Un film solo dans l’univers star wars

Avis sur Solo : A Star Wars Story

Avatar SpiderVelvet
Critique publiée par le

Solo a star wars story, c’est pas extraordinaire, ça a fait un flop pas possible, ça montre qu’il est temps, grand temps d’arrêter de surexploiter la license Star wars.... Et pourtant, il est sympa. J’ai passé un bien meilleur moment sur Solo que sur l’insipide épisode 8, et c’est ce que je vais tenter d’expliquer rapidement dans cette petite critique du nouvel spin off de star wars.

Avant tout chose, je tiens à préciser une chose. J’ai loupé les 5 premières minutes du film à cause d’une chaine de cinéma assez connue, dont je ne citerai pas le nom pour ne pas lui faire de la pub, et dans une ville que je ne citerai pas non plus, car je sais d’expérience que tout les cinémas de ce groupe ne fonctionnent pas sur le meme plan, et au niveau tarifaire, et au niveau de la gestion du cinéma.

Le cinéma dans lequel je suis allé voir Solo a le monopole de la région. Il y a beaucoup de petits cinémas et cinémas indépendants ( à ce propos je ferai la review prochainement de l’homme qui tua don quichotte, un excellent film que j’ai vu dans un cinéma indépendant) mais un seul Duplex cinéma qui comme il a le monopole, est non seulement affreusement cher mais aussi incroyablement casse pieds à vous dégouter d’aller en salle.

J’ai donc pris deux places étudiantes ( presque 9 euros l’une) pour moi et un pote, et j’ai donc montré à l’entrée ma carte étudiante, car je savais pertinemment que dans ce cinéma ci; à contrario de l’autre cinéma de la meme chaine dans une grande ville ou les prix sont et moins chers et ou il n’y a pas toute cette paranoia de contrôler si vous êtes vraiment étudiants ou pas. Moi j’ai pu passer tranquillement, mais mon pote n’a pas pu, car il y avait un problème avec sa carte selon le cinéma ( ça passait toujours jusqu’à présent); il a fallu faire une vérification internet de quasiment 15 minutes, avec limite une demande à ce que l’établissement envoie un mail confirmant que la personne était bien étudiante.

C’est à vous dégouter d’aller au cinéma, et pour ma part, il est clair que ce cinéma, j’y vais uniquement par dépit, et non par choix, parce que cette politique de contrôle, même si elle est légitime, est appliquée de manière franchement dégueulasse, alors que dans d’autres cinéma de la meme chaine, et dans des plus grandes villes, les prix sont moins chers et cerise sur le gateau le personnel ne contrôle quasiment jamais.

Bon passons ce petit coup de gueule et faisons la review rapide de solo a star wars story. Le film raconte un peu une sorte d’aventure d’han solo, la toute première qui lui a permis de rencontrer chewbacca, lando et de récupérer le faucon millenium. On se rend rapidement compte que la première motivation du héros, qui est donc un type vraiment très pauvre, qui avait une mauvaise relation avec son père et qui a toute sa vie du travailler pour des syndicats du crime; c’est qi’ra ou emilia clarke, sa petite amie.

Solo avait donc voulu devenir pilote pour pouvoir sauver sa petite amie, mais tout ne se passera pas comme prévu, et pour faire simple, le film est un film de casse + un film qui montre notamment un peu le coté des syndicats du crime dans l’univers Star wars.

On retrouve au casting woody harrelson qui joue une sorte de mentor de han solo, vraiment plutôt sympa, lando est vraiment bien interprété par Donald Glover; on retrouve un android version révolutionnaire qui est assez marrant et emilia clarke fait vraiment le job, en plus de l’ennemi du film, classe avec ses dagues laser.

Visuellement le film est au top, y a de l’humour et j’ai surtout retrouvé ce petit coté aventure naive que j’aimais dans les premiers star wars. Le han solo de ce préquel se rapproche du han solo de l’épisode 4, et tant mieux, le han solo cabotin de l’épisode 7 m’avait laissé un pas si bon souvenir que ça.

Le film étant basé sur des criminels, y a beaucoup de retournements de situations, et de coups dans le dos qui, sans doute, forgeront un peu le caractère méfiant de han solo, bien que, au fond le mec est une crème, et le fait qu’il soit une crème dans cet épisode c’est raccord avec les films, quand tu vois ce que devient son fils dans l’épisode 8...

Ils essaient un peu d’expliquer des trucs de la mythologie, mais globalement ça passe car soit on s’en fout clairement, soit ça ne vient pas tout détruire, un peu comme l’épisode 8... Non sérieusement, solo est un bon film sans plus car il a le mérite d’exister sans vraiment exister. Je veux dire, c’est un préquel, il est carrément dispensable, et vous pouvez vous en passer si vous le voulez. Vous garderez alors l’image du solo de la trilogie originale. Par contre l’épisode 7, et bien il a foutu le personnage en l’air, et spoilers, c’est canon.

Globalement Ron howard a fait le taf, il a glissé quelques petites références par ci par là, mais au final, il faut vraiment prendre le film pour ce qu’il est. Un divertissement qui n’apporte rien, mais strictement rien à Star wars. Néanmoins le casting est bon, le film divertit sans plus, et artistiquement il est beau, en plus de la BO sympa. Que demander de plus ? A part peut etre d’arreter de massacrer la license, je vois pas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 186 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

SpiderVelvet a ajouté ce film à 1 liste Solo : A Star Wars Story

Autres actions de SpiderVelvet Solo : A Star Wars Story