pestant contre le monde entier pour ce que je venais de voir.
Je déclare que Solo : A Star Wars Story est le premier vrai mauvais film de l'univers Star Wars.
Parce que dites ce que vous voulez de la Prélogie, mais au moins ces films essayaient de nous offrir quelque chose de grandiose et spectaculaire. Maladroitement, certes, mais on ne peut nier que certains personnages, certaines séquences et musiques sont restés cultes.
Solo, il se regarde, mais dans quelques mois, tout le monde l'aura déjà oublié...

Navré Disney, la Force n’était pas avec vous, ce coup-ci.
Rendez-moi mes 8 euros !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 318 fois
6 apprécient · 2 n'apprécient pas

Arkeniax a ajouté ce film à 1 liste Solo : A Star Wars Story

  • Films
    Affiche Les amants et le dictateur

    En 2018, j'ai vu (et revu)...

    Avec : Les amants et le dictateur, Hellraiser 2 : Les Écorchés, La Belle et la Bête, L'Étrange couleur des larmes de ton corps,

Autres actions de Arkeniax Solo : A Star Wars Story